Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Abe Sapien

Note: 2/5
(2/5 pour 3 avis)

Des histoires mettant en scène Abe Sapien, nouvelle recrue du B.P.R.D.


Dark Horse Comics Hellboy and friends

Fin XIXe. Au large de l'île de Saint- Sébastien, Edward Grey, agent spécial au service de la Couronne, terrassait le maléfique Epke Vrooman. Un siècle plus tard, Abe Sapien, nouvelle recrue du B.P.R.D., est envoyé sur place afin de récupérer la dépouille immergée du sorcier ainsi que la dague antique qui permit à Grey d'occire Vrooman. Mais à Saint-Sébastien, un étrange culte est à l'œuvre...

Scénaristes
Dessinateurs
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Août 2010
Statut histoire Série en cours 7 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Abe Sapien
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

13/10/2010 | Miranda
Modifier


Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Pendant qu'Hell Boy est parti se dorer la pilule on se sait où en charmante compagnie, le grand chef du B.P.R.D. se décide à utiliser les talents de Abe Sapien, sorte de mutant aquatique pourvu de sortes de nageoires sur les avant-bras, les mollets et le sommet du crâne. Dans ces quelques cases le grand chef nous précise d'ailleurs que son agent n'est pas prêt mais bon ça fera l'affaire. Nous voilà partis sur l'île de Saint Sébastien?, une île située à quelques miles à l'ouest des côtes françaises. J'ai regardé sur la carte, à part Belle île ou l'Atlantide y a rien! Qu'à cela ne tienne c'est pas ça qui va m'empêcher de poursuivre ma lecture. Notre héros aquatique se retrouve à tenter de dénicher une épave mystérieuse, en quelques cases il est attaqué par une pieuvre géante et une espèce de murène très féroce. Je signale au lecteur téméraire qui voudrait en faire la lecture que ce sont les seules cases de l'album où nous verrons notre héros aquatique se foutre à la baille. Avouons-le c'est comme si Superman ne volait jamais et préférait prendre le bus. S'ensuit une histoire de malédiction à travers le temps et les âges "immémoriaux" qui nous mènent dans "les abysses insondables du temps". Se rajoute une secte de moines vaguement asiatiques qui s'expriment dans un langage qui doit être sumérien, époque babylonienne: tout de suite ça en jette même si on n'y comprend rien. Bon je vous passe les détails de la suite, malédiction, peste, sorcière, son fils, qui est le père? et tutti quanti. Vous l'aurez compris seule une lecture au 26ème degré permet d'aller jusqu'au bout de cette histoire, et si, sans blague aucune, j'ai trouvé le dessin de Mr Jason Shawn Alexander plutôt bon ce qui évite à cette BD la note inférieure.

03/05/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Un one-shot sur un personnage que je ne connaissais pas et que je n'ai pas envie de connaître d'avantage. Comme le dit Miranda, le scénario est classique. Trop classique. Le scénario est cousu de fil blanc et les aspects fantastiques sont décevants ou trop clichés pour être intéressant. Le héros de l'histoire est peu charismatique. Je ne le connais pas vraiment, mais les scènes avec lui me donnent l'impression que c'est encore un énième personnage de monstre qui est triste parce qu'il est un monstre. Bref, rien de nouveau sur le soleil.

27/03/2011 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

Je me suis un peu précipitée sur cette lecture, j’aurais dû prendre le temps de lire le résumé au dos du comics, je pensais avoir affaire à une histoire fantastique tout simplement, ce qui est le cas mais elle concerne un des personnages de la B.P.R.D., série que n'ai jamais eu envie de lire. De plus, le dessin d'Alexander est un peu brouillon et la colorisation monotone et sombre devient presque désagréable au fil des pages. L’histoire est super classique et se lit très vite, l’univers est assez vide se contentant de très peu de personnages. Ce genre de fantastique un peu vaporeux, mou, dépouillé, avec des scènes très longues et avec une petite tendance intimiste, m’ennuie. Hellboy y fait une apparition éclair, ce qui ne m’a pas particulièrement plu. Une lecture à réserver aux fans de cet univers.

13/10/2010 (modifier)