Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Cesium 137

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Oradour sur Glane. Auschwitz. Hiroshima. Tchernobyl. New York 11 septembre 2001.


Catastrophe nucléaire de Tchernobyl Emmanuel Proust Éditions Limousin

Oradour sur Glane. Auschwitz. Hiroshima. Tchernobyl. New York 11 septembre 2001. Pour son premier roman graphique, Pascal Croci propose de relier les grands évènements qui ont bouleversé le monde afin de mieux saisir l'âme humaine. D'un sujet à priori très difficile, il réalise une oeuvre graphique sans concession d'où le lecteur sort sonné. Un album-choc et un retour aux sources pour le dessinateur qui renoue avec sa superbe technique du crayonné très poussé avec de belles nuances de gris. . Par la multiplication des points de vue, l'auteur dresse un tableau abstrait et sensible, à la fois envoûtant et dérangeant de l'humain. (texte : EP Editions)

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2008
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Cesium 137

21/03/2009 | Spooky
Modifier


Un Croci assez décevant, on a l'impression que l'auteur veut tenir un discours philosophique, mais cela reste assez général, voire parfois incongru, avec une comparaison entre Hitler et Michael Jackson (?), et parfois édifiant, en rappelant les catastrophes provoquées par l'homme. C'est mieux que rien, mais cela me parait manquer de coffre. L'auteur est plus à l'aise lorsqu'il s'agit d'évoquer les classiques du gothique comme l'excellent Dracula.

21/09/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Un album au contenu lourd, difficile à appréhender dans sa globalité. Pascal Croci a en effet déserté son domaine de prédilection, le gothique, pour s'attaquer aux grands fléaux du 20ème siècle, aux catastrophes provoquées par les hommes. Son choix est de mêler témoignages, réflexions personnelles et images symboliques, ainsi que de faire se télescoper ces différents évènements marquants. En résulte un patchwork un peu brouillon, à la narration parfois confuse lorsque l'indignation de l'auteur s'exprime, mais qui pourtant se révèle des plus intéressants quand des témoignages nous sont livrés. Sur le plan graphique, Croci propose des planches sous formes de crayonnés très poussés, à la limite de l'encrage, des pages plutôt jolies (quel drôle de terme pour parler d'images illustrant l'horreur absolue, mais l'élégance du trait ne m'inspire rien d'autre comme adjectif), l'auteur n'hésitant pas à utiliser des pleines pages, et même des double pages pour nous montrer une catastrophe dans toute son ampleur. La lecture laisse un sentiment confus de colère contre la nature humaine, mais aussi une certaine perplexité face à l'oeuvre de Croci, qui par certains côtés se rapproche de XXe ciel.com.

21/03/2009 (modifier)