Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Ile Pacifique

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 4 avis)

Nous savions le tropique triste depuis Lévi-Strauss, nous l'ignorions mortel : telle est la leçon du maître ethnographiste Toppi. L'homme blanc rêve du territoire perdu qui le fera roi, tout Lord Jim anonyme cherche son île au trésor. Mais le sacre se révèle massacre, et c'est le docteur Moreau qui est au rendez-vous... Toppi jette son trait impeccable et acéré comme autant de sagaies clouant sur sa planche ses pantins de héros. La grande Aventure a comme un goût de cendre.


Auteurs Italiens Coupés du monde... L'Océan pacifique Sergio Toppi

Nous savions le tropique triste depuis Lévi-Strauss, nous l'ignorions mortel : telle est la leçon du maître ethnographiste Toppi. L'homme blanc rêve du territoire perdu qui le fera roi, tout Lord Jim anonyme cherche son île au trésor. Mais le sacre se révèle massacre, et c'est le docteur Moreau qui est au rendez-vous... Toppi jette son trait impeccable et acéré comme autant de sagaies clouant sur sa planche ses pantins de héros. La grande Aventure a comme un goût de cendre. Le petit blanc, en quête d'aventure, rêve du territoire perdu qui le fera roi, tout Lord Jim anonyme cherche son île au trésor. Mais le sacre se révèle massacre, et c'est le docteur Moreau qui est au rendez-vous dans cette petite île perdue du Pacifique... Toppi jette son trait impeccable et acéré comme autant de sagaies clouant sur sa planche ses pantins de héros. La grande Aventure a comme un goût de cendre. On ne présente plus Toppi, géant de la bande dessinée italienne, auteur de quinze albums chez Mosquito. Son talent exceptionnel fait à présent l'unanimité auprès de la critique, de ses confrères et du public averti. Son travail a été sélectionné en 2000 pour l'exposition " les maîtres de la bande dessinée européenne " à la Bibliothèque Nationale. Le Festival de Saint-Malo lui a consacré une très grande exposition en 2004. Toppi a été également l'invité d'honneur de la Conciergerie à Paris en octobre 2005, une exposition d'un mois a rendu hommage à l'extraordinaire singularité de son oeuvre. Ayant désormais carte blanche, Toppi réalise pour Mosquito, au rythme d'un nouveau livre par an, de nouvelles histoires en tous points remarquables. Le présent album avait été publié en petit format broché en 1997, épuisé depuis longtemps nous le rééditons en grand format avec une nouvelle gravure et une nouvelle couverture. Toppi a été primé en Août 2006 au Festival de Solliès-Ville pour sa série Le Collectionneur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1997
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Ile Pacifique
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

13/08/2009 | Ems
Modifier


Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Même si ce n'est à mon sens pas le meilleur Toppi, le plaisir de retrouver ce trait magique et ces compositions de planches toujours aussi époustouflantes pallie à une lecture assez rapide de cet album. Comme toujours chez l'auteur, exotisme et aventure articulent son récit. Toppi nous entraîne cette fois-ci sur les pas d'un "héros-malgré-lui" répondant à l'appel de l'Aventure ; c'est celui du tambour que suivra notre homme pour quitter sa triste existence et se retrouver il ne sait trop comment ni pourquoi sur cette île où règne en maître absolu un tyrannique allemand. Terrain de jeu ou plutôt de chasse pour cet imposteur imposant menant sa troupe d'indigènes au son de la mitraillette, notre "héros" laisse enfin son destin le mener à destination, tenter de survivre et trouver un sens à son existence... Voilà une bouffée d'exotisme et d'aventure toujours aussi palpitante même si j'aurais aimé que cette histoire soit un peu plus développée.

01/08/2020 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Je sais que ça ne se fait pas trop, mais j'avoue mon étonnement (tous les goûts sont dans la nature), concernant les notes des deux avis précédents. Quoi juste un petit "pas mal". Toppi est tout de même un monstre de la bande dessinée reconnu internationalement. C'est pour ma part l'équivalent dans le monde de la BD d'un Stevenson, d'un Conrad, d'un Jean Ray et j'en passe. Il sait insuffler à ses histoires un souffle bien particulier d'aventure mâtinée de mystère ou de fantastique. Puisant aux origines de la cosmogonie des peuples qu'il nous fait rencontrer. Cette "Ile Pacifique" ne déroge pas à la règle, nous voici sur une île mystérieuse où un tyran autoproclamé, un ersatz du Dr Moreau fait régner sa loi. Une histoire prenante où il est un peu question de rédemption mais également inéluctabilité du destin et le personnage de l'esprit de l'île comme un Dieu antique sait que quoi qu'il arrive, il sera le gagnant du jeu cruel qui se met en place. Magnifiques dessins mais est-il besoin de le repréciser, un très beau conte teinté de fantastique qui permet de voyager en des contrées inhabituelles. A lire forcément.

23/06/2020 (modifier)

Jamais je n’ai foulé le sol de l’Ethiopie, de l’Amazonie ou de la Mandchourie ; jamais je n’ai navigué dans l’océan Pacifique ou dans la mer des Caraïbes ; jamais je n’ai gravi les monts du Népal ou du Pérou. Et pourtant, grâce à des auteurs tels qu’Hugo Pratt, Dino Battaglia et Segio Toppi, j’ai eu maintes fois l’occasion de m’y balader. Les maîtres de la bd d’aventure sont italiens, c’est indéniable ! Corto Maltese, Koïnsky (Les scorpions du désert) et Le collectionneur sont les héros qui ont le plus marqué ma vie de bédéphile ! Si Pratt est sans doute le meilleur conteur, Toppi, quant à lui, est certainement le plus génial dessinateur de ces illustres auteurs. Son trait nerveux mais précis et l’originalité de sa mise en page en font un auteur à part. ‘Île pacifique’ débute par les phrases suivantes : « l’immense terrain de l’aventure s’ouvre à [certains hommes], mais ils ne parviennent pas à sortir d’une étroite vie sans relief, d’heures sans espoir, d’horizons bas et suffocants. Puis, lors d’une nuit d’amertume, à l’improviste, résonnent des tambours lointains, bien au-delà de l’écume blanche qui ourle les eaux noires. L’appel est impérieux. Il faut partir... » Comme bien souvent, Toppi se concentre sur le développement de l’aventure, négligeant pratiquement de présenter son héros. Ce héros, dont le lecteur n’apprendra jamais le nom, décide un jour de prendre le large, d’abandonner son maître et la triste vie qui fut toujours la sienne. Il s’enfuit donc au hasard de l’océan Pacifique et finit par échouer sur une île inconnue. Il apprendra rapidement et à ses dépens que la faune locale est tout sauf hospitalière, à commencer par le comte Savius von Habst-Ermolli, ancien fregattenkapitän, qui règne à présent sur l’île en seigneur et maître. Avec cet album, Sergio Toppi confirme, une fois de plus, l’étendue de son talent !

13/03/2010 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Un homme échoue sur une île. Ce récit va le faire rencontrer un scientifique prisonnier d'un pirate allemand maître de l'île et des ses habitants. Il aperçoit parfois un homme avec un masque qui lui apporte de l'aide mais disparait aussi vite qu'il est apparu. Celui ci semble être l'âme de l'île. L'histoire est bien amenée malgré la narration parfois lourde. Il y a quelque chose de tribal dans ce dessin noir et blanc. Ce récit nous fait découvrir une île inconnue avec ses mystères. L'aventure se teinte de fantastique pour ressembler à un conte douloureux.

13/08/2009 (modifier)