Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Nuage

Note: 3.25/5
(3.25/5 pour 4 avis)

Les aventures d'une enfant africaine mystérieusement née blanche et qui, de plus, parle aux animaux. Cette série vise un public âgé de 10 à 14 ans.


Afrique Noire Albums jeunesse : 10 à 13 ans Les Roux !

Nuage est une petite fille inexplicablement née blanche au milieu d’une tribu vivant dans la savane africaine... Sa mère et elle, bannies du village sur l’ordre du sorcier qui y a lu la manifestation d’une malédiction divine, vivent désormais à la ville. Mais, vers ses 8 ans, Nuage semble développer petit à petit, au contact de son ami le sorcier Amérou, le talent de parler aux animaux... (texte de l'éditeur, fautes de frappe en moins)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Septembre 2010
Statut histoire Une histoire par tome 3 tomes parus
Couverture de la série Nuage
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

08/10/2010 | Mac Arthur
Modifier


Par gruizzli
Note: 3/5
L'avatar du posteur gruizzli

J'avais déjà repéré cet auteur à Angoulême l'année passée et je me suis enfin arrêté pour le rencontrer. Et je ne regrette pas. Cette BD est à destination d'un public plus jeune, mais elle a de jolis atouts. A commencer par un dessin qui laisse largement place aux paysages et à la nature, même si parfois je note certaines postures un peu raides. Mais c'est joli et coloré, bien dans l'esprit de la BD. Le scénario développe une trame qui n'est pas des plus inventives, mais qui fait son travail. J'ai beaucoup aimé la façon dont cela se développait au fur et à mesure. L'auteur arrive à nous faire des personnages attachants et qu'on a envie de suivre. Je serais volontiers preneur des autres albums !

28/03/2019 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Emprunté complètement par hasard, cette BD s'est révélée une bien agréable surprise. Par le biais d'un excellent graphisme, elle met en scène un joli conte dans une Afrique Noire fantasmée. La jeune héroïne, Nuage, est rousse à la peau blanche, couleur bien particulière pour une fille de parents noirs. De ce fait, sa mère et elle sont chassées de leur village. C'est bien plus tard, quand Nuage atteint ses 8 ans, qu'elle révèle soudainement un don extraordinaire pour converser avec les animaux, les calmer, les comprendre et demander leur aide en cas de besoin. C'est ainsi qu'avec sa mère, qui lui en veut encore plus ou moins de son exil forcé, mais aussi avec son jeune ami et un peu amoureux et avec quelques autres personnages secondaires qu'ils vont vivre une aventure fantastique au milieu de la nature. L'Afrique ainsi représentée est certes imaginaire mais très crédible. On y retrouve beaucoup d'éléments de ce qui fait la vraie vie et les coutumes des pays du Sahel. Le récit coule doucement. Et malgré une petite perte de régime vers la fin, il est agréable à lire, mignon et intelligent. Et puis surtout il y a le dessin qui est excellent. Cela tient surtout aux couleurs directes visiblement à l'encre. Ce trait doux, ces teintes rousses et les nombreux animaux m'ont un peu fait penser au dessin de Frank Pé et plus particulièrement à Zoo. En tout cas, l'Afrique y est très joliment présentée. Un agréable conte pour les jeunes d'une dizaine d'années superbement mis en image.

17/04/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Du même auteur, j'avais déjà apprécié l'étonnante Mirabelle. Il reprend une petite fille un peu espiègle qui naît blanche en Afrique d'une mère et d'un père black. Malheureusement, l'intolérance n'est pas que l'apanage des blancs et elle est chassée avec sa mère du village natal. Les années passent et il se trouve qu'elle aurait le don de se faire comprendre des animaux ce qui peut s'avérer bien pratique dans certaines situations ... Le récit semble se passer dans une Afrique moderne mais dont la beauté des paysages rappelle les grandes sagas d'autrefois dans le genre Out of Africa. Mon seul reproche concernera l'extrême naïveté de ce récit qui avait pourtant commencé de manière plutôt sombre. Cependant, cela reste un beau conte prônant la tolérance et le respect de la nature. Que de bonnes valeurs pour nos enfants à qui s'adresse prioritairement cette bd !

19/03/2011 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Le scénario est naïf et manque quelque peu de matière mais l’histoire est belle et surtout, mais alors là surtout, très bien mise en page et illustrée. Car cette bande dessinée est avant tout belle et agréable au toucher (encore une fois un papier épais avec un grain comme je les aime). Le trait de Christian Peultier est doux et réaliste, précis, sensible et très bien valorisé par une colorisation à l'aquarelle chaude et nuancée. Les personnages sont bien typés et Nuage, l’héroïne, est attachante dès le premier coup d’œil. Dommage que le scénario ne soit pas du même tonneau. Il demeure cependant correct, véhicule des principes qui me plaisent (tolérance, rapport à la nature) et devrait plaire au lectorat visé (les 10-14 ans). Petit plus : j’ai aimé le fait que le principe de la leçon de tolérance est ici inversé puisque ce sont les noirs qui font preuve de racisme (ou de « colorisme », plus exactement puisque Nuage est elle-même africaine) dans un premier temps. Pas mal du tout, en somme, quoiqu’un peu naïf (un aspect qui se justifie par le public ciblé). PS : l'achat se justifie encore plus si vous avez l'opportunité de vous faire dédicacer l'album par l'auteur. Il réalise de très belles aquarelles en guise de dédicace.

08/10/2010 (modifier)