Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le petit livre French Pop

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Hervé Bourhis et Hervé Tanquerelle évoquent avec passion et culture leur amour des musiques populaires françaises d'inspiration anglo-saxonne, de 1956 jusqu'à 2017, année de la mort de Johnny Halliday.


Documentaires Musique

Hervé Bourhis et Hervé Tanquerelle évoquent avec passion et culture leur amour des musiques populaires françaises d'inspiration anglo-saxonne, de 1956 jusqu'à 2017, année de la mort de Johnny Halliday. De la variété à l'underground, de la ritournelle à la hype. De Françoise Hardy à Daft Punk. En passant évidemment par Gainsbourg, le pivot classieux de cette histoire... Et à travers ce sujet se dresse le portrait passionnant de l'évolution d'un pays : la France !

Scénariste
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Novembre 2018
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le petit livre French Pop
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

12/01/2020 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

J'aime bien ce type de collection qui s'étale sur une datation d'une soixantaine d'années de 1957 à 2018 et qui indique toute l'histoire de la french pop. Pour autant et à ce que je sache, ce mouvement musical est né et est mort dans les années 80. C'est plus largement la chanson française qui est visée que cela soit le rock, le rap, la disco ou la pop tout en passant par l'électro. Autant je n'ai pas vécu les années 50, 60 et 70 d'un point de vue musical et j'ai alors appris un tas d'anecdotes assez intéressantes. Je suis mieux connaisseur à partir des années 80. Cependant, le choix de l'auteur porte sur certains artistes qui sont portés aux nues comme Serge Gainsbourg, Etienne Daho ou les Rita Mitsouko ce qui s'explique aisément. Un peu moins le choix de NTM ou Philippe Katerine. J'ai comme l'impression que je n'ai pas la même culture musicale ou que je n'ai pas vécu les mêmes années musicales. Il y a toute une foule d'artistes que je ne connaissais pas et pour cause, ils n'ont pas beaucoup vendu ce qui pour moi est un critère pour faire partie d'une bible de la musique. Ainsi, on ne parlera quasiment pas de Renaud, Pascal Obispo, Florent Pagny, Jean-Jacques Goldman ou même Raphael et Calogero. Par contre, des chanteurs comme Françoise Hardy, Antoine ou Jacques Dutronc sont bien présents. C'est comme si on avait découvert plein de chanteurs has-been qui n'ont pas marqué leur époque. D'autres chanteurs comme Indochine ou Mylène Farmer sont sévèrement critiqués pour leur succès pourtant amplement mérité. Bref, c'est une autre vision musicale qui ne parlera sans doute pas à de nombreux lecteurs (les fans de Matt Pokora ou Jenifer par exemple). Comme dit, c'est une photographie orientée qui a le mérite d'exister et qui est tout à fait respectable.

12/01/2020 (modifier)