Parabellum

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

1937… deux opposants à Mussolini sont assassinés dans une forêt parisienne.


1930 - 1938 : De la Grande Dépression aux prémisces de la Seconde Guerre Mondiale Emmanuel Proust Éditions Jean-Blaise Djian

1937… deux opposants à Mussolini sont assassinés dans une forêt parisienne. Or, ces deux intellectuels ne représentaient aucun danger pour le régime du Duce. Pour l’inspecteur Alfred Bergmann, ce double meurtre cache obligatoirement autre chose. D’autant que son enquête le mène chez les ex-membres de l’Action française, ce mouvement d’extrême droite qui ambitionne de renverser la république. Comment un simple flic va-t-il démasquer les commanditaires et déjouer un complot d’Etat ?

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Parabellum
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

27/04/2009 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Ce one shot nous replonge dans les années les plus sombres de la quatrième république, celle où l’antisémitisme montait en puissance dans toute l’Europe occidentale, une Europe déjà touchée par la guerre en Espagne. Dans ce cadre, difficile pour un flic juif de mener l’enquête sans éveiller les soupçons et les rancoeurs de nombreuses personnes. C’est cette ambiance délétère qu’ont essayé de retranscrire les scénaristes, au travers d’une sombre affaire de complot politique et de trafic d’armes transalpin. Comme souvent avec Djian, le fond de l’histoire, inspiré de l’existence réelle de la Cagoule, n’est qu’un prétexte, il préfère s’appesantir sur l’enquête, sur la personnalité des acteurs de son histoire. Ca se lit assez agréablement, et ceci est aussi dû au dessin réaliste –bien qu’un peu figé- d’Alain Paillou, assez réussi. Mais il est assez épuré, et aurait gagné de l’épaisseur avec des couleurs, ce qui n’est bien sûr pas envisageable dans cette collection Petits meurtres. Dommage, car cela empêche le lecteur de s’immerger complètement dans l’histoire, plutôt bien menée.

27/04/2009 (modifier)