Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Onna

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

4 contes et légendes dans le décor du Japon médiéval.


Folklore asiatique Japan-Fantasy Samourai

Onna est l'idéogramme pour ''femme'' en japonais. Trois femmes nées proches du Soleil Levant évoluent dans ce livre et que l'on regardera vivre avec curiosité et intéret. Et pourquoi, pendant le temps de la lecture, épousant leurs émotions, suivant leurs courbes mentales et physiques, ne vivrait-on pas avec elles ? Juste assez de temps pour s'apercevoir que la femme au Japon n'est pas la traditionnelle geisha, ni la femme asiatique, jolie caricature aux cils baissés et aux lèvres timides. La femme est un reve et la femme revée est une femme double, renforcée par son ombre née de la nuit. C'est cette femme-la que j'ai rencontrée. Un jour. En tournant une page d'un livre d'anciens contes japonais. J-L Vernal

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1989
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Onna

19/12/2009 | Ro
Modifier


Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Bien avant d'être un peintre officiel de la marine Jean Yves Delitte avait participé au dessin de cet album. Comme dirait l'autre je vous parle d'un temps que les moins de ....etc.. Alors qu'en est il ? La colorisation est typique de cette époque, pas franchement moche, le lettrage lui demande de bons yeux. Pour ce qui est du dessin je ne vais pas m'extasier plus qu'il ne faut, déjà chez le dessinateur on voit bien que les visages ne sont pas son fort et puis j'ai quand même un gros souci , toutes ces histoires se passent bien au Japon non ? Ce pays fait bien partie de l'Asie et l'une des caractéristiques physiques des asiatiques c'est bien d'avoir ce que l'on appelle les yeux bridés ? Ici non, bizarre tout de même. Après pour ce qui concerne les histoires pas grand chose de neuf à se mettre sous la dent. La dernière histoire "La déesse de la mer" était présente dans la collection Contes et Légendes aux éditions Fernand Nathan dans les années 1940/1950. Ici quelle drôle d'idée d'avoir situé la fin face au magnifique château de Fort la Latte ? Si j'étais pointilleux je dirais même que j'ai bien ri en voyant une des toutes dernières cases ou l'on voit un personnage observant le dit château depuis une plage proche. dans le coin y a pas de plage c'est de la falaise jusqu'au cap Frehel !!!

09/03/2019 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Décor classique du Japon médiéval, avec samouraïs, vengeance, fille de riche marchand, prince et vieux fantômes comme dans les bons contes asiatiques. Le tout étant présenté avec le dessin réaliste de J-Y Delitte, j'avoue avoir été séduit au premier abord. Les décors sont très bien dessinés, offrant quelques superbes paysages nippons tout en ambiance. Les couleurs, quoiqu'un peu spéciales quand elles virent à l'orange et au bleu, s'accordent très bien avec ces passages. Malheureusement, le dessin des personnages est beaucoup plus inégal. Certains visages sont tout simplement laids ou ratés. Et surtout, la narration graphique, associée à la mise en scène du scénariste, est très mauvaise. J'ai dû relire intégralement la première histoire avant d'y comprendre quoi que ce soit. Les suivantes sont plus claires mais la narration n'est pas fluide, peu agréable et elle empêche complètement l'atmosphère du récit de se poser, ce qui ne convient vraiment pas quand on parle de légendes asiatiques. Quant au scénario de ces dernières, ils sont sans surprise et convenus. C'est donc une BD que j'ai lu avec un désintérêt qui s'est malheureusement imposé dès la première histoire pour ne plus me lâcher par la suite.

19/12/2009 (modifier)