Anthologie de Conan le barbare (Chronicles of Conan)

Note: 4.17/5
(4.17/5 pour 6 avis)

Les aventures de Conan, le barbare cimmérien, à l'ère hyboréenne


Conan le Barbare Dark Horse Comics Soleil

Conan, grand guerrier et voleur cimmérien, se promène dans la cité des voleurs, Zamora. Mais personne ne semble en mesure d'inquiéter le géant ténébreux. Tout à coup, trois prètres surgis d'une ruelle sombre le bousculent, terrorisés par des poursuivants armés. Ceux ci ont la mauvaise idée de s'en prendre au barbare... La princesse Yasmela de Khoraja est désespérée. Son pays est en passe d'être envahi par une cohalition de ses voisins Kothiens et Stygiens. L'oracle oublié de Mitra lui conseille de confier son destin au premier homme qu'elle rencontre. La conseil est d'autant plus facile à suivre que cet homme est un puissant cimmerien au charisme impressionant et au charme sauvage. Saura-t-il guider ses troupes vers la victoire et conserver l'admiration de la princesse ? Conan restera t'il en Khoraja, près de la princesse ou repartira t-il vers de nouvelles aventures ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2003
Statut histoire Histoires courtes 3 tomes parus
Couverture de la série Anthologie de Conan le barbare
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

28/03/2004 | Pacman
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Comme je l'ai dit dans mon avis sur Les Chroniques de Conan, c'est Buscema qui en 1973, a redonné à Conan une étonnante vigueur au personnage en forçant sur l'aspect plus musculeux, sur une imagerie plus maléfique, et en dessinant des femmes troublantes à la beauté ensorcelante. Tout ce qu'a touché Buscema, il l'a transformé en pépite, il n'y a qu'à voir ce qu'il a fait sur le Surfer d'Argent. Son style nerveux et policé a fait merveille sur Conan, excellant à faire évoluer le héros dans son monde chaotique rempli de rois cupides, de sorcières, de peuples farouches, de cités étranges et de pierres mystiques, et quand en plus il est encré par Alcala, c'est à se mettre à genoux. En même temps, Buscema introduit un érotisme latent dans ses planches, on est dans les années 70, les moeurs se relachent. De tous les dessinateurs de Conan, Buscema a toujours été mon préféré (comme je le crois de nombreux fans), bien plus que Barry Smith, ou même Gil Kane ; je lisais ses épisodes dans les albums brochés grand format édités par Lug, entre 1975 et 1983, et c'est ceux-là qui ont inspiré John Milius pour son adaptation ciné avec Schwarzy. Ce sont ceux que l'on retrouve dans cette Anthologie, un véritable must. Si vous devez lire du Conan, il faut d'abord lire cette Anthologie avant les Chroniques, qui elles reprennent les épisodes surtout de Barry Smith diffusés dans les pockets Arédit.

31/08/2013 (modifier)
Par hevydevy
Note: 5/5

Des 2 séries mères Marvel "Conan the barbarian" et "The Savage Sword of Conan", c'est cette dernière que j'ai toujours préféré car je suis venu à l'univers de Conan avec les 9 albums Lug, en tombant sous le charme des histoires de Thomas et des dessins de Buscema. J’ai du lire et relire ces albums une bonne dizaine de fois, avant ensuite d’engloutir tout mon argent de poche avec tout ce qui avait trait de près ou de loin avec le héros de REH. Très difficile donc de garder un esprit critique vis-à-vis du personnage, surtout 25 ans après. Mon avis est néanmoins facilité par la qualité de cette publication. Soleil, a trouvé l’écrin que méritait cette série souvent délaissée en France au profit de la série couleur. Alors bien sûr je possède déjà ces histoires, mais même si on peut souligner de très légers soucis techniques (résolution de l’encrage sur l'histoire "le colosse noir"), les dessins n’ont pas été retouchés pour cause de violence. Format géant, qualité de papier remarquable (les originaux ne sont pas non plus sur du papier blanc comme neige), petit travail éditorial explicatif, de vrais albums de luxe ! Ce qui différencie ces épisodes de SSOC de CTB (en dehors de la couleur) ce sont principalement des histoires plus sombres et explicites (violence, nudité), et surtout une qualité d’encrage exceptionnelle. Le travail de stakhanovistes de ces artistes Cubains (SSOC est une production mensuelle d’environ 45 pages !) comme Tony De Zuniga ou Alfredo Alcala (Pablo Marcos dans une moindre mesure) est un véritable régal pour les yeux. Le travail en hachures d’un Alcala est d’ailleurs à rapprocher d’un artiste comme Gustave Doré, et sur les crayonnés de Buscema, c’est à tomber par Terre. Quand aux histoires, comme précisé plus haut, je n’ai pas la possibilité d’exercer un quelconque recul critique sur ce qui a bercé toute mon adolescence. A l'époque en tout cas, c'était le summum pour moi. Si quelqu’un souhaite posséder du Conan dans sa bibliothèque, ces 3 albums constituent une priorité.

17/04/2008 (MAJ le 19/04/2008) (modifier)

Une anthologie réunissant les histoires de Conan de Thomas et Buscema... Je rêve ! Le bonheur pour un fan des "Spécial Conan" édités par Semic. Et de beaux albums en plus. Buscema fut, je pense, le meilleur dessinateur de la série, et chaque page tournée me fait pleurer de joie. Les histoires sont magnifiques dans leur grandiloquence, la magie, les démons, les barbares, les sorciers, les princesses sont tous de la partie. On retombe en enfance dans cet univers macho et finalement assez simpliste. Buscema s'en donne à coeur joie dans les hachures, les muscles, les cadrages et les cases ultra-fournies. Soleil a même eu la bonne idée de ne pas coloriser le tout comme c'est la mode en ce moment... Certes, je n'ai pas vu, comme cela est souligné par un critique ci-dessous, les coupes et autres changements par rapport aux anciennes éditions... mais bon. Cela ne gène pas mon bonheur. Je voudrais cliquer sur la note maximale 5/5 culte ! et pourtant je ne peux pas ! Tout était parfait, jusqu'au tome 3, où je me rends enfin compte que ce Conan n'a d'anthologie que le nom ! On l'appelle Amra le Lion, mais si vous n'avez pas lu ses histoires dans les vieux fascicules des années 70-80, comment pouvez-vous comprendre le pourquoi du comment ? L'éditeur publie les histoires en faisant un choix dont je n'ai pas les tenants et les aboutissants. Droits ? Nombre de pages ? Affaire de goût ? Le résultat est un troisième tome qui sent plus le fourre-tout qu'autre chose. Donc je me contenterai d'un petit 4/5, mais encore une fois, quel bonheur !!!

21/01/2007 (modifier)

Alors la franchement c'est du foutage de gueule, je suis un grand fan de Conan d'ailleurs inutile d'en parler tout le monde doit plus ou moins le connaître. Ce qui m'enerve enormément c'est que comme pas mal de monde, j'attendais avec une grande impatience la réedition de ces histoires de Conan. Et en plus pour moi c'est la meilleures periode: THOMAS au scénar et BUSCEMA(encré par ALCALA en plus) au dessin Conan n'a jamais été autant magnifique. Et là la BD arrive et c'est le choc: Le papier jaune? c'est pour faire antique ou quoi enfin bon je me dis c'est pas grave. Non ce qui est grave c'est que je possède sur une autre version (mini conan n&b1) l'histoire qui ouvre Conan anthologie, et la comparaison va de soi... Et là stupeur! Dialogues modifiés et édulcorés, cases amputées de façon scandaleuses pour correspondre à la mise en page et zones d'ombres rajoutées sans raisons... Alors bien sur c'est mieux de les avoir comme ça que pas du tout, bien sur c'est bien car ces histoires sont très rares. Mais enfin l'éditeur aurait pu respecter les auteurs et les lecteurs sans charcuter les dessins, et éviter de modifier les traductions d'époque. Bref une demi déception: Très bien le public redécouvre Conan d'une part, et les fans de la première heure sont floués comme bien souvent d'ailleurs.

27/10/2004 (modifier)
Par Gaendoul
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaendoul

J'ai toujours été fan de Conan le barbare, que ce soit en bd ou en film ("Conan le barbare", et "Conan le destructeur"). J'ai trouvé cette anthologie très bonne, bien entendu Buscema est le meilleur dessinateur de Conan... Les scénarios restent certes basiques comparés aux bd hf du moment, mais c'est agréable à lire, et si vous aimez l'univers de Conan vous aimerez, aucun doute là-dessus! Il s'agit d'ailleurs d'une très belle édition. Je la conseille à tous les fans. ;)

31/03/2004 (modifier)
Par Pacman
Note: 4/5

J'ai toujours lu beaucoup de comics genre super héros, fantasy... en parallèle aux bds "réalistes". J'aime bien ces lectures détente qui ne prennent pas la tête et qui se lisent plaisamment, sans trop réfléchir. De tous ces héros improbables, Conan est sans aucun doute celui que je préfère. Peut-être à cause du film avec Schwarzy, peut-être à cause de mes nombreuses parties de jeu de rôle à jouer des guerriers braillards et bagarreurs, peut-être enfin à cause du personnage lui-même, qui se démarque par son caractère individualiste des super héros toujours occupé à sauver des innocents, des villes ou encore l'univers. Lui se bat pour lui, et ne se permet pas de juger ses contemporains. D'ailleurs son comportement n'est pas celui d'un ange gardien... sauf si la protégée a un physique engageant. Certes, on tombe souvent dans la caricature du mâle bagarreur devant lequel toutes les femmes se pâment, Conan à un peu tendance à tout régler au fil de l'épée, sa chance est pour le moins invraisemblable. Mais malgré tout, c'est la série comics que je suis le plus. D'un point de vue dessins, Buscena est le meilleur dessinateur de Conan, à mon avis, même si les scénarii choisis pour l'anthologie ne sont pas les plus réussis. Nous verrons bien la suite de la série, s'il y en a une.

28/03/2004 (modifier)