Vacances Vacances

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Trois grands ados partent camper à la mer durant les vacances de Pâques. Petis flirts, petites beuveries, petites anecdotes ... ce sont les choses simples qui rendent les vacances mémorables.


Adolescence Les week-ends entre copains Vacances à la plage

Trois grands ados partent camper à la mer durant les vacances de Pâques. Petis flirts, petites beuveries, petites anecdotes ... ... ce sont les choses simples qui rendent les vacances mémorables.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1990
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Vacances Vacances
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

20/07/2010 | Mac Arthur
Modifier


Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

Un peu déçu pour le coup. On reconnait bien la signature de Rabaté qui s’attache à retranscrire, tant dans la narration que dans les dialogues, des tranches de vie de gens ordinaires qui font des choses ordinaires dans des endroits ordinaires. Ici, il est question d’une bande d’ados qui part en vacances … filles et galères au rendez vous. Même si le savoir-faire de Rabaté est bien présent, je me suis senti étranger au récit. Bref, ça se lit puis ça s’oublie. La lisibilité des planches est souvent problématique, la faute, comme le souligne Mac Arthur, à la finesse du trait de Rabaté à laquelle s’ajoute probablement un problème d’impression … Ou quand Futuropolis tournait à l’économie avant de sombrer. Achat comme lecture facultatif.

02/10/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Pas mal du tout, cet ancien album de Rabaté. J'ai bien aimé cette petite chronique de vacances de ces trois grands adolescents, dans laquelle on retrouve déjà ce qui fait tout le charme de l'auteur : son humanité. C'est simple, frais, lent, léger, ... et sans surprise. Au niveau du dessin, je suis moins convaincu. Le trait de l'artiste est très fin et manque de netteté. J'en viens même parfois à me demander si ce n'est pas un problème d'impression. Le noir et blanc n'est pas un problème même s'il se justifie bien plus par des raisons économiques que par une quelconque motivation artistique. Les visages sont bien typés mais correspondent parfois difficilement avec l'âge supposé de leur personnage. A lire tout de même, à l'occasion, pour la fraîcheur et la simplicité qui se dégagent de cet album. En tous les cas, je suis bien content de l'avoir déniché, celui-là ...

20/07/2010 (modifier)