Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Eric Castel

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 9 avis)

La vie quotidienne et extraordinaire d'un footballeur professionnel des années 1980.


Football Sport Super As

Le jeune Eric castel est un footballeur prodige. Il attire l'oeil des recruteurs. Eric est un joueur qui monte, qui monte (normal pour un avant-centre). Castel est un joueur reconnu qui se fait beaucoup d'amis dans sa ville d'adoption, Barcelone.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1979
Statut histoire Une histoire par tome 15 tomes parus
Couverture de la série Eric Castel
Les notes (9)
Cliquez pour lire les avis

12/06/2002 | Spooky
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Cette bande sportive évolue dans le monde du football comme le faisait déja Vincent Larcher du même R. Reding. Mais à la différence de celle-ci qui dérivait vers le fantastique en plaçant le foot en retrait, "Eric Castel" est pleinement consacrée à ce sport, et le héros sympathique qui est un footballer de renom, se concentre sur son jeu, son club, ses équipiers, son coach; les séquences de matches sont nombreuses et rendues vivantes par le trait efficace et moins rigide ici de Reding. De plus, à l'instar de Jean Graton qui envoie Michel Vaillant côtoyer de vrais pilotes de course, Reding place son héros auprès des grands champions internationaux de l'époque. Mais il n'y a pas que le foot, Eric connaît des aventures annexes, et s'intéresse aux jeunes garçons des quartiers pauvres de Barcelone, qui n'ont que le foot pour exister; la série soulève donc quelques points délicats et aborde des faits de société. Je découvre cette bande en 1979 à sa création pour le nouvel hebdo Super As, version française du magazine allemand Zack, et je m'y intéresse tout de suite; le choix d'un sujet universellement compris par plusieurs pays (d'où sa diffusion dans d'autres périodiques en Europe), l'aspect sympathique des personnages, les phases de jeu bien dessinées, le réalisme des décors, et surtout le fait d'offrir une image plus humaine d'un sport déja gangrené par l'argent.... tout ça me plaît bien, même si j'ai délaissé cette bande ensuite pour d'autres. Je recommande l'achat, mais les albums en occase sont rares, je ratisse les marchés d'occasion et les bouquineries, et j'en ai peu vu.

22/06/2013 (modifier)
Par Xuanin21
Note: 5/5

Je ne suis probablement pas parfaitement objectif avec cette BD qui a bercé mon enfance et début d'adolescence. Le fait que je sois fan de foot et du Barça en particulier, moi qui ai grandi loin de Barcelone et rêvé d'être un jour à la place de Pablito. Aujourd'hui à 40 ans j'essaie de reconstituer ma collection de l'époque, vu que mes parents estimaient que j'étais "trop vieux pour ces bêtises". Les infos purement footballistique sont assez justes même s'il est vrai que les intrigues sont parfois un peu justes... le parfum de nostalgie qui émane de ces histoires en font pour moi une BD culte!! Mais je comprends que pour les puristes elle ne passe pas trop bien...

04/01/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Une série assez moyenne, à mes yeux, qui, de plus, comprend vraiment trop de tomes. En effet, j’aimais bien les premières histoires d’Eric Castel, même si le personnage était trop propre sur lui pour totalement me convaincre (heureusement, Pablito offrira constamment un agréable contrepoids à cette situation). Mais, passé les quatre, cinq premiers tomes, je me suis complètement lassé de ce joueur de foot trop parfait. Le dessin de Raymond Reding, par contre, me plait toujours autant. Dans un style réaliste très précis et d’une accessibilité immédiate, il n’est pas sans rappeler Jean Graton, mais avec l’avantage d’offrir des visages plus variés. C’est très classique, très académique, mais ce style m’a toujours plu et me plaira toujours. Par contre, l’artiste n’excelle pas dans le domaine de la caricature. Certains personnages réels sont franchement ratés, selon moi, ce qui est assez regrettable … mais pas dramatique pour autant, la série étant avant tout une fiction.

09/03/2010 (modifier)
Par Pierre
Note: 4/5

Pour ma part, je trouve cette bande dessinée très bonne. Je la lisais quand j'étais gamin puis ado. Avec un plaisir identique d'un bout à l'autre de la série. Et je la relis encore de temps en temps (à 28 ans avec le même bonheur) Je ne suis pas d'accord avec ceux qui pense qu'il s'agit d'une BD pour amateurs de foot uniquement, car les intrigues parallèles s'intéressant à la vie des pablitos et des autres personnages ont un parfum de réalisme qui fait que cette série parle aussi très intelligemment de thèmes plus grand public : L'amitié, le doute, la trahison, l'espoir, l'aventure, l'incompréhension. Les personnages sont assez bien cernés. Leurs relations ne sont pas simplistes je trouve. Si on s'intéresse à la famille de pablito et son évolution : les galères du père pour trouver un emploi, la relation parfois tendues entre les parents : c'est aussi une BD qui dépeint très fidèlement la réalité sociale d'un milieu relativement modeste. Le groupe des pablitos (6 amis adolescents) et leur crique préférée évoque vraiment bien la parenthèse enchantée de l'enfance. Le foot est une toile de fond très présente. Un peu comme dans la vie de millions de gens dans le monde. Les amateurs ne seront pas déçus et ceux qui ne s'y intéressent pas y trouveront un angle d'approche inédit et intéressant. Les matchs et les entrainements sont très bien rendus. Un mot sur le dessin qui est très bon je trouve. Certaine vue des capitales européennes méritent le coup d'oeil.

24/09/2009 (modifier)

Pour ma part, j'ai lu pour la première fois Eric Castel en 1988 à l'âge de 14 ans. Dès lors j'ai acheté tous les albums déjà parus à cette date et j'ai continué ma collection par la suite. Evidemment depuis j'ai eu d'autres lectures beaucoup plus évoluées mais je dois dire que malgré les années j'aime toujours me replonger (mélancoliquement) dans cette série de temps à autre. J'adore les personnages : Eric, ses parents, les parents de Pablito, les pablitos, Tio Naranja (le marchand de jouets) et surtout le "Chief" avec son flegme britannique. Que du bonheur pour ma part !!!

03/07/2008 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Eric Castel foule ses premières pelouses dans l'hebdo "super As" n° 1 du 13 Février 1979. Eric ?... C'est un footballeur professionnel. Au départ de la série, il joue au FC Barcelone. Il va se lier d'amitié avec Pablito, un gamin d'une bande des quartiers pauvres de la ville. Petit à petit, au fil des divers championnats qui émaillent le monde du football, Eric va voyager aux quatre coins de la planète. Il deviendra une des grandes vedettes de ce sport populaire. Si la série, en général, tourne autour du football, Reding ne va pourtant pas hésiter à adjoindre un peu de mystère, un brin d'aventure. Il a pour assistante -et surtout décoriste- Françoise Hugues. Celle-ci, bien documentée, va apporter une nette touche d'authenticité aux décors, à l'architecture des stades, des villes visitées, ainsi qu'aux ambiances de matches. Cette BD réaliste, qui joue sur l'attrait des amoureux du football, sera bien appréciée du lectorat. 15 albums cartonnés parsèmeront la vie sportive d'Eric. Bien que certaines aventures "tirent un peu", l'ensemble nous donne une bonne série, bien documentée, palpitante parfois. L'auteur : Raymond Reding, dessinateur-scénariste, est né à Louviers, dans l'Eure, le 23 Février 1920. Outre Eric Castel, on lui doit aussi Vincent Larcher, Jari, d'autres séries -malheureusement oubliées (mais pas de moi !...)-. Spécialiste dans des histoires sportives, son trait réaliste et dynamique y faisait merveille. J'écris "y faisait" car Raymond nous a quitté en Février 1999.

21/08/2006 (modifier)
Par Shura
Note: 3/5

Une série réservée uniquement à ceux qui aiment le foot ! Les bds sur le sport ne sont pas légions et les bonnes encore moins. Je trouve que "Eric Castel" représente très bien le football. Je suis tout à fait d'accord avec "Erwann Bleu" quand il dit qu'il ne faut lire cette bd que pour le foot. A part ça, c'est vrai que les histoires parallèles ne sont pas terribles et les persos pas très intéressants. A lire tout de même pour les fanas de foot voire à acheter si vous arrivez à les trouver (comme moi :)).

02/12/2005 (modifier)

Enfin, achat conseillé. Ok. Si on les trouve. Je vois genre : inclassable ?! Ca ressemble pas à du foot ou tout au moins du sport ? J'adore Eric Castel. Je poste cet avis pour contrebalancer un peu l'autre note. Il faut aimer le football, c'est clair. Et ne la lire que pour ça. Les persos sont très vite chiants (sauf Enrico et José ; Pablito, on meurt d'envie de lui coller des baffes) mais l'intérêt réside dans le monde du football : pas à l'abri d'une erreur d'arbitrage, d'un coup du sort, de bons résultats comme de mauvais, etc...) Une tentative qui mérite d'être retenue car les BD réalistes sur le foot ne sont pas légions. C'est peut-être pour cela que Eric Castel est la meilleure. Erwann Bleu

01/10/2003 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Reding et Hugues étaient les spécialistes de la BD sportive et "réaliste". Cette série s'inscrivait dans cette mouvance, somme toute sympathique. Le dessin, quelque peu désuet, colle cependant aux intrigues, qui s'évadent volontiers du cadre (étroit, il est vrai) du football.

12/06/2002 (modifier)