Astro Boy (Anthologie)

Note: 2.4/5
(2.4/5 pour 5 avis)

Le meilleur des petites histoires d'Astro, le petit robot le plus connu de la planète, dans une édition anthologique en 5 volumes.


Albums jeunesse : 6 à 10 ans Astro le Robot Kodomo Robots Tezuka Tezuka productions

Dans un monde où la science et l'homme font plus ou moins bon ménage, le professeur Tenma est profondément meurtri par la disparition de son fils Tobio, décédé dans un accident. Tenma à l'idée folle de créer un robot à l'image de ce fils trop tôt disparu mais d'en faire une machine assez puissante pour être protégée de tout accident. Ce robot, à la pointe de la technologie, a l'apparence d'un petit garçon, mais peut voler et est doté d’une force herculéenne et d’une grande sagesse. Toutefois, le professeur Tenma, déçu et désespéré car son robot ne peut pas grandir rejette et abandonne le petit robot dans un cirque. Le robot sera assez vite recueilli par le Professeur Ochanomizu, un scientifique dont le combat est justement de mieux intégrer les robots dans la société. Tobio est rebaptisé Astro. Le professeur le traitera et l'éduquera comme un petit garçon normal, notamment en lui procurant un environnement familial, un père, une mère, un frère, une soeur, tous robots. Mais Ochanomizu fera surtout d'Astro un super-héros au service de la justice, de la protection de l'humanité et de la bonne entente entre robots et humains ! Le meilleur des petites histoires d'Astro, le petit robot le plus connu de la planète, dans une édition anthologique en 5 volumes.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Mars 2009
Statut histoire Histoires courtes (série terminée) 6 tomes parus
Couverture de la série Astro Boy (Anthologie)
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

28/03/2009 | Ro
Modifier


Par Yannis
Note: 2/5
L'avatar du posteur Yannis

Bon voici une des oeuvres majeures de Tezuka mais pas la plus marquante pour moi même si elle reste la plus connue. La faute en fait à un côté simpliste des histoires qui pourtant cachent parfois des sujets plus complexes mais pas assez pour que j'en relève ma note. Néanmoins lisez une ou deux histoires pour la culture générale.

01/08/2013 (modifier)
Par cac
Note: 2/5

Certes l'édition est soignée, on est habitué chez Kana. Pourtant c'est un des premiers titres de la très bonne collection Sensei qui ne me séduit pas plus que ça et je suis un grand fan de Tezuka. Il faut dire qu'Astro Boy pourtant citée comme son oeuvre phare, certainement même la plus connue si on interroge les gens, reste quelque chose de trop simpliste voire simplet et ne m'a pas vraiment embarqué. Il faut dire que c'est à destination d'un public jeune et qu'on est loin des récits adultes et noirs que fera l'auteur par la suite dans la veine des auteurs de gekiga. Si c'est là en plus une compilation des meilleures histoires, ça craint un peu pour le reste avec celles qui sont jugées moins bonnes... Clairement pas un Tezuka que je conseillerais pour découvrir l'auteur.

31/05/2012 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Après avoir trouvé l'édition Astro Boy de Glénat plutôt moyenne, je découvre celle de Kana qui est bien mieux. Tout d'abord, le format est bien plus grand, ce qui permet une lecture plus agréable. Ça m'a permis de 'redécouvrir' une histoire que j'avais moyennement appréciée dans l'ancienne édition. Les 32 premières pages sont en couleurs et le résultat est beau à voir. J'ai presque regretté que les autres pages soient en noir et blanc ! Un autre avantage de cette édition est que les récits choisis sont parmi les meilleurs de la série. Donc, les épisodes que je n'ai pas aimés dans l'ancienne édition ont tout simplement disparu. Il ne reste que des histoires sympathiques qui sont captivantes si on veut un divertissement axé sur l'aventure. Évidemment, comment ça s'adressait aux enfants, la plupart des histoires sont simples (un méchant fait des trucs méchants et Astro l'arrête) et les personnages sont un peu caricaturaux. Ce n'est pas une lecture qui plaira à tous les adultes. Sinon, c'est vrai que des pages expliquant le contexte de chaque récit auraient été intéressantes. Il me semble qu'il y avait ça chez Glénat.

14/10/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Je ne répèterai pas ce que dit Ro pour présenter le contenu de cette anthologie, il s'en charge très bien. Je me concentrerai sur mon plaisir de lecture. Celui-ci a été assez faible au final. Même si je prends en compte l'aspect historique de la série, l'époque où elle a été composée, etc., j'ai toujours du mal à la trouver réellement intéressante. Parce que finalement les intrigues d'Astro Boy sont très simplistes, en premier lieu. C'est sûr, ça s'adresse avant tout à un lectorat jeune, mais les récits sont empreints d'une telle naïveté que j'ai vraiment eu du mal à finir ce premier tome. Toutefois, il m'a permis de "recaser" les vagues souvenirs que j'avais de la série animée qui passait à la télévision quand j'étais adolescent, et de redécouvrir cette série fondatrice. Tezuka en était alors au début (ou presque) de sa longue et riche carrière, et son dessin, cependant assez "mignon", n'était hélas pas très développé. Je suis parfois plus indulgent avec d'autres séries de cette époque, mais là, je ne saurais réellement dire pourquoi, ce n'est pas passé...

23/04/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Belle édition pour cette série anthologique qui rend hommage à l'oeuvre la plus connue d'Osamu Tezuka en publiant les meilleures histoires d'Astro, le petit robot. J'ai cru, en entamant ce manga, que cela allait me permettre de découvrir les origines de ce personnage que je connaissais mal. Ce n'est qu'à moitié le cas. En effet, l'album s'entame par une histoire courte résumant la création du petit robot et ses débuts, mais il ne s'agit pas à proprement parler de la première histoire publiée par Tezuka sur ce personnage. De même, les histoires qui suivent ne forment pas une chronologie de ses premières aventures mais sont plutôt une sélection, au suivi d'ailleurs parfois assez décousu, des histoires que Kana considère comme les meilleures du personnage. En réalité, c'est seulement à la lecture de la dernière histoire courte du premier tome que j'ai appris les véritables origines d'Astro le robot. Tezuka s'y met en effet en scène pour raconter lui-même la première apparition d'Astro dans une série où il n'était qu'un personnage secondaire et sans vie, puis les évènements éditoriaux qui vont l'amener à créer une série qui lui sera consacrée. Le texte épilogue de ce premier tome raconte également comment Astro en est venu à être renommé au Japon et de par le monde par le biais de son dessin animé davantage que par son manga. Alors qu'en est-il des histoires contenues dans cette édition anthologique ? Cinq récit composent le premier tome. Un soin particulier y a été apporté. Le premier d'entre eux est en grande partie colorisé ce qui le rend très attrayant. Les couleurs permettent en outre de mettre davantage en avant la ressemblance du trait de Tezuka de l'époque avec celui des productions Disney. Certaines planches m'ont d'ailleurs grandement rappelé l'école Disney italienne qui apparaitra de nombreuses années plus tard. Ces histoires se révèlent pleines de rythme et dotées de scénarios très variés et souvent originaux. Les intrigues sont denses et suffisamment imprévisibles pour intéresser un lecteur adulte. Le style scénaristique se révèle tout de même très enfantin. Les ficelles scénaristiques sont très grosses, et les incohérences flagrantes sont parfois tellement légion qu'elles gâchent une bonne partie du plaisir. Un adulte aura du mal à laisser passer certains rebondissements trop faciles ou trop abracadabrants. Comment ne pas réagir quand on voit Astro se rendre sans raison dans un Mexique mâtiné d'Egypte Ancienne pour se mettre au service d'un professeur inconnu et mauvais ? Ou quand on voit ce Pôle Sud qui tient plus de l'Afrique du Sud de l'Apartheid où on se balade en bras de chemise à côtés des pingouins ? Il faut pour cela se focaliser sur la seule aventure et son rythme assez prenant, et ne pas trop chercher la cohérence de l'ensemble. J'aurais aimé en outre un petit texte introductif permettant de mieux situer chacune des histoires regroupées dans ce recueil, connaitre leur date de publication et éventuellement les évènements pouvant expliquer leur contexte. Certains récits commencent en effet de manière assez abrupte et le néophyte pourra facilement être pris au dépourvu. En ce sens, cette anthologie s'adresse à deux publics à mon avis. Le premier, les amateurs d'histoire du manga, soucieux de se procurer une belle édition d'un monument historique dans l'histoire de la bande dessinée japonaise. Ils y découvriront une bonne sélection de ce qui a marqué le jeune lectorat du Japon dans les années 60. Les seconds, les enfants ou leurs parents désireux de leur faire lire des aventures relativement désuètes de nos jours mais qui ont probablement de quoi encore captiver les jeunes lecteurs à la manière d'une bonne histoire du journal de Mickey ou d'autres publications jeunesse.

28/03/2009 (modifier)