Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Gaza, décembre 2008 - janvier 2009

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 3 avis)

27 décembre 2008... Israël bombarde massivement les installations du Hamas dans une opération appelée Plomb Durci.


Collectif Documentaires La Boite à Bulles Le conflit palestinien Politique Proche et Moyen-Orient

27 décembre 2008. Israël bombarde massivement les installations du Hamas dans une opération appelée Plomb Durci par les israéliens et Massacre du samedi noir par les palestiniens, tuant par la même occasion des centaines de civils sur le territoire (plus de 1.300 morts durant les opérations dont au moins un quart de civils, parmi lequels de nombreux femmes et enfants). Des protestations et manifestations éclatent partout dans le monde, dans l'instant, dans l'urgence. A l'image de ces éclats contestataires, un projet collectif est né, évoluant au jour le jour, au fil de l'actualité : Gaza, déc. 2008 – janvier 2009 Un collectif d'artistes et d'intellectuels de tous horizons géographiques et culturels confondus et emmenés sur ce projet par le jeune Maximilien Le Roy. Illustrations, bd, photos, reportages et textes de palestiniens, israéliens et européens viendront apporter un regard à la fois artistique et analytique sur cette situation si mal connue, malgré sa présence permanente dans les médias. Certains apportent leur point de vue, d’autres illustrent simplement les récits recueillis de gazaouis pendant les événements. Citons notamment parmi les participants : - Alain Gresh, directeur adjoint du Monde diplomatique et auteur de Israël Palestine vérités sur un conflit, - Rony Brauman, ancien président de MSF, - Warschawski - Simone bitton - Aude Signoles - Clément Baloup... Texte : Editeur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Février 2009
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Gaza, décembre 2008 - janvier 2009
Les notes (3)
Logo BDfugue Achetez sur BDfugue !

17/02/2009 | Alix
Modifier


Par Alix
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

Et « plouf », un pavé dans la marre… au sens propre (320 pages petit format), mais surtout au sens figuré, tant le contenu de « Gaza » risque de faire grincer quelques dents. Ce recueil se pose à l’opposé des discours neutres voire pro-israéliens que certains medias nous resservent à longueur de journée. Le ton est très engagé, très partial, et représente clairement l’autre coté de ce conflit… un vrai coup de gueule collectif et « à chaud » après les horreurs de l’opération « plomb durci ». Les contributeurs sont très variés… on y retrouve des auteurs de BD, bien entendu, mais aussi des écrivains, des journalistes, des photographes, des représentants d’associations, des simples civiles témoignant de l’horreur de leur vie quotidienne… C’est très documenté, l’analyse est très poussée, et j’ai appris des tonnes de choses, notamment dans le tout dernier texte intitulé « Sionisme et antisémitisme » de Pierre Stambul, vice-président de l’Union juive française pour la paix. Après lecture je suis resté sur un sentiment de honte et de colère. De honte parce que j’avoue que je fais partie de ceux qui ont déclaré en guise d’excuse à ces massacres que « c’est malheureux, mais il faut comprendre les israéliens, ils ne font que se défendre contre des terroristes ». Colère, parce qu’une fois la situation expliquée aussi clairement, il est assez difficile de comprendre le mutisme de la communauté internationale envers ce que ce bouquin n’hésite pas une seconde à appeler les crimes de guerre de l’armée israélienne (blocus rendant tout développement économique impossible, utilisation d’armes interdites, persécution et massacres de populations civiles, interdiction de la présence de journaliste internationaux sur place, etc…) BDtheque étant un site de bande dessinée, il faut quand même noter un coté BD assez minimale, malgré la présence de quelques auteurs bien connus sur ce site. On y retrouve Ted Rall, dont l’apparition dans ce recueil ne surprendra personne (voir son ouvrage La Route de la soie... en lambeaux, paru à la Boite à Bulles également), mais aussi Clément Baloup (Quitter Saïgon, Un Automne à Hànôi…) ou encore le grand romantique passionné Jean-Christophe Pol (La Maison dans les blés). La Boîte à Bulles diversifie son catalogue (deux bouquins politiques sortent ce mois-ci !), mais brouille peut-être aussi les cartes pour son lectorat… Vous voilà prévenus donc, tout comme La Route de la soie... en lambeaux, il s’agit plus d’un livre avec des bouts de BD (voir planches dans la galerie) qu’une vraie BD traditionnelle (ce qui n’est bien entendu pas une critique). Certains remettront aussi très certainement en question la neutralité de l’ensemble. Comme les BDs de Joe Sacco, « Gaza » n’essaye même pas de nous voiler la face, et prend clairement position avec les opprimés. La parole n’y est pas vraiment donnée aux agresseurs, sauf dans une courte histoire vers la fin du livre, racontant le point de vue d’un soldat israélien, et qui tomberait presque comme un cheveu sur la soupe. Mais on me répondra sans doute que le point de vue israélien est suffisamment représenté, et qu’il fallait bien que la parole soit donnée à celles et ceux qu’on essaye justement de faire taire. Finalement, la seule fierté que je ressens après ma lecture est celle d’habiter dans un pays où des artistes peuvent publier ce genre de critique acerbe sans craindre de représailles voire même l’emprisonnement politique. Un bouquin passionnant, qui m’a donné envie d’en lire beaucoup d’autres sur le sujet, notamment à travers ses références bibliographiques.

17/02/2009 (modifier)