Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Si seulement

Note: 3/5
(3/5 pour 8 avis)

Plusieurs fois, la vie de Joe Horton a failli basculer. Aujourd’hui, il va à la rencontre de chacun de ses destins.


Rodolphe Voyages dans le temps

Joe Horton est un écrivain reconnu. Pourtant, plusieurs fois son destin a failli basculer du bon comme du mauvais côté. À 17 ans, s'il n’avait pas été attaqué par un chien, il aurait rejoint les Vanguards, un groupe dont le succès fulgurant l'aurait probablement propulsé au rang de rock star Et s'il n’était pas devenu écrivain après de graves erreurs de jeunesse, comme le jour où il incendia le bâtiment d'un voisin irascible, il aurait probablement fini voyou. Aujourd'hui, dans le sous-sol de l'antique demeure qu'il vient d'acquérir, Joe Horton va être confronté à son destin, ou plutôt à ses destins. En face de lui, cinq portes débouchant sur autant de vies parallèles. Et si notre bonne fortune ne tenait qu'à un fil ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Février 2011
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Si seulement
Les notes (8)
Cliquez pour lire les avis

01/02/2011 | pol
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

En dépit d'une couverture de tome 1 peu engageante et assez laide, je me suis lancé dans cette Bd sans grande conviction pour finalement en ressortir pas totalement conquis mais suffisamment satisfait pour n'avoir pas à trop rechigner. Cependant, je trouve que là où certaines Bd s'étirent trop, Rodolphe aurait pu détailler un peu plus ces vies parallèles, étoffer ces portraits de Joe Horton pour qu'il en chie un peu plus ; en l'état, ces allers et retours temporels sont un peu faciles, il suffit de pousser une porte, rencontrer 2 ou 3 trucs un peu gênants et ça y est, le tour est est joué, il revient sans trop se fouler et pousse une autre porte : un petit tour et puis s'en va quoi... Ceci donne en plus un tempo un peu trop rapide, l'ensemble va assez vite et tout est traité en 3 tomes sans trop de nuances. M'ouais, après tout pourquoi pas ? Ce qu'on retient de cette Bd, c'est que les auteurs mettent en exergue les choix déterminants qui peuvent conditionner une existence. C'est assez prenant quand même et pas trop mal foutu, à la fin du tome 1, on a vraiment envie de savoir ce qui va se passer. Le concept de la série peut aussi rappeler Destins de Frank Giroud, qui explore également des vies multiples ; il me semble que le sujet a été aussi revisité dans un épisode de la série TV le Voyageur, ou peut-être de la 4ème dimension je ne sais plus... Mais ici, même si Rodolphe n'a pas poussé assez loin son sujet, ça reste agréable à lire et un peu fascinant quelque part ces arcanes du possible ; le seul truc un peu gênant étant le fait que ces destins parallèles sont activés un peu comme si on appuyait sur un bouton. Le dessin quant à lui n'est pas mal, pas exceptionnel certes, avec quelques approximations, un manque de détails et des fonds de cases parfois vides, mais l'ensemble est correct, notamment très bon sur les bagnoles.

07/03/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Un peu facile, comme scénario ! Sur le thème déjà souvent exploré des vies parallèles, Rodolphe nous propose de suivre un personnage qui, à cause d’une pièce ronde cerclée de portes, va se retrouver confronté à d’autres versions de sa propre vie. En fonction de tel ou tel évènement, sa destinée aurait en effet pu être tout autre et ce sont à ces possibilités que le héros se retrouvera confronté. Seulement voilà : le gars passe d’une vie à l’autre avec beaucoup trop de facilité à mon goût. Il fait un petit tour, le temps pour le lecteur de comprendre ce qu’il s’est passé dans cette version de sa vie, puis s’en revient à son point de départ pour essayer une autre porte. Et alors que certaines de ces destinées auraient pu le mettre dans un énorme embarras, il s’en sort à chaque fois sans vraiment rencontrer de gros pépin. Il doit bien parfois jouer du coup de poing ou se cacher mais ça s’arrête là. Au final, la série se laisse lire mais j’en sors avec un sentiment de frustration. Ce n’est pas assez développé et le suspense est beaucoup trop léger. Le dessin, lui, est correct sans atteindre des sommets. L’encrage manque de netteté à mon goût mais le trait est dynamique, expressif et les personnages sont bien typés. Les décors sont corrects mais parfois un peu pauvres.

03/07/2014 (modifier)

Un deux mais qui vaut deux et demi. Au jeu des ''Et si...'' textuellement introduit dans l'histoire par le protagoniste principal, on va suivre Joe Horton qui va découvrir les réalités alternatives de sa vie par l'intermédiaire de portes découvertes dans sa cave. Le concept est toujours intéressant, peu importe le média (film, livre, série,...) mais se montre ici réellement anecdotique. Certes l'histoire se lit plaisamment sur 3 volumes, mais le procédé est vite limité par Joe Horton, déjà content de sa vie au départ et bien conscient de sa chance (femme, enfant, famille, succès) pour en faire une personne aux failles personnelles sur qui la découverte de ce qu'il aurait pu être (ou ne pas être) apporte concrètement quelque chose. Au lieu de cela, Si seulement revient à son point de départ sans évolution notable, ce qui provoque une certaine indifférence. Le dessin dans un contexte américain un peu cliché reste quant à lui de très bonne facture, bien que les visages se montrent irréguliers par moment, c'est tout de même dans la moyenne supérieure, sans être inoubliable non plus. Une bande dessinée vite lue et vite oubliée, presque dispensable.

23/09/2013 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Pol cite L'Effet papillon comme référence, je citerai pour ma part le méconnu mais si frais Pile et face, qui conte une histoire d'amour revêtant plusieurs possibilités si le héros fait telle ou telle chose à un moment précis de son existence. Il y a Cours Lola, cours aussi, mais je m'égare. Rodolphe s'est attaché cette fois-ci à scruter les différents destins offerts à un personnage, placé dans les Etats-Unis des années 1960, s'il avait choisi telle ou telle voie à plusieurs moments de son existence. Joe se retrouve dans la peau de ses autres moi à chaque fois qu'il va passer dans une pièce symbolique, auréolée d'une atmosphère étrange. Ces petits riens qui changent tout, le scénariste arrive à les doser de façon très habile, je me suis surpris, au bout de 5 pages, à me dire "ah ouais la vache, ça y est, je suis dedans". Le second tome continue sur cette dynamique ; Joe découvre deux nouvelles facettes de sa personnalité, ou plutôt des présents alternatifs, et c'est c'est vraiment bien amené. Il est à chaque fois dans une nouvelle merde. Je ne sais pas si l'intention de Rodolphe est celle-là, mais ça aide à réfléchir sur l'homme que l'on est, sur les épisodes clés de son existence et la façon dont ils peuvent influer sur celle-ci. Le scénariste boucle bien son chapitre final (arrivé seulement six mois après le deuxième, chapeau !) en nous proposant les deux dernières alternatives de la vie de Joe. La conclusion du triptyque est ma foi assez bien vue, j'aurais peut-être préféré que ça se termine vraiment mal, mais ça doit être mon esprit pervers ; ça se termine de façon assez logique, c'est l'essentiel. d'où mon coup de coeur. J'émets un peu plus de réserves sur le dessin. Certes, Chabane fait du bon boulot, ses décors, ses bagnoles et sa mise en scène sont efficaces, et les couleurs de Benjamin Bouet au diapason. Mais je trouve qu'il manque encore de maturité sur les visages et dans certaines postures des personnages. Rien de bien méchant, mais l'album rate le 4/5 à cause de cette réserve. Mais je chipote un peu, parce que c'est quand même bien fichu.

15/02/2011 (MAJ le 12/07/2012) (modifier)
Par Al Macino
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

En effet difficile de ne pas penser à l'excellent film "L'effet papillon" en lisant "Si seulement". J'avais adoré le film, je ne suis pour l'instant pas déçu. Reste maintenant à savoir ce que va faire l'auteur de ce bon premier tome. Le décor est bien planté, le dessin réaliste et sobre colle très bien à l'histoire, envoyez la suite !

10/11/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Si seulement, c'était également le titre d'un film sorti en 2004 avec Jennifer Lowe Hewitt sur le thème "et si le destin lui offrait une seconde chance ?". Pourtant, cette bd qui reprend exactement le même titre n'est pas une adaptation de ce film que j'avais par ailleurs beaucoup aimé et qui est resté totalement inaperçu. Non, c'est une oeuvre empruntant le même chemin. A noter qu'actuellement la série Destins part du même postulat. Le jeu avec le conditionnel a inspiré les auteurs avec une ingénieuse idée d'une curieuse pièce avec six portes et autant de possibilités différentes. On arrive très vite à comprendre ce qui se passe mais il faudra tout un album au héros si bien que cela paraît très prévisible et un peu ennuyeux. Cela aurait sans doute gagné à être plus court et concis. Il faudra que la suite soit un peu plus surprenante pour attirer réellement notre attention. Cela sera peut-être le cas au vu de ce qui attend Joe Horton passant du statut de rock-star à celui de délinquant notoire.

19/03/2011 (modifier)
Par val62
Note: 3/5

Joe Horton aurait pu être une rock-star. Ou un minable délinquant. Certains événements ont fait de lui ce qu'il est : un romancier ô succès. C'est en aménageant le sous-sol de sa nouvelle maison qu'il tombe sur une curieuse pièce fermée de six portes. En se trompant de sortie, il atterrit dans une version autre de sa vie, sans comprendre ce qui lui arrive. Le destin ne tient parfois qu'à un fil. Pour retrouver sa réalité première, Joe devra démêler les fils des vies qu'il aurait pu vivre, des personnes qu'il aurait pu être, si seulement... Quelle bonne surprise que cette bande dessinée! En effet, on ne peut s'empêcher de penser à l'effet papillon même si le postulat de départ n'est pas le même. Alors bonne surprise oui, mais pas de quoi crier au génie non plus. Elle est originale, bien pensée, mais je pense que l'auteur peut faire mieux, il n'y a finalement pas de grande surprise, tout est fluide, sans accroc, on s'attend à quelque chose d'extraordinaire mais finalement on reste sur sa faim. Heureusement, la fin est sympathique et on peut s'attendre à une suite un peu plus mouvementée et surprenante. Je conseille cependant d'attendre avant de se risquer à un achat. Par contre, le point noir est le dessin. Il est beaucoup trop simpliste, le héros est un personnage intéressant mais la piètre qualité du dessin le rend malheureusement peu charismatique. J'avais presque failli ne pas prendre la BD juste à cause de cela, et je ne pense pas qu'il s'améliorera au fil des tomes. C'est dommage, elle rate le 4/5 à cause de ça.

16/03/2011 (modifier)
Par pol
Note: 4/5
L'avatar du posteur pol

Voilà une histoire qui n'est pas sans rappeler l'excellent film ''L'Effet Papillon''. Si à un moment important de nos vies on avait fait un autre choix, cela aurait changé notre destin et donc notre vie toute entière aurait été différente. C'est un peu l'expérience que va vivre bien malgré lui Joe Horton le héros de cette série. Sans le vouloir, car au début tout du moins il ne comprend absolument pas ce qui lui arrive, il va passer de sa vie actuelle, à une autre qu'il aurait pu vivre si il avait réagi différemment face à une situation de son adolescence. C'est à partir de là que l'histoire commence à décoller. Il est perdu, ne connait pas les gens qu'il croit connaitre. Il se sent obligé de fuir. Et c'est le début d'une spirale infernale. Ce qu'il croira être un retour chez lui va s'avérer être un passage dans une nouvelle vie encore pire que la précédente. C'est à mon avis la force du récit : le rythme va crescendo et si le début est introductif et pas vraiment surprenant, la suite réserve plus d'action et d'évènements déroutants. La toute fin de ce premier tome est très réussie et donne vraiment envie de lire la suite. La suite est du même acabit et confirme la qualité de cette série. La fin est un un peu sans surprise mais ce n'est pas grave, cela ne gâche absolument pas ce bon moment de lecture.

01/02/2011 (modifier)