Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les Lumières de Niterói

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Brésil, années 1950, dans la Baie de Guanabara. (état de Rio de Janeiro).


1946 - 1960 : L'Après-Guerre et le début de la Guerre Froide Auteurs brésiliens Brésil Cà et Là Football

Au bord de la plage, Hélcio - un jeune défenseur prometteur de l’équipe de football du Canto do Rio de Niterói, et Noël, l’un de ses plus fidèles amis, vendeur dans une échoppe de boissons et atteint d’une impressionnante malformation physique - aperçoivent au loin quelqu’un en train de pêcher à la dynamite. Ils partent en barque dans l’intention de récupérer une partie des poissons morts pour les revendre sur l’île de Paquetá, située non loin de là. L’expédition va se transformer en dangereux périple et les deux larrons se retrouveront embarqués dans une aventure qui va mettre leur amitié à rude épreuve. Après avoir tenté sans succès de revendre une partie de leur butin à des naturistes, les deux compères devront affronter une énorme tempête, alors que Hélcio est attendu à Niterói le soir même par toute son équipe pour la préparation d’un match important qu’ils doivent jouer le lendemain. Librement inspiré de la vie du père de Marcello Quintanilha, Hélcio Carneiro Quintanilha, Les Lumières de Niterói est une nouvelle démonstration de la virtuosité de Quintanilha devenu en quelques années l’un des principaux auteurs de la bande dessinée brésilienne. Prenant de bout en bout, le récit entraîne le lecteur dans un suspense haletant mais est avant tout une formidable histoire d’amitié.

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 09 Novembre 2018
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Lumières de Niterói
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

05/03/2020 | Alix
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

L’album est assez épais, mais je dois dire qu’il se laisse lire facilement, la narration est fluide, et l’on suit cette tranche de vie de deux potes de la région de Rio de Janeiro sans problème. Le dessin n’est pas forcément excellent ni mon truc, mais j’ai fini par m’y faire, et la colorisation, sans nuances, mais chaude et agréable, n’est pas si mal. Je pense quand même qu’il aurait fallu élaguer certains passages. En particulier les très nombreux ayant très aux expériences footballistiques du personnage principal, racontées sous forme de flash-back : c’est souvent trop long, et ça hache alors un peu trop la narration. En tout cas dans la première centaine de pages de l’album (pendant la « pêche miraculeuse »), car après, c’est un peu plus dynamique, les éléments et les événements jouant une partition plus rythmée. C’est ma troisième expérience avec cet auteur. Qui semble aimer le foot, mais aussi qui a un certain talent pour construire des histoires simples, sur des gens qui le sont tout autant (je laisse de côté Tungstène, qui ne m’avait pas accroché). A lire à l’occasion. S’intéresser au foot, et ne pas attendre d’action trépidante est un plus pour apprécier cette histoire, quand même. En tout cas, il faut passer outre ce début un peu longuet, la suite est plus intéressante.

01/06/2020 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

De Marcello Quintanilha je n’avais lu que très moyen Tungstène, qui avait inexplicablement gagné le Fauve Polar SNCF à Angoulême en 2016. J’ai donc entamé ma lecture de cet album sans enthousiasme… et je dois avouer que j’en ressors satisfait. « Les Lumières de Niterói », c’est avant tout une histoire d’amitié… une amitié que je ne comprends pas forcément, avec ce besoin constant qu’ont Hélcio et Noël de se chambrer et de s’engueuler… mais j’ai quand même trouvé le ton du récit très humain, très juste. Ce qui démarre comme une bête magouille pour se faire un peu d’argent, dégénère rapidement et je dois avouer que ma lecture fût haletante, je voulais vraiment voir comment tout cela allait se terminer. J’ai avalé les 240 pages sans efforts. Les « flashbacks » footballistiques de Hélcio ne m’ont que moyennement intéressé, mais ils ont l’avantage de donner de l’épaisseur au personnage. Enfin, j’ai trouvé la fin très belle et touchante. La mise en image est réussie, avec des beaux paysages mis en valeur par des cases souvent assez grandes, et de très belles couleurs lumineuses. Un chouette moment de lecture.

05/03/2020 (modifier)