Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Tranquille courage

Note: 3.29/5
(3.29/5 pour 7 avis)

La reconstitution d'une de ces petites histoires authentiques qui ont fait la grande Histoire.


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale La Normandie [Seconde Guerre mondiale] Europe de l'Ouest

C'était il y a tout juste 65 ans. Lors des combats qui suivent le débarquement en Normandie, un P47 Thunderbolt de l'US Air Force est abattu par la DCA allemande. Son pilote, Weston Lennox, saute en parachute avant le crash. Il est recueilli et caché par Auguste Briant, un fermier sans histoire. Le Normand, tout en protégeant sa petite famille, fait preuve d'un tranquille courage alors que l'occupant redouble de nervosité... (texte : Bamboo)

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Juin 2009
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Tranquille courage
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

12/06/2009 | Spooky
Modifier


Par Puma
Note: 3/5

Dans la Normandie à l'époque du débarquement, en pleine zone truffée d'Allemands, un agriculteur français cache dans un immense tonneau dans une de ses granges, un aviateur américain parachuté là, son avion ayant été abattu. Beau récit sur base de faits authentiques selon les dossiers en début du premier tome et enfin du 2ème tome. Je trouve le dessin manquant de finition, les personnage sont assez géométriques, construit en séquences de traits rectilignes manquant singulièrement de courbes, et des détails parfois proches de la caricature (vaches vues du ciel graphiquement complètement ratées). Histoire originale plaisante à lire, couleurs bien faites, mais finition du dessin franchement perfectible, même si déjà honorable. Et c'est dommage, car un dessin un peu plus travaillé par son auteur m'aurait valu pour la BD un 4 *.

09/05/2016 (modifier)
Par DamBDfan
Note: 4/5

Un diptyque bien sympathique!! Ici, pas de fioritures, d'actions, fusillades à tire larigot. Le tout est assez réaliste, simple puisque la BD est tirée d'une histoire vraie, celle d'un fermier français qui recueille sous son toit à ses risques et périls un aviateur américain pendant l'occupation allemande (guerre 40-45). Le scénario est super fluide et naturelle ce qui rend la lecture très agréable, j'ai d'ailleurs lu l'intégrale d'une traite. Une belle découverte que je conseille.

16/07/2013 (modifier)
Par Pierig
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Pierig

Un très bon diptyque que voici ! L’histoire vraie de ce paysan normand qui cache un pilote américain est toute simple mais terriblement prenante. Comme cela a été mentionné ci-avant, le récit est centré sur les personnages, leurs peurs, leur courage et leur détermination. Du coup, le petit manque de rigueur dans les détails historiques relevé plus bas m’est totalement passé inaperçu. Cette bd n’a sans doute pas la rigueur d’un Airborne 44 mais son récit me parait nettement moins forcé et artificiel. Au contraire, il se révèle d’une grande fluidité narrative. Pourtant, il ne fait pas état de grands faits de résistance. Juste un paysan qui essaie de vivre le plus normalement possible avec un ricain sous son toit. Cette résistance passive reste néanmoins héroïque. A noter que l’histoire s’ouvre avec un cahier documentaire fort intéressant et se referme avec la rencontre de Weston Lennox 63 ans après. Côté dessin, j’apprécie énormément le trait de Tefenkgi, à la fois souple et moderne. A souligner également le gros travail fait sur les couleurs qui s’accordent bien avec le dessin. Une bd chaudement conseillée . . .

05/04/2012 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Basé sur une histoire vraie, ce diptyque respire la sincérité. Les personnages sonnent « vrai », le contexte est bien redéfini et on se retrouve donc devant une classique histoire de résistance passive … de plus en plus active au fil du temps. J’ai franchement bien aimé cette approche sous l’angle de l’anecdote. Les personnages n’y sont pas décrits comme des héros mais simplement comme des humains confrontés à une situation exceptionnelle. Il y a bien quelques longueurs mais, dans l’ensemble, j’ai trouvé le récit prenant, vivant, fluide, agréable à lire en somme. Les dialogues et comportements sonnent juste. Reste le dessin, pour lequel je suis plus réticent. Non qu’il soit mauvais, bien qu’il sente tout de même l’œuvre de jeunesse, mais il manque cruellement de précision dans la reconstitution historique. N’espérez pas trouver un uniforme dessiné avec précision, un avion identifiable jusque dans ses détails. Ici, le contexte graphique est plus ébauché que travaillé en profondeur. Ce n’est pas bien grave, car l’œuvre s’attache avant tout à l’humain. On n’est pas dans une reconstitution historique mais dans l’évocation de personnages courageux. N’empêche, si cet aspect avait été plus soigné, mon appréciation d’ensemble aurait sans doute été rehaussée. Un bon diptyque, dont je ne regrette pas l’achat. L’évocation de ce genre d’anecdote m’a rappelé certaines histoires de mes grands-parents et arrières grands-parents. Une agréable manière d’approcher l’histoire de la seconde guerre mondiale par le petit bout de la lorgnette.

25/10/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Un avion américain s'écrase en Normandie près d'une ferme lors des combats du Débarquement en Juin 1944. Un fermier sans histoire va cacher le pilote des soldats allemands qui patrouillent abondamment dans le secteur. C'est tiré d'une aventure authentique. C'est vrai qu'on a tendance à l'oublier de nos jours mais ce sont bien les Américains qui au péril de leur vie ont sauvé notre pays du joug du nazisme. Beaucoup sont morts pour un idéal: celui de notre liberté. Est-ce que nous aurions fait la même chose pour eux ? Oui, ce sont des questions qu'on pourrait se poser à l'occasion d'une telle lecture même si je sais que cela en énervera plus d'un. Dans la grande Histoire, il y a toujours une petite histoire. C'est celle racontée par cette bd qui ne jouera pas pour notre plus grand bonheur la carte de l'héroïsme pur et dur à la John Wayne dans la version du film le jour le plus long. C'est vrai qu'il n'y a point d'action tonitruante toutes les deux pages. Pourtant, le réalisme de la situation est bien là. J'ai apprécié toute cette simplicité qui est mise en oeuvre par l'auteur. Le dessin est agréable et on suit parfaitement bien le récit. La fin nous laisse toutefois un peu bredouille. Il y aura même un clin d'oeil assez audacieux puisque le dessinateur va intégrer le personnage de l'héroïne du Le Sursis de Jean-Pierre Gibrat en guise d'hommage. Par ailleurs, je sais qu'il y a des gens qui ont bien vécu durant la période de l'Occupation et qui m'ont dit que ce n'était pas si terrible que cela. Je crois que c'est comme tout. On vit tous différemment un évènement ou un drame collectif. Les auteurs ont opté pour une Occupation sans concession de la part de l'envahisseur qui multiplie les brimades et autres réquisitions auprès des civils. Je pense en réalité qu'un pays occupé ne doit pas être une partie de plaisir pour ses habitants. En tout cas, la vie quotidienne de tout ces gens ordinaires qui peuvent devenir des héros du jour au lendemain m'a touché de par son humanisme. Tranquille courage porte bien son nom !

19/11/2009 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Après la lecture du premier tome. Ce récit est tiré d'une histoire vraie. Le contexte de la seconde guerre mondiale est bien restitué. Ce premier tome est avant tout introductif. On apprend à connaitre les différents protagonistes, les liens qui les unissent, etc... L'histoire est forte et met en avant des relations humaines et moins la guerre elle même. La fin du tome laisse entrevoir une suite plus active. Je suivrai avec plaisir ce qu'il est advenu d'Auguste et du pilote américain. Le dessin est franchement agréable. Il est conventionnel mais réussi avec une mise en couleur honorable. Pour un coup d'essai, c'est réussi mais il faudra confirmer avec la suite.

31/07/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

L'histoire qui nous est contée est celle d'un agriculteur normand qui recueille un aviateur militaire américain en 1944, juste avant le Débarquement. Il s'agit d'une histoire vraie, qui est arrivée au grand-père de la compagne du scénariste. Autant coller à la réalité, donc, et ne pas en faire trop au niveau des péripéties et des combats, par exemple. Sur ce point, pas de souci, le récit est sobre, les évènements s'enchaînent de façon cohérente (du coup). Sur le plan graphique, c'est la première série d'Alexandre Tefenkgi, et même s'il n'est pas exempt de défauts (normaux pour un débutant), notamment sur certains gros plans ou sur des perspectives, il fait du beau boulot, la plupart de ses planches étant nettement agréables à regarder, avec une mise en couleurs bien choisie, relativement vive. Le découpage et le cadrage sont corrects, rien à dire. Il y a même une évolution -certes minime- entre les deux albums. Certaines cases sont tout de même assez jolies, et ont été récupérées par l'éditeur pour l'exégèse et les bonus de la série. Notons qu'au niveau de l'histoire, le second tome est plus riche en action que le premier, qui se déroulait sur un rythme assez... tranquille. C'est une histoire vraie, contant la bonne action d'un brave homme pendant la guerre. Un héros ordinaire, que l'Histoire oublie vite. Le petit plus qui place "Tranquille courage" dans la catégorie du dessus, c'est le carnet documentaire qui ouvre le premier album (bizarre d'ailleurs, d'habitude c'est à la fin ce genre de truc). Il présente ce qu'était la vie en France pendant l'Occupation, un petit résumé de l'histoire vraie, ainsi que des esquisses et des explications sur le découpage. La fin du second comporte un dossier sur la rencontre du scénariste -et de sa compagne- avec Weston Lennox, le vrai, celui dont il raconte l'histoire. Une rencontre chargée d'émotion, racontée avec beaucoup de pudeur et des mots choisis par Olivier Merle. En bref, une série qui est relativement intéressante, bien faite, mais qui ne m'a pas passionné au final. C'est tout de même un diptyque assez sympathique, et j'aurai plaisir à retrouver les deux auteurs sur d'autres projets.

12/06/2009 (modifier)