Mlle Oishi

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Mademoiselle Ôishi est une femme presque trentenaire et célibataire. Elle n'est pas une célibataire endurcie mais bifurque entre des histoires d'amour plus ou moins unilatérales qui finissent toutes par des échecs. Pourtant elle veut y croire et continue sa quête d'un homme qui saura la rendre moins seule, et surtout, l'aimer.


Josei ou Redikomi Sakka, l'autre manga Shodensha

Kon, 28 ans, accepte d’emménager avec Henmi, fraîchement divorcé. Son fiancé lui ayant demandé de cesser de travailler, Kon accepte, avant de se raviser. Et bien lui en prit : le jour même où elle est engagée dans une mercerie, son compagnon est licencié ! L’inactivité de son fiancé lui révèle alors un Henmi inattendu : endetté jusqu’au cou, et plus présent auprès de ses enfants que de sa petite amie… Q-ta Minami, auteur de Jeux d’enfant et de Adieu Midori, dépeint avec une justesse mélancolique la vie d’un couple confronté à la réalité. À l’image de Sukunahikona, divinité qui oeuvra à la création du Japon, Kon tente de construire un monde à deux. Saura-t-elle trouver celui qui l’y aidera ? Réponse dans le second volume, à paraître prochainement.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Novembre 2006
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Mlle Oishi
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

30/08/2015 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est une chronique douce-amère qui m'a plutôt touché. Une gentille jeune fille enjouée et sympathique tombe amoureuse d'un vrai looser. Il est fraîchement divorcé et lui dit qu'il va s'occuper d'elle, qu'elle n'a plus besoin de travailler. Il tombe alors au chômage. Elle découvre petit à petit qu'il a des dettes, beaucoup de dettes... Il emprunte beaucoup d'argent à son père. Elle laisse faire croyant qu'il va changer mais la situation ne fait que s'empirer. Il achète une voiture avec l'argent prêté par le père de notre jeune fille. Par ailleurs, il passe tout son temps avec ses enfants du précédent mariage. Beaucoup de femmes se reconnaîtront dans cette situation où l'homme abuse car il est beau (surtout beau parleur). J'aurais envie de dire à cette Mlle Oishi de prendre ses distances. Mieux vaut être seul que mal accompagné. Où sont les hommes ? On se le demande. Les relations amoureuses sont au centre de ce manga mais cela va plus loin car cela aborde également les difficultés du couple dans la vie quotidienne où il faut payer le loyer, les courses, les factures. J'ai bien aimé cet aspect là même si ce n'est pas très romantique. Bref, je découvre un jôsei (à savoir un manga pour femmes) un peu original. Je n'ai pas trop l'habitude avec ce genre mais comme je suis très ouvert, j'essaye.

30/08/2015 (modifier)