Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Marquis d'Anaon

Note: 3.48/5
(3.48/5 pour 27 avis)

Un détective improvisé au début du XVIIIe siècle, dans une ambiance baroque confinant au fantastique.


1643 - 1788 : Au temps de Versailles et des Lumières Fabien Vehlmann

Un jeune homme élégant, rapidement surnommé "Le Marquis" par les habitants de l'île où il débarque, vient jouer au précepteur du fils du Baron local. Le Baron semble considéré comme un tyran par ses féaux. Il accueille cependant chaleureusement le nouveau venu... qui, dès le premier soir, apprend que son pupille vient de mourir, d'un accident étrange. Entre faux-fuyants, ambiance parfois noire et duplicité des personnages, l'histoire sombre à souhait se dénoue de manière dramatique. Et la vérité est à la fois glaçante et le reflet de certaines préoccupations scientifiques de l'époque.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 2002
Statut histoire Une histoire par tome 5 tomes parus
Couverture de la série Le Marquis d'Anaon
Les notes (27)
Cliquez pour lire les avis

24/04/2002 | SuperFox
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Je n'attendais rien de cette série, et les couvertures ne m'attiraient pas vraiment à la lecture, et puis comme je venais de lire L'Homme qui tua Lucky Luke, j'avais envie de voir le dessin de Matthieu Bonhomme. Je l'ai trouvé bon et régulier, mais très dépouillé par rapport au Lucky Luke, on voit qu'il n'avait pas atteint la maturité de cet album ; il y a une amélioration dès le tome 4, les décors restent corrects, c'est plus aléatoire sur les personnages... mais bon, c'est un dessin qui ne m'a pas rebuté pour cette Bd qui explore un XVIIIème siècle intéressant. Finalement, cette série m'a bien plu, sans qu'elle soit exceptionnelle, ne nous emballons pas, il y a quand même une sorte de régularité dans les récits, et le personnage d'Anaon est attachant ; les ambiances sont toujours teintées de mystère, je trouve d'ailleurs que le côté fantastique est dominant, mais l'aventure n'est jamais très loin, c'est un bon mix. Et surtout, chaque récit est indépendant et ne dépend pas d'une série à arcs ou à suites sur plusieurs albums, ça change et ça rappelle les Bd aux tomes indépendants issus du journal Tintin de mes jeunes années, on peut donc s'arrêter quand on veut. Le tome 1 possède un ton très mystérieux et une ambiance de légende bretonne bien rendue. Le tome 2 change de région et va en Auvergne en exploitant les superstitions paysannes aussi vivaces dans ces contrées très terriennes qu'en Bretagne. Les décors auvergnats sont bien rendus, avec notamment le château d'Anjony qui figure celui du comte. Le tome 3 m'a paru moins intéressant, les 3/4 de l'histoire se passent sur un bateau, et cette histoire de fièvre m'a semblé peu captivante. Le tome 4 évoque la Bête du Gévaudan, mais replacée en Isère et en Savoie, c'est une histoire de montagne qui est un leurre, mais le côté mystérieux laissé de côté dans le tome 3, est bien trouvé avec cette traque d'un animal. Le tome 5 en Egypte est le seul récit qui se déroule hors de France, et c'est aussi celui qui m'a le moins captivé, la fin est un peu rapide, en dépit de bons décors orientaux. Le bilan reste donc positif avec au moins 4 albums passionnants sur 5, je ne regrette pas cette lecture pour laquelle au départ j'étais assez réticent.

20/04/2017 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Une agréable et bonne surprise que cette série que je découvre un peu tardivement puisqu'elle date de 2002. C'est divertissant, agréable à lire avec un rythme soutenu, le scénario déroule sans effets de manches superflus et oscille entre aventure et fantastique mais le tout n'oubliant pas le côté cartésien des choses. Le héros est d'ailleurs assez particulier, la plupart du temps il semble plus subir les choses et c'est bien souvent son bon sens qui le sauve. Tour à tour naïf, entreprenant, mais au bout du compte finalement très humain, il avance en prêtant attention aux autres. Les histoires ne sont pas révolutionnaires, le tome 5 se déroulant en Égypte correspond plus à ce que j'apprécie, le souffle de l'aventure exotique sans doute, les autres récits sont plus convenus puisant aux sources d'un folklore que nous connaissons bien, (Bête du Gévaudan, légendes Bretonnes et Hollandais volant). Cela fait de ces récits des petites choses intelligentes pour peu que l'on veuille se laisser embarquer. Le dessin classique est efficace sans fioriture, peut-être un peu raide mais je n'ai pas boudé mon plaisir à la lecture de ces cinq tomes dont je recommande la lecture sans doute réservée à un public plus adolescent qu'adulte.

07/03/2017 (modifier)
Par sagera
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Voilà une série qui a été une très agréable surprise, un moment de lecture comme je les aime ; surprenant, peuplé de personnages bien décrits et à la personnalité bien sentie. Rehaussé par un dessin à la fois simple mais maîtrisé, sachant parfaitement créer des ambiances en adéquation avec l’histoire, les scénaris sont hyper chiadés. Ils baignent dans un climat fantastique mais qui au final s’inscrivent toujours dans un contexte humain et cartésien qui empêchent bien des délires et effets de style grand guignolesques. Tout ça pour dire que le travail de Vehlmann et Bonhomme est une réussite incontestable. Cette série que j’ai découverte sur le tard, confirme que certains auteurs ont encore plein de bonnes choses à dire…

12/10/2012 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

Je m’attendais à nettement mieux, j’ai lu les quatre premiers tomes et ce sera suffisant. Ces histoires ne recèlent aucune surprise, tout est très convenu et déjà-vu. Je trouve même que c’est un peu simpliste, l’auteur répétant l’issue de son histoire par l’intermédiaire du journal intime du marquis. Ca m’a fait penser aux vieilles séries, mais où leur naïveté faisait, pour certaines, leur charme, ici il n’y en a point et le sentiment de naïveté reste. Je n’ai pas plus apprécié le trop parfait marquis, intelligent, curieux, humble, très agaçant le bonhomme (!). Le graphisme est sympathique, bien qu’un peu vide par moments. J’aime surtout la colorisation. Sans être mauvaise, cette série ne m'inspire rien de particulier, ou alors un certain ennui peut-être.

16/06/2011 (modifier)
Par Pasukare
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pasukare

Cette série m'avait été chaudement recommandée par mon libraire, qui la qualifie d'injustement méconnue. Pas fan du dessin, j'ai préféré attendre de pouvoir l'emprunter pour me faire une idée. Au final, je ne regrette pas ma lecture, mais je ne passerai pas à l'achat pour autant. Globalement, chaque tome me laisse la même impression : un personnage principal qui contruit son capital sympathie, que je suis contente de retrouver d'une aventure à l'autre et qui ne manque pas de charme, une intrigue étrange et qui pique ma curiosité, 2/3 ou 3/4 d'album vraiment prenants où le mystère s'épaissit mais où je sens qu'on approche de la solution que j'espère surprenante, et une chute bouclée en quelques planches et donc beaucoup trop frustrante à mon goût. En fin de compte le dessin est plus que correct, je trouve juste que la colorisation manque un peu de nuances. A emprunter pour se faire une idée.

17/04/2011 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Sur les conseils de Pierig, j’ai découvert le Marquis d’Anaon … qu’il en soit remercié. La série m’a énormément plu même si elle reste très classique dans ses thèmes et dans sa narration. Mais j’aime vraiment bien ce genre d’univers où croyances et superstitions entrent en collision avec des réalités parfois encore bien plus effrayantes. Le Marquis d’Anaon est un personnage attachant, humain, fragile même par certains côtés, et sa part de mystère est très bien exploitée par Velhmann, qui veille constamment à ne pas trop en dire. Les thèmes ne sont pas des plus originaux mais c’est souvent dans les vielles marmites que mijotent les meilleurs plats. Et c’est bien le cas ici. Les récits distillent leurs mystères avec soin et parcimonie pour atteindre leurs paroxysme au moment des scènes finales, lieu de révélations prévisibles mais en parfaite harmonie avec l’esprit de la série. Le dessin de Matthieu Bonhomme convient bien à la série même s’il est un peu trop épuré à mon goût. Il garanti une très bonne lisibilité dans un univers fort sombre, et se révèle dynamique en cas de besoin. Je regrette juste des décors qui, à l’occasion, auraient pu être plus riches, plus fouillés. Mais comme ceci aurait pu se faire au détriment de la lisibilité d’ensemble, je ne peux qu’être très satisfait du choix de l’artiste (privilégier l’immédiateté et la lisibilité du dessin au détriment de la richesse et de la précision des décors). Franchement bien !

20/04/2010 (modifier)
Par GiZeus
Note: 3/5

En tant que cartésien convaincu, Le Marquis d'Anaon est une série que j'apprécie. Se basant sur une approche surnaturelle d'un événement, le Marquis d'Anaon, surnommé ainsi malgré lui, élucide les intrigues et met ainsi à nu leur côté rationnel. Les histoires prennent place dans l'Europe du XVIIIème siècle et amèneront notre héros à rencontrer de multiples personnages. L'occasion de parler de la psychologie de ceux-ci. Le marquis, très cartésien et de nature courageuse, est souvent confronté à des personnages parfois fanatiques mais qui croient aux fantômes, démons, etc. La victoire de la raison sur l'obscurantisme est à mon avis un symbole fort représentatif de l'époque (siècle des Lumières). Bien que les scénarios ne sortent pas tellement de l'ordinaire, force est de reconnaître qu'ils sont efficaces et assez prenants. Mon tome préféré est pour l'instant le troisième tome qui nous gratifie d'un bon huis-clos sur un navire. Les dessins paraissent un peu vieillots mais s'adaptent assez bien à l'époque transposée dans cette BD. Même s'il manque de nuance dans les couleurs, le dessin reste agréable à regarder. Dans l'ensemble, c'est une série assez agréable et qui a le mérité de fournir des scénarios bien ficelés et qui privilégient le rationnel au paranormal.

04/11/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

L’histoire a lieu pendant la période du « siècle des lumières » (à savoir le XVIIIème siècle) et mêle obscurantisme avec enquête scientifique. Cela fait penser un peu au film Sleepy Hollow avec Johnny Depp. Une histoire par tome. Lecture assez rapide (46 planches seulement). Le Marquis est un personnage fort cartésien et courageux mais parfois un peu naïf. Le dessin par sa sobriété semble le point faible de la série mais le découpage est excellent et les couleurs sombres viennent renforcer le côté obscur du scénario. Sobre et efficace, sa colorisation se met au service d’une ambiance magnifiquement lugubre. J’ai adoré le thème : derrière les mystères fantastiques, il y a toujours une réalité rationnelle. En effet, à chaque album, une histoire complète se noue autour d’un mécanisme fort habile : le marquis d’Anaon cherche à rendre rationnel un phénomène étrange. Bref, je ne peux que vous conseiller cette lecture captivante. Le tome 5 marque une petite rupture avec l'aventure située dans les régions françaises. En effet, cette fois-ci nous sommes entraînés dans une Egypte mystérieuse où l'auteur nous surprend encore en nous livrant sa théorie sur la pyramide de Khéops pour le moins intéressante. Voilà un scénariste intelligent qui semble s'affranchir des archétypes des récits d'aventure du genre! J'aime voilà tout. :) Note Dessin : 3.75/5 – Note Scénario : 4.25/5 – Note Globale : 4/5

14/02/2007 (MAJ le 09/08/2008) (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

Après la lecture des 4 premiers tomes. Cette série évolue clairement au fil des tomes tant sur le graphisme que sur le scénario. La psychologie des personnages est très poussée, c'est ce qui donne toute sa force à cette série. Au delà des histoires indépendantes, les personnages réagissent et interagissent avec des situations difficiles et irrationnelles pour eux. Le marquis d'Anaon apporte une touche de rationnel mais ne peut pas toujours faire grand chose contre les démons intérieurs et la bêtise humaine. C'est sombre et profond. J’ai adoré le 4ème tome où les 2 personnages principaux s'aident à affronter leurs problèmes, la traque de la bête passant même au second plan à mes yeux. Le dessin est efficace, il progresse clairement. Les couleurs manquent de nuances et de dégradés. Mais cela doit être voulu pour accentuer le côté sombre des scénarios.

29/05/2008 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

C'est une bonne série, mais il manque un petit quelque chose pour la rendre exceptionnelle. Les fins arrivent trop brutalement. Pendant une bonne trentaine de pages, les auteurs créent une atmosphère mystérieuse et lourde qui nous fait rentrer dans l'histoire et paf ! Ils nous mettent une fin plutôt classique à mon goût. De plus, je suis très déçu du dernier tome où il ne se passe rien de passionnant, contrairement aux trois autres albums. Le dessin va très bien avec ce genre d'histoire et rend la lecture encore plus agréable. C'est une lecture sympathique sans plus.

24/01/2008 (modifier)