Le Capitaine Fracasse de Théophile Gautier

Note: 3.25/5
(3.25/5 pour 4 avis)

Adaptation du roman de Théophile Gautier.


1454 - 1643 : Du début de la Renaissance à Louis XIII Adaptations de romans en BD Auteurs espagnols De cape et d'épée Théâtre

Sous Louis XIII, le baron de Sigognac, dernier rejeton d’une famille noble, mais désargentée, se morfond en son château délabré de Gascogne. Lorsqu’une troupe de comédiens, venus lui demander l’hospitalité pour la nuit, frappe à sa porte, le baron se réveille… Ébloui par les yeux de la jeune Isabelle, il prend la décision de suivre le chariot comique pour accompagner la troupe à la grand-ville ; voyage durant lequel il se fera comédien et prendra un nom de guerre… Il sera le Capitaine Fracasse !

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Mai 2008
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Le Capitaine Fracasse de Théophile Gautier
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

08/09/2009 | Gaston
Modifier


Par L'Ymagier
Note: 3/5

La lecture de ces albums m’a fait penser au film du même nom, avec Jean Marais. J’aime d’ailleurs toujours le revoir… L’histoire de Théophile Gautier est ici remaniée, mais de bien belle façon ; une adaptation réussie pour une lecture « actuelle ». Le roman initial n’a pas été dépoussiéré, mais le scénariste donne ici une sorte de « nouvelle vie » à l’ensemble. Et cette modernité s’effectue aussi par le graphisme. Le trait est joli, enrobant, et les personnages ont tous une véritable vie sur papier. Mais il est aussi vrai que le graphisme m’a semblé un tantinet inspiré d’autres créations d’auteurs connus de BD ; Derib entre autres. Nonobstant ce fait, personnages, décors, mises en place et en page sont de belle facture. Un bien bon triptyque, bien mis en scène –tant pour l’histoire que pour le dessin- et qui bénéficie d’un bon rythme ; rendant ainsi sa lecture attrayante.

06/07/2011 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Je remercie cette série et ses auteurs de m'avoir fait découvrir l'histoire du Capitaine Fracasse. J'avoue à ma grande honte que je ne connaissais le roman que de nom et m'imaginais, à son titre, qu'il s'agissait d'un récit de pirates. Il n'en est rien du tout. Il s'agit d'un étonnant cocktail mélangeant l'aventure de cape et d'épées, la commedia dell'arte, une romance mouvementée et les ambitions théâtrales d'un gentilhomme sans le sou. Le récit est dense, je l'ai trouvé original et surtout prenant. N'ayant aucune idée du contenu du roman, je ne saurais dire si l'adaptation est bonne mais je l'ai trouvée en tout cas très plaisante, me donnant en permanence l'envie de savoir la suite. Il y a bien le langage soutenu et fleuri qui m'a légèrement gêné au départ car je trouvais que les dialogues manquaient de naturel, mais je m'y suis rapidement fait et il faut dire que les textes sont parfois bien jolis. Seul le dessin m'a laissé une impression mi-figue mi-raisin. Bien qu'ils soient un peu changeants de visages, les personnages sont de plus en plus réussis au fil des tomes tandis que le trait du dessinateur semble s'affirmer. Par contre, les décors m'ont déçu. Trop lisses, trop plats, parfois simplement laids, leur côté raté m'a un peu empêché de me plonger dans l'histoire, de m'y croire. J'aurais accepté avec plaisir un dessin à quatre mains, avec un dessinateur pour les personnages et un autre assurant les décors. Quoiqu'il en soit, le troisième et dernier tome qui vient de sortir se termine par une fin où tout est bien qui finit bien. Cela parait visiblement un peu édulcoré mais ça me convient de voir ces attachants personnages trouver une agréable conclusion à leurs péripéties artistiques, aventureuses et romantiques.

23/03/2010 (modifier)
Par Songe
Note: 4/5

Comme elles l'avaient fait pour les Trois Mousquetaires, les éditions Delcourt publient dans leur collection Ex-Libris une nouvelle adaptation d'un classique de la littérature en bande dessinée : Le Capitaine Fracasse, de Théophile Gautier. L'histoire en quelques mots : le baron de Sigognac, ruiné, se morfond dans son château de la misère. Mais un soir, des comédiens viennent frapper à sa porte, et le château va sembler reprendre vie. Sigognac va décider de suivre les comédiens à Paris, ne serait-ce qu'à cause des beaux yeux de la comédienne Isabelle. En chemin, il va se trouver amené à remplacer le matamore de la troupe, décédé à cause d'un hiver rude, et il deviendra le Capitaine Fracasse... Le dessin de Kyko Duarte colle vraiment bien à l'histoire. Un peu cartoon (mais bien moins que celui de Rubén sur Les Trois Mousquetaires), il retranscrit à la perfection les expressions faciales exagérées que l'on attend de la part de comédiens. La colorisation est elle aussi très réussie. Le scénario, quant à lui, est très fidèle au roman d'origine. Mathieu Mariolle a fait un excellent travail d'adaptation, conservant pour les dialogues le langage fleuri typique des romans de cape et d'épée. Ceux qui avaient fui le roman à cause des très nombreuses descriptions de Gautier pourront se replonger avec plaisir dans l'histoire, palpitante : duels, amours, enlèvements sont au rendez-vous... Il s'agit de la meilleur adaptation à ce jour du roman de Gautier en bande dessinée, alors ne boudons pas notre plaisir.

09/09/2009 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je me suis ennuyé pendant ma lecture et pourtant j'ai essayé en vain de rentrer dans l'histoire. Rien à faire. Le point de départ est intéressant, mais les péripéties sont ennuyantes. Aucune ne m'a un peu captivé. Les personnages sont sans intérêt. La narration est lourde comme ce n'est pas possible et le dessin est moche, mais je pense que c'est en partie à cause des couleurs. La seule véritable qualité de cette bande dessinée c'est que j'ai envie de lire le roman pour voir si c'est aussi raté que cette adaptation !

08/09/2009 (modifier)