Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Nénesse, chien de vieux

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Histoire d'un chien coincé dans une maison de retraite.


Chiens & Chats Troisième âge Une histoire de famille

Des gags d'une planche sur la vie trépidante d'un pauvre clébard enfermé dans une maison de retraite… C'est fou. .

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2004
Statut histoire Strips - gags (1 seul tome) 1 tome paru
Couverture de la série Nénesse, chien de vieux
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

01/02/2010 | Spooky
Modifier


Par iannick
Note: 2/5
L'avatar du posteur iannick

Bd lue vite fait (l’album ne fait qu’une douzaine de pages) à l’occasion de mon séjour au festival de bande-dessinée d’Angoulême 2010, « Nénesse, chien de vieux » ne m’a pas laissé un souvenir impérissable. En fait, je n’aime pas trop ce genre d’humour potache où un chien se fout la plupart du temps de la gueule des personnes âgées. « Nénesse, chien de vieux » se présente sous forme de strips en une planche voire même en trois cases seulement où Nénesse en est le (anti ?)héros. Quand ces courts-récits ne tournent pas sur les « vieux », ils nous mettent en scène des gags sur le caca ou le manger. La plupart du temps, ces gags me sont apparus ni drôles ni intéressants. Les chutes tombent –à mon avis- souvent à plat, leur seul intérêt est qu’elles sont en grande majorité inattendues. Au niveau du dessin, je n’apprécie pas vraiment le coup de crayon de Mélaka. Cependant, je dois reconnaître que ce style minimaliste va bien avec cette bd. « Nénesse, chien de vieux » est une bd que j’ai lu par curiosité. Pour l’aimer, il faut apprécier l’humour potache et les chutes qui tombent à plat, ce qui n’est pas mon cas. Bof… à oublier !

04/02/2010 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Bon on ne va pas dire que c'était nul, c'était une sorte de blague potache entre Olivier Ka et sa soeur Mélanie, qui avaient tous les deux déjà publié à ce moment-là (du moins lorsque l'album a été publié par le reb' ), avant de se retrouver de façon un peu plus consistante sur L'Ange ordinaire... Les gags, comme je l'ai dit, sont potaches, tournent bien sûr autour de la bouffe, des excréments, mais pas que. Il y a une étonnante diversité dans les sujets, ce qui fait qu'on se demande un peu quelle va être la chute. Même si celle-ci n'est pas terrible, ça amène un peu d'intérêt dans ce petit album, lu en 3 minutes (moins de 15 pages). Le dessin de Mélaka était alors assez balbutiant, elle n'avait pas vraiment de style établi.

01/02/2010 (modifier)