Journaliste

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Mineo Mutsu, journaliste irrévérencieux, travaille pour le " Maiasa Shinbun ", un grand quotidien national. Ce dernier refuse d'accepter les dérives de son métier. Il s'obstine donc à se battre et à enquêter pour faire la lumière sur des affaires que tout le monde souhaiterait voir enterrées.


Journalistes Les meilleurs mangas policiers Seinen Shueisha

Mineo Mutsu, journaliste irrévérencieux, travaille pour le " Maiasa Shinbun ", un grand quotidien national. Ce dernier refuse d'accepter les dérives de son métier. Il s'obstine donc à se battre et à enquêter pour faire la lumière sur des affaires que tout le monde souhaiterait voir enterrées. Mais à force de faire du bruit, Mineo ne risque-t-il pas de compromettre sa carrière ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Avril 2009
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Journaliste
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

14/08/2010 | Pasukare
Modifier


Par L'Ymagier
Note: 3/5

Zorro est arrivé-é-é… J’ai lu l’histoire d’un plumitif qui se sert de son art pour régler ses comptes à la « saloperie » qui, d’après lui, est en train de pourrir la société nippone. Pas facile, quand même, d’essayer de montrer ce que peut être la réalité des choses ainsi que de montrer au grand jour la vérité ; surtout que Mineo est quelqu’un de quand même naïf. C’est en fait via Mineo que l’auteur donne envie de croire en cette histoire, de montrer aux gens une sorte d’idéal (son idéal ?..) de la société. Bien aimé le dessin. Un trait dynamique, bien servi dans un bon découpage des planches, rend le récit quand même nerveux ; même si l’ensemble est quand même d’une facture assez classique. Mais je n’ai pas boudé mon plaisir à la lecture de cette sorte de « chronique sociale » des médias modernes. Pas mal.

04/12/2012 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Ce manga japonais s'interroge sur l'avenir de la presse à travers un journaliste irrévérencieux qui n'hésite pas à mettre les pieds dans le plat pour dévoiler la vérité. Il est totalement conscient des dérives de son métier. Loin du status quo général, il est prêt à se battre contre une société nippone réellement corrompue par l'argent facile. Chaque chapitre de ce manga donne lieu à une enquête dont les tenants seront dévoilés au grand jour par un article de journal. On arrive malheureusement assez vite à une répétition qui ne fait guère avancer la trame générale. On observera cependant une lente montée en puissance notamment au second tome. L'intention est louable : remettre au goût du jour un journalisme de qualité. Même en France, on est loin de ce constat. La récente affaire "DSK" en est la parfaite illustration. Pour autant, même si on se sent manipulé par les médias, on a besoin d'eux pour découvrir ce qui se passe à travers le monde. Plus que jamais, la profession de journaliste est utile. Elle peut être également un élément de propagande pour les puissants de ce monde et même des politiques qui peuvent se faire élire président. On ressent parfois de la colère à lire ce manga tant les situations paraissent réalistes et malheureusement indignes. J'ai bien aimé les relations attachantes entre le héros journaliste et sa fille. Il ya certes quelques clichés mais la lecture est en général assez rythmée et agréable. Ce manga a un charme et un ton particulier dont l'insatisfaction est le moteur.

10/06/2011 (modifier)
Par Pasukare
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pasukare

Pas mal sans plus, les deux tomes de « Journaliste » font passer le temps de manière pas désagréable mais n'ont rien de vraiment transcendant. Notre héros est un journaliste intègre et impulsif qui donnerait sa démission plutôt que de se plier aux règles de son directeur de publication qui lui souhaite avant tout le scoop et caresser les hautes sphères dans le sens du poil. Les ¾ de la série ne sont qu’une succession de soi-disant scoops manipulés par les autorités et que la presse se dépêche de publier, scoops que notre journaliste, aidé de sa fille, va mettre à mal par une enquête de terrain. En fil conducteur, on a ses problèmes de vie de famille et de garde d’enfant et les malversations de son ex femme qui n’est autre que la maîtresse du directeur de la publication. Il faut attendre le dernier ¼ de la série pour que cette succession de petits reportages se mue vraiment en quelque chose de plus concret et de plus grande envergure. Malheureusement je trouve que c’est un peu tard. La série a-t-elle été arrêtée plus tôt que prévu ? Le premier tome souffre également de quelques soucis de chronologie et certaines identités étaient pour moi un peu confuses par moments. Le dessin reste agréable à regarder, ça fait passer le temps, mais sans plus.

14/08/2010 (modifier)