Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les interviews BD / Interview de Jonathan et Joshua Luna

A quelques mois de la sortie du tome 3 de Girls, les frères Luna ont gentiment accepté de répondre aux questions de BDTheque. (Lire l'interview en VO ici)

Voir toutes les séries de : Luna (Jonathan) - Luna (Joshua)


Jonathan Luna Bonjour Jonathan et Joshua, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Jonathan : Nous sommes nés en Californie, moi en 1978 et Joshua en 1981. Nous dessinions déjà tout petits, et avons fini par agrafer tout ça pour créer des « mini comics ». Nous sommes également diplômés en art séquentiel au Savannah College of Art and Design.

Joshua Luna Etes-vous déjà venus en France ?
Jonathan : Oui ! En fait nous étions en vacances en Allemagne, et avons décidé de prendre le bus pour venir passer une journée à Paris. On a vu tous les coins connus. Il y a aussi de fortes chances que l’on fasse une tournée de dédicaces d’une semaine avec Delcourt au mois de Mars cette année.

Girls est en cours de publication en France aux éditions Delcourt (3ème tome à paraître en Mars). Comment ce projet est-il né ?
Joshua : Apres avoir fini « Ultra », notre 1ère série, on voulait vraiment travailler sur quelque chose de très différent, et comme on a toujours aimé le genre horreur, on a décidé de se lancer. Par contre on voulait faire quelque chose d’original et de différent de tout ce qui existe déjà, d’où le concept du « monstre beau et attirant ».

On aimait beaucoup l’idée d’un monstre qui ne ressemble pas du tout à un monstre – une créature qui est capable d’une violence extrême, mais qui est physiquement attirante. Beaucoup de thèmes intéressants ont découlé de cette simple idée… thèmes que l’on s’est contenté d’exploiter dans notre histoire.

Accéder à la série Girls L’histoire et l’ambiance de Girls ont souvent été comparées au travail de John Carpenter et Stephen King. Reconnaissez-vous ces influences (ou d’autres) ?
Jonathan : Je ne pense pas que ces messieurs aient directement inspiré notre travail, mais lire ce genre de remarque est très flatteur. Ils font du boulot extraordinaire.

Il y a tellement de choses qui influencent notre travail… principalement la télé et le cinéma. Des petites choses de tous les jours aussi…

Girls ferait un excellent film. Est-ce que ça vous plairait de bosser dans l’industrie du cinéma ?
Jonathan : Oui, on adorerait que « Girls » soit adapté en série télévisée ou en film. CBS TV avait réalisé un épisode pilote de « Ultra », mais malheureusement ça en était resté là. Mais oui, on adorerait bosser dans le cinéma dans le futur.

Votre intention originale était-elle de proposer des éléments de “guerre des sexes” dans Girls, ou l’histoire a-t-elle évolué naturellement vers cette idée ?
Joshua : Oui, notre intention originale était d’avoir des éléments de guerre des sexes dans l’histoire… Mais en même temps on avait décidé de s’accorder beaucoup de liberté du point de vue du scénario, et de voir comment les choses évolueraient.

Avec le concept des « girls » qui essayent de tuer les femmes mais laissent les hommes en vie pour les séduire, les conflits se sont développés naturellement lors de l’écriture de l’histoire.

Accéder à la série BD Ultra Avant Girls Delcourt avait publié votre première BD, Ultra, un savant mélange de super héros et de romantisme à la « Sex and the city ». D’où a émergé cette idée ?
Jonathan : Ultra n’est pas inspiré de « Sex and the city ». Personnellement, je n’ai jamais vraiment regardé un épisode en entier, mais je crois que Josh en a vu un ou deux. En tout cas je crois que l’on aime naturellement écrire des histoires un peu romantiques. Et on a mélangé tout ça avec des super héros et de la culture pop… ça s’est fait naturellement.

Vous considérez-vous chanceux de pouvoir travailler « en famille » ? Comment organisez-vous votre travail ?
Jonathan : Je pense que nous avons une chance incroyable. On ne bosse que tous les deux, donc il n’y a pas de grosse équipe à coordonner. On n’a même pas de vrai rédacteur en chef… du coup on contrôle pleinement le processus créatif.

En ce qui concerne l’organisation : on travaille sur l’intrigue ensemble. Je fais le dessin et les couleurs. Josh s’occupe du story-board, de la mise en page et du lettrage.

La plupart du temps, on s’éclate vraiment. C’est tellement gratifiant de créer quelque chose soi-même et de le distribuer pour que les gens le lisent. Alors bien sûr de temps en temps on n’est pas d’accord sur certains points, mais c’est naturel quand tu travailles en équipe et que tu veux produire le meilleur résultat possible. Sortir un tome tous les mois représente quand même un sacré boulot.

Une image de Girls Jonathan, ton style graphique est immédiatement reconnaissable, et utilise pas mal de techniques informatiques. Comment travailles-tu ?
Jonathan : J’utilise la bonne vieille technique crayonnage/encrage, suivi d’une séance de colorisation sur ordinateur. Certaines personnes pensent que je fais de la modélisation 3D mais ça n’est pas le cas ! Par contre j’utilise un outil de flou pour créer de la profondeur sur certaines scènes. Je m’inspire beaucoup du cinéma et de la photographie.

Est-ce que vous lisez vous-mêmes des BD ? Quelles sont vos œuvres préférées ?
Joshua : Punisher MAX, Powers, Lone Wolf and Cub, Stray Bullets, Blacksad.

Jonathan : On lit quand on a le temps ! [rires] Blade of the Immortal, Powers, Y the Last Man, Walking Dead, Preacher, Akira. Je me suis mis à lire des comics dans les années 90 grâce au dessin de Jim Lee.

Et après Girls, quel est votre prochain projet ?
Jonathan : On y réfléchit toujours… recontacte nous très bientôt !

Merci beaucoup Jonathan et Joshua, et bonne chance pour la suite !
Interview réalisée le 16/01/2007, par Alix.