Conan (Les Nouvelles Aventures de) (Conan)

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

Écrites par Kurt Busiek (Marvels) et illustrées par Cary Nord (Daredevil), ces nouvelles aventures du héros de Robert E. Howard arborent un graphisme d’une qualité exceptionnelle qui ne devrait pas passer inaperçu. Bientôt adapté en jeu vidéo et sur le grand écran, Conan n’a jamais été déchu de son statut de personnage majeur de la fantasy.


Conan le Barbare Dark Horse Comics

C'est dans les vieux chaudrons que naissent les meilleures histoires. Conan reprend donc du service dans une nouvelle série qui s'annonce épique ! Conan, las de sa Cimmérie natale, part à la découverte de l’Hyperborée, une terre paradisiaque et légendaire. Il croise la route des Aesirs, un peuple du nord et accepte de leur prêter main-forte dans la guerre qu’ils mènent contre les Vanirs, leurs ennemis jurés.

Scénariste
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 2004
Statut histoire Histoires courtes (3 à 4 histoires par tome) 4 tomes parus
Couverture de la série Conan (Les Nouvelles Aventures de)
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

25/10/2009 | Erik
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Il fallait que je lise les histoires de Conan par Busiek, un auteur que j'aime bien habituellement. Il respecte bien le cahier des charges et l'esprit de l'univers Conan. Si on compare à ce que faisait Roy Thomas, ça peut sembler moins verbeux et plus axé sur l'action, mais ce ne sont pas des histoires uniquement bourrins. Le personnage de Conan est assez charismatique et j'ai bien aimé la plupart des histoires. Le dessin est pas mal. Toutefois, cela ne dépasse jamais le niveau "sympa sans plus' et je ne suis pas certain que quelqu'un qui ne connaît pas trop Conan risque de s'intéresser à ses histoires. Mais bon si on aime Conan c'est à lire.

28/09/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Voici une Bd ambitieuse qui reprend des éléments classiques et connus de tous les fans pour les refondre dans un traitement plus moderne, un vrai reboot écrit par Kurt Busiek, auteur qui déçoit rarement ; j'avais apprécié Arrowsmith et encore plus Avengers Forever où il proposait un revival complet des célèbres super-héros. Ici, l'opération est à peu près la même, Busiek reste assez fidèle à l'esprit du Cimmérien farouche et aux nouvelles écrites par Robert Howard dont il se nourrit plus qu'il n'adapte, même si je n'aime pas l'épisode du tome 3 "Né sur un champ de bataille" qui rappelle trop le pâle remake de 2011 vu au cinéma, tentant laborieusement d'égaler le Conan de John Milius en 1981. Par rapport aux épisodes anciens écrits par Roy Thomas que je lisais ado, ceux-ci sont beaucoup moins verbeux, l'essentiel est centré sur l'action et le côté bourrin du personnage ; Conan est un guerrier très rugueux, brutal et qui réfléchit peu, ses actions sont sanglantes, mais malgré ça, Busiek glisse un regard plus humain sur ce personnage mythique. Tout ceci est à peu près bien traduit graphiquement par de nouveaux dessinateurs qui donnent un côté un peu stylisé et qui ont tendance par ce ton inabouti à décrédibiliser l'unité graphique des planches, mais dans l'ensemble, le tout a de la gueule, c'est esthétique avec en même temps un trait puissant qui s'inspire des illustrations de Frank Frazetta, surtout les différents visages de Conan, c'est flagrant. La mise en page est très aérée avec pas mal de grandes cases qui mettent les dessins en valeur, ce n'est pas trop conforme au format comics, mais c'est plaisant visuellement. Malgré de bonnes intentions, ce comics ne me séduit qu'à moitié, je n'ai pu lire que les 3 premiers tomes dispos en médiathèque, et je n'y ai pas retrouvé ce côté maléfiquement frissonnant que j'y voyais dans les pockets de ma jeunesse et qu'on retrouve dans Anthologie de Conan le barbare au dessin sublimé par Buscema. Cette série plaira sans doute davantage à de nouvelles générations de lecteurs qui n'ont pas lu les comics anciens...

25/12/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Le Grand A

On devrait plutôt parler ici de reboot plutôt que de « nouvelles aventures » pour mettre les choses au clair, le titre VO d’ailleurs est Conan the Legend. Les quatre premiers albums sont principalement composés d’histoires exclusives écrites par Kurt Busiek, il ne faut pas s’attendre ici à une adaptation fidèle des textes de Robert E. Howard, je n’ai relevé que deux nouvelles de l’auteur texan : « La Fille du géant du gel » et « Le Dieu dans le Sarcophage ». Quitte à reprendre certaines nouvelles les auteurs auraient pu en choisir une plus passionnante que la seconde qui doit être une des plus verbeuses et moins bonne d’Howard. Malgré cela et en tant que lecteur admiratif du texan, se sont sur ces deux nouvelles que j’ai pris le plus de plaisir à la lecture. C’est là que le bât blesse car il faut rendre à Crom ce qui appartient à Crom, les lecteurs de cette BD sont là pour lire du Howard, bien que les récits imaginés par Busiek ne manquent pas de qualités et demeurent plutôt fidèles à l’esprit des livres, on s’en moque un peu pour être franc. On comprend assez vite qu’ils ne sont utiles que pour créer du liant et faire office de transition géographique entre les « vraies » nouvelles. Mais le pire selon moi est que les enchaînements sont tout de même en partie foirés. Il y a toutefois une exception avec «Né sur un champ de bataille », un préquel excitant qui revient aux origines du mythe, pourvu d’un changement graphique plus raccord avec ce que j’attendais. Une des meilleures tirades de Conan que je connais par cœur est : « La barbarie est l’état naturel de l’espèce humaine. La civilisation n’est pas naturelle. Elle résulte d’une fantaisie de la vie. Et la barbarie finit toujours par triompher. » Alors, est-ce que j’ai retrouvé ici les impressions que j’ai ressentis à la lecture des récits de Conan ? Arrive-t-on à percevoir cet état permanent de sauvagerie et de violence qu’est l’âge Hyborien ? Ben la réponse tire davantage vers le non. Dommage car le dessin est plutôt chouette avec ses plans larges qui donnent un effet cinématographique, un trait lisible, lecture facile et rapide, plus d’action que de parlotte (là on est bien dans l’esprit pour le coup), et les couleurs sont variées et très lumineuses. Oui mais voilà, c’est beau dans le sens où c’est joli à regarder mais pas pour autant en harmonie avec ce que je suis en train de lire. À mes yeux Conan doit posséder un encrage plus profond, une ambiance inquiétante et une sensation de danger permanent, quelque chose de plus noire et brutale dans l’idée. Je ne dis pas non à des couleurs un peu plus chaudes, surtout s’il y a du sang, mais l’impression générale sur l’ensemble n’est pas en adéquation avec mes attentes. De la même façon la conception graphique est une déception, de part un manque évident d’originalité selon moi. Conan a la gueule qu’il doit avoir, je ne dis pas, Howard le décrivait comme un type avec limite un visage de singe tellement il est marqué par les combats, et Frank Frazetta l’avait parfaitement conceptualisé. Il est donc normal qu’il soit redessiné un peu selon son modèle le plus emblématique. Mais pour le reste, pourquoi vouloir absolument reprendre tout ce que Frazetta a imaginé ? Il y a souvent des postures du personnage, des scènes figées, que j’ai déjà vues chez Frazetta et que je revois ici sous le crayon de nouveaux dessinateurs censés faire un reboot. Pour l'achat ? je pourrai dire oui car malgré ses défauts apparents cela reste une série qui se laisse lire agréablement. Cependant, il y a un sacré hic. Par Crom, où est la suite ?! Le dernier tome date déjà de 2005 et toujours pas de suite en vue, ça m’étonnerai qu’on la voit un jour. La fin du tome 4 correspond à l’Issue 14 de la VO. J’ai vérifié, sur cette série 50 numéros VO sont sortis. Si Soleil Production prévoyait de publier la suite ce serait fait depuis longtemps déjà. Autre point en défaveur de l’achat : je sais qu’il est souvent difficile de compiler les comics US dans un format BD franco-belge mais il faut savoir que si l’on achète le premier album de cette série, il vous faudra tous les autres sans exception. Et encore, même avec le T4 vous aurez une série abandonnée avec un scénario qui vous laisse en plan. Car il s’agit de « novellas » mises bout à bout et dont chaque album ne contiendra pas forcément une nouvelle dans son intégralité, et si on veut connaître le fin mot de cette axe il faudra acheter l’album suivant. Et ainsi de suite puisqu’il n’y a jamais de vraie fin. Donc suivez mon conseil et contentez-vous de les emprunter.

03/08/2015 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Tout le monde ou presque a vu Conan le Barbare qui a marqué les débuts d'un célèbre acteur qui est devenu depuis gouverneur de la Californie et qui sera peut-être demain le futur président de la première puissance mondiale. Un peu comme Conan le Barbare qui descend d'un petit pays (à l'image de l'Autriche) pour unifier des peuplades et conquérir le monde ... J'ai bien apprécié l'introduction de ces nouvelles aventures. Le système narratif n'est pas nouveau mais c'est tout de même assez ingénieux. Les planches sont de toute beauté. On ne s'aperçoit pas vraiment qu'il y a un collectif de dessinateurs parmi lesquels Cary Nord et Thomas Yeates. Par contre, les couleurs sont soignées par Dave Stewart. L'univers de Conan est plus magnifique que jamais. Cette réactualisation était plutôt la bienvenue. Cependant, je tiens à prévenir qu'elle ne sera peut-être pas au goût de tous les fans de cette saga. Pour ma part, comme vous le savez, j'aime la modernisation des histoires mythiques. Il faut avancer dans la vie et vivre avec son temps sans regretter le passé. Je trouve également que l'oeuvre originale de Robert E. Howard est assez bien respectée. Nous avons un personnage de Conan qui est réellement un vrai barbare sanglant et peu sympathique par moment. On apprend à le connaître progressivement entre violence et sauvagerie. En tous cas, on passe un bon moment de lecture grâce à un scénario captivant même s'il faut bien avouer notre intelligence ne sera pas soumise à rude épreuve. Cela fait parfois du bien !

25/10/2009 (modifier)