Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Mon copain Anne

Note: 3/5
(3/5 pour 5 avis)

Arnaud Quéré revient sur ses débuts et parle de l'importance de l'amitié pour lui...


Autobiographie Des Ronds dans L’O Profession : bédéiste

Dessinateur de bd : un rêve? Une angoisse? Des copains? Des virées en festival? Arnaud Quéré répond à toutes ces questions et même plus en commençant par ses débuts. Immersion dans le monde des bulles et de l’amitié !

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 01 Février 2009
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Mon copain Anne
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

12/02/2009 | Spooky
Modifier


Par Ems
Note: 4/5

J'ai beaucoup aimé ce one shot autobiographique traitant d'un thème simple : les relations amicales. L'auteur s'interroge sur ses rencontres ayant entrainé des amitiés. Il commence par la première, celle de son copain Anne lorsqu'il avait 3 ans. Cette amitié durera 3 ans jusqu'au déménagement de Anne et de sa famille. Cela continuera jusqu'au présent de l'auteur. Ses rencontres dans les écoles, autour de la BD, etc... C'est bien narré et la réflexion est réelle et fine. Le dessin m'a fait pensé à du Baudoin avec un trait assez gras mais un rendu réaliste et expressif. Les cases sont peu chargées mais belles de simplicité. Et dire que je pensais lire un récit parlant de la petite enfance. J'ai apprécié de voir la lecture prendre de la consistance et se révélée des plus plaisantes. Une réelle et belle surprise.

04/06/2009 (modifier)

Dans la lignée d‘Un air de paradis chez le même éditeur, Arnaud Quéré nous livre un second roman graphique dans la même veine autobiographique. Cette fois-ci, alors que le premier tome avait pour thème l’enfance d’Arnaud chez ses grands-parents à la campagne, celui-ci a pour thème l’amitié et sa passion pour la bande dessinée. Arnaud Quéré nous raconte sa première amitié, celle de son « copain » Anne, quand il était tout petit ; puis nous le suivons avec d’autres de ses amis dans ses boulots et dans sa passion de la bande dessinée. Nous les accompagnons par exemple dans leur périple annuel au Festival de la BD d’Angoulême, alors qu’ils n’étaient encore que des fans ; puis Arnaud devenant professionnel (avec sa série « Échec et automates »), il passe de l’autre côté des tables de dédicaces. Arnaud nous fait partager ses réflexions et les émotions qu’il a vécues durant toutes ces années, années heureuses malgré quelques difficultés d‘ordre scolaire (nous assistons ainsi aux prémices de son orientation vers le dessin !…). Contrairement à « Un air de paradis », où chacun pouvait se retrouver au travers le regard (plus ou moins en caméra subjective) du petit garçon, ici les souvenirs de jeune adulte de Arnaud sont évidemment plus personnels ; mais l’amitié est un thème général et la bande dessinée est une passion que beaucoup d’entre nous qui lisons ces lignes partageons… Tout comme dans le premier tome, le livre se conclut par un cahier spécial recueillant des témoignages extérieurs : Si, dans « Un air de paradis », il s’agissait de ceux de la famille d’Arnaud, dans « Mon copain Anne », nous avons ceux de ses fameux copains (Il manque celui de Anne, mais à l’époque de la petite enfance les amitiés étaient souvent déliées par un simple déménagement…) Ce cahier est intéressant car il nous dévoile une autre facette de Arnaud (qui n’est pas le dernier à faire des blagues, apparemment !) qui n’apparaissait pas dans les pages qui précédaient… On est jamais mieux observé que par les autres !… « Mon copain Anne » est un joli livre, dans une veine autobiographique très actuelle, avec un beau dessin en noir et blanc ; à découvrir pour savoir ce qu’est devenu le petit garçon du premier tome et pour découvrir un auteur attachant.

11/05/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Etonnant... D'ordinaire, les autobiographies en BD s'attachent à cerner une thématique assez précise, à se focaliser sur une anecdote ou un sujet précis, pour ne pas être "qu'une" autobiographie. Et là, tout au long de cet album, je me suis demandé de quoi l'auteur allait nous parler. Mais au final, il ne parle de rien d'autre que de sa vie à lui, de sa jeunesse à maintenant, insistant un peu sur le concept d'amitié mais sans jamais aborder vraiment une thématique autrement universelle que la simple vie d'un homme. Du coup, on lit un peu cet album comme un voyeur qui lirait le journal pas si intime que ça d'un dessinateur, on découvrirait son CV, les différents lieux où il a logés, les villes qu'il a visitées, quelques moments de bonheur. Mais cela m'a tout de même fortement donné l'impression d'une oeuvre davantage destinée à ses amis qu'au public qui finalement... n'en a pas grand chose à faire de ce qu'elle raconte. Malgré ce "vide" relatif du scénario, j'ai trouvé la lecture assez plaisante. Cela tient avant tout au dessin qui est vraiment agréable. De belles peintures à l'encre noire, au trait souple mais soigné. Malgré quelques soucis de proportions sur certains visages et véhicules, c'est beau à regarder. Et la mise en page, associée à une bonne narration, est fluide. On se laisse donc couler agréablement dans ce récit de vie un peu impersonnel pour qui ne connait pas l'homme qu'est l'auteur. Il n'en ressort pas grand chose si ce n'est un moment de lecture plaisant mais qui ne m'a que peu touché.

11/05/2009 (modifier)
Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

Voici donc le deuxième album autobiographique d’Arnaud Quéré. Après Un Air de paradis, il revient sur son enfance en laissant de côté ses vacances à la campagne. Le style narratif choisi est similaire : un texte en voix off illustré par un dessin pris sur le vif (un peu à la manière d’un carnet de croquis). Cet album possède les même qualités et défauts que Un Air de paradis, à la différence que j’ai nettement moins accroché à son contenu. Sans doute est-ce dû au fait que je n’ai pas eu la même enfance et donc je ne me suis pas reconnu dans les situations évoquées. Cet album part d’une intention louable car c’est sur le passé que l’avenir se bâtit. La démarche de l’auteur est donc à saluer. Mais le lecteur que je suis décrypte cet album comme une énumération de choses très anecdotiques, voire futiles, et me dis que cela doit intéresser principalement les proches de l’auteur. Bref, je ne fais sans doute pas partie du public cible car cet album n’est pas mauvais en soit. Cet album "tranche de vie" vous parlera sans doute davantage . . . A vous de voir.

13/02/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Deuxième album d'Arnaud Quéré chez des Ronds dans l'O, et deuxième tranche autobiographique. Cette fois-ci le jeune auteur a choisi de nous parler de son parcours scolaire, mais surtout de l'amitié, de ces petits moments à plusieurs qui font le sel de la vie. De son enfance, avec son "copain Anne", jusqu'à ses études aux Beaux-arts de Lyon, Arnaud égrène les personnes qui ont compté (et comptent parfois toujours) dans son entourage. C'est sympathique, mais un poil naïf par moments, surtout lorsqu'Arnaud évoque, par exemple, les virées à Angoulême avec ses copains. Il eût été intéressant, je pense, de recréer une saynète nous montrant l'atmosphère de drôlerie qui pouvait régner alors dans la voiture de ces quatre ou cinq clampins qui partaient de Lyon et se perdaient dans le Massif central... pourtant il parvient à nous obliger à nous replonger dans ces souvenirs de jeunesse, ces amis qu'on a eus, qu'on a perdus, ceux qui sont restés... C'est assez émouvant parfois. Arnaud va jusqu'au bout de son expérience, en racontant un peu de ses angoisses d'auteur, le paradoxe qui sous-tend ce statut. Ce qui est dommage, c'est que cette partie soit un peu réduite dans l'album, mais peut-être l'auteur a-t-il prévu d'en faire le sujet d'un troisième bouquin ? En bref, "Mon copain Anne" est moins émouvant qu'Un Air de paradis, du même auteur, mais fait état du même souci d'authenticité, du même désir d'Arnaud Quéré de raconter sa vie, ses doutes, ses plaisirs aussi, bref, de vivre. Sympathique, à lire bien évidemment. A noter un bonus original : certains des amis d'Arnaud disent quelques mots à son propos en fin d'album.

12/02/2009 (modifier)