Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Les Chroniques de Chair et d'Acier

Note: 3/5
(3/5 pour 8 avis)

Né il y a 12000 ans sur un champ de bataille, s'abreuvant du sang de ses victimes, Jérôme, fils de Crom, arrive !


Heroic-Fantasy (pour de rire) Les Pandas

Les aventures d'un guerrier comme beaucoup d'autres, sans peur et sans cervelle.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Février 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Chroniques de Chair et d'Acier © Desinge & Hugo & Cie 2010

11/02/2010 | Miranda
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Je découvre tout à fait par hasard cet album qui marche carrément sur les plate-bandes de Krän. C'est plus absurde que Krän ? plus débile, plus bourrin, plus second degré ? oui... non... euh peut-être... bah je sais pas trop en définitive. Ce qui est sûr c'est que c'est du loufoque grand teint, complètement barré et assorti d'un dialogue aussi rigolo et truculent, auquel viennent s'ajouter des clins d'oeil à d'autres Bd connues. L'esprit d'une Bd c'est une chose, le graphisme c'en est une autre ; et question dessin, c'est pas du Frazetta, je le trouve bien moins soigné et moins impactant que celui de Herenguel sur Krän, sans compter les couleurs qui sont un peu fadasses. Donc pour moi, ça atténue un peu la portée du propos de l'auteur qui s'amuse avec les codes de la fantasy certes, mais au final, cette parodie décalée de Conan le barbare n'est pas si hilarante que ça, en tout cas, je préfère nettement Krän. Vraie note : 2,5/5.

21/10/2020 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Avec cet album, Pixel Vengeur réussi une bonne caricature de la Fantasy, qu’elle soit médiévale, héroïque ou même n’importe quoi ! Une sorte de super héros des temps passés, répondant au patronyme improbable de Jérôme (fils de Crom) !, affronte mille – voire même plus – dangers, dans une ambiance totalement absurde, loufoque, le côté parodique étant accentué par des commentaires off qui surjouent la montée de tension ou mêlent réflexions sérieuses et commentaires décalés, quelques anachronismes achevant de convaincre le lecteur qu’on est là dans l’aventure « pour de rire ». A peu près tous les clichés du genre y passent, décalés, déformés, dans une surenchère de bêtise sûre d’elle et de ses muscles. Beaucoup d’humour très con donc, au-delà du second degré, quelques parentés avec les parodies des Monthy Python (en particulier certains duels de « Sacré Graal », avec les lapins) : Pixel Vengeur assume ses conneries ! Mais, à côté de tout ce fatras de débilités et autres exploits improbables, le dessin est lui plutôt sérieux, quasi réaliste. Et en tout cas très bon ! A noter les nombreux clins d’œil : à Gotlib (apparitions de sa coccinelle, et reprises du magicien apparaissant dans Dans la joie jusqu'au cou qu’il avait commis avec Alexis), grand précurseur du quasi n’importe quoi parodique. Et Astérix et Obélix en gest stars ! Petit clin d’œil aussi d’Edika… Bref, c’est vraiment un album recommandable, pour peu qu’on soit réceptif à ce genre d’humour – ce qui est mon cas. Note réelle 3,5/5.

09/05/2016 (modifier)

Je dois avouer que je ne connais pas l'univers de Krän ni les autres séries de Pixel Vengeur. Je me suis retrouvé en possession de cette BD un peu par opportunité car elle était bradée sur internet. Et je dois dire que je regrette les quelques euros que j'ai pu mettre pour acquérir cette ouvrage. En effet, pourtant bon public, je n'ai pas du tout apprécié l'humour de cette BD regorgeant d'anachronismes et de répliques plus absurdes les unes que les autres. Même au niveau du scénario, on se demande ou l'auteur veut nous emmener. Au final, aucune page ne m'a réellement fait rire. Si l'on ajoute à cela, un dessin plutôt moyen et une colorisation bâclée, on obtient une BD qui doit vite être rangée dans un coin de l'étagère. Je serai donc le premier à mettre la jolie note de 1/5. SCENARIO (Originalité, Histoire, personnages) : 1/10 GRAPHISME (Dessin, colorisation) : 3/10 NOTE GLOBALE : 4/20

23/08/2011 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Après Krän, voici Jérôme, fils de Crom. Jérôme, c’est du délire façon Krän mais en moins pervers (quoique ?) et en plus absurde. Cet album se veut avant tout parodique. Et celui qui connaît un peu la production de Pixel Vengeur ne sera pas dépaysé. L’humour monthypytonien (chevalier sans tête, lapin-garou) côtoie celui de Gotlib (avec la petite coccinelle). A la différence du héros invincible chevauchant son fier panda, les histoires n’ont ni queue ni tête. Enfin si, parfois . . . mais ce n’est pas là l’essentiel. Tout le sel de cet album se trouve dans la narration et les dialogues complètement décalés/barrés. Les textes sont poilants et le verbe tient la dragée haute (par Myrtha !). Après une bonne entrée en la matière, le corps du récit flirte avec le moyen mais se rattrape sur le final. Cet album est une parenthèse, certes bien amusante, mais qui affiche des prestations trop élitistes (un comble pour un barbare !).

07/04/2010 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Chacun va trouver des influences dans "Les Chroniques de Chair et d'Acier". J'y ai retrouvé les Monthy Python avec notamment Sacré Graal. L'humour est omniprésent avec presqu'une vanne à chaque case. C'est du lourd qui ne se prend pas au sérieux mais qu'il faut aller chercher dans les degrés. C'est plaisant à lire, bien dessiné mais j'ai trouvé les couleurs fades. Le papier semble en cause, d'ailleurs la BD fait cheap avec sa couverture brochée malgré le prix de 18 euros. Il faudra progresser sur la qualité de l'objet. Les codes du genre sont déformés et ridiculisés. L'auteur réussit à ne pas tomber dans une caricature sans intérêt. Il assume son délire et se donne à fond.

09/03/2010 (modifier)
Par Tomeke
Note: 3/5

Dès la première phrase, l’auteur ne laisse planer aucun doute sur le but parodique de l’album. Vous voilà prévenu, vous ne trouverez ici qu’une dérision constante et parfois consternante d’un récit de fantasy, agrémenté de quelques références sympathiques et achroniques! On aime ou pas, personnellement, l’humour genre La cité de la peur me fait pisser de rire… Le graphisme est très bon, et semble inspiré par d’autres séries du même genre. En conclusion, j’avoue avoir passé un bon moment de lecture, divertissant et drôle. Sans avoir été totalement mort de rire, j’ai bien apprécié cette parodie. Cependant, le prix élevé pour le contenu me laisse un peu de marbre. C’est pourquoi je ne conseillerais pas cet album, car je n’y vois pas non plus quelque chose de révolutionnaire…

28/02/2010 (modifier)
Par cpt flem
Note: 4/5

Comme le dit Miranda avant moi, si vous n'avez pas aimé Krän le Barbare passez votre chemin, car Jérôme fils de Crom est pire que le 1er abruti précité... Mais là ou Kran joue la carte du 1er degré bourrin, les chroniques de Chair et d'acier se distinguent par ses décalages entre le dessin et la narration d'une même case, l'auteur jouant davantage sur un 2d degré et sur l'absurde, ce qui est à mon goût encore plus drôle. En effet lorsqu'il décide par exemple que le héros se bat contre une horde de loups sanguinaires, mais qu'il ne sait pas dessiner ces animaux mais dessine par contre très bien les lapins, la scène de combat est mémorablement épique !! D'autant plus que l'humour est relativement du même niveau sur tout le bouquin. Une très bonne surprise donc, car je ne connaissais cet auteur que de nom, jusqu'à Jérôme fils de Crom !!

25/02/2010 (modifier)
Par Miranda
Note: 4/5
L'avatar du posteur Miranda

Cette bd atteint des niveaux de connerie carrément inaccessibles tant ils sont élevés. J'ai même failli sortir mes gros flingues pour lui faire la peau en bonne et due forme lors des 4 premières planches et puis arrive la planche 5 où je suis rentrée totalement dans le délire de l'auteur. Celui-ci se lance dans un parodie du déjà bien parodique guerrier totalement lobotomisé Krän, il y insère aussi d'autres clins d'œil éparpillés tout au long du récit. La voix off raconte l'histoire sur un ton limite sérieux qui tranche totalement avec les situations dans lesquelles se retrouve notre personnage, Jérôme fils de Crom, ainsi qu'avec les dialogues souvent crus et poilants. Je n'émettrai qu'une seule réserve et heureusement que cette petite singularité du récit n'est pas très récurrente, ce sont les anachronismes qui ne m'ont pas convaincue. Mais passé ce petit détail, on se régale avec les aventures bourrines et déjantés de ce guerrier totalement frappé. La bd est composée de plusieurs histoires courtes mais qui forment une histoire complète avec une véritable chute, et... excellente la chute ! Je ne sais pas si ça plaira à tout le monde, c'est à prendre tel quel sans se poser de questions, d'ailleurs le dessin lui aussi est excellent et nous pousse d'un bon coup de pied au cul dans cet univers jubilatoire de Pixel Vengeur.

11/02/2010 (modifier)