Silent Blanket

Note: 1.67/5
(1.67/5 pour 3 avis)

Mélancolie quand tu nous tiens...


Auteurs Italiens La BD au féminin

Depuis que sa femme est morte, Paul vit seul dans leur appartement, avec pour compagnie les souris, les cafards et les fourmis. Il n'a pas d'amis et se contente d'observer son environnement. Sous un calme apparent, son existence est tourmentée par le souvenir de celle qu'il a tant aimée. Un beau jour, une jeune femme vient sonner à sa porte. c'est Janet, une voisine. elle prétend avoir tué son mari et lui demande de l'aider à dissimuler le corps.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2000
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Silent Blanket
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

24/05/2002 | Gizmo
Modifier


Par Ems
Note: 1/5

Je m'en doutais mais j'aurai été au bout de cette lecture. "Silent Blanket" n'apporte rien, son dessin surchargé et gavant n'est pas adapté à de l'art séquentiel. On peut regarder les cases une par une également, le ressenti n'est pas franchement meilleur. Dans ces cas là, on mise tout sur le scénario. Or celui ci tient en deux lignes et n'a aucun intérêt. La narration est maladroite, à la hauteur du dessin. Je ne trouve rien de plaisant dans ce one shot trop atypique et sans objectif réel. Indéfendable et à oublier (ce qui ne sera pas loin heureusement)...

21/11/2010 (modifier)
Par Spooky
Note: 1/5
L'avatar du posteur Spooky

Bof. Bof bof. Bof bof bof. C'est très ennuyeux, et le dessin, qui se veut proche du style de certains peintres, ne réhausse pas le niveau du scénario, très faible. Même l'évocation "poétique" de la fin ne soulève pas l'intérêt.

13/09/2004 (modifier)
Par Gizmo
Note: 3/5

A condition bien sûr d'aimer ce type de dessin, faussement naïf, avec ses personnages figés et ses perspectives tronquées. On dirait du Loustal qui opterait pour un trait plus fin et des couleurs pastels. Le scénario est étrange, assez prenant, émouvant mais la fin est plus que bizarre. Je n'ai pas encore réussi à l'interpréter et cela me trotte encore dans la tête...

24/05/2002 (modifier)