Rouly-la-brise

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Un gamin va devenir un flibustier...


Albums jeunesse : 10 à 13 ans Greg Journal Tintin Pirates

Nous nous retrouvons au temps de la flibuste; sur les quais de Port-Ballot on y fait la rencontre de Rouly., un gamin blond curieux de tout et à l’âme aventureuse. Son rêve ?… faire de grands voyages lointains et ainsi découvrir le monde. L’occasion va lui en être donnée car il parvient à s’engager comme mousse sur le « Vague à l’âme », un voilier dont le commandant –malheureusement pour lui- est tout le temps victime du mal de mer. L’équipage ?… une bande de joyeux drilles où Rouly va bien s’entendre avec Mirosec, la vigie, -myope comme une taupe-, toujours accompagné de son crabe Balthasar. Et cet ainsi que cet équipage va parcourir les 7 mers ; mers où –souvent- le danger rôde. Car c’est vrai qu’on y rencontre de tout : de braves gens mais aussi des pirates, des contrebandiers, des galions ennemis dont il faut « s’occuper ». Mais grâce à Rouly, la bonne humeur prédominera et nos amis s’en tireront toujours sans mal.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 1984
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Rouly-la-brise © Bedescope 1984

23/01/2009 | L'Ymagier
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai toujours aimé le graphisme pétillant et plein de drôlerie de Mitteï. Cette création en 1959 pour le journal Tintin n'est peut-être pas sa meilleure, car c'est sa première dès son entrée au journal, mais elle est attachante et traitée dans le style vivant et drôle qui fera ensuite la renommée de son auteur. C'est une bande maritime humoristique où des flibustiers peu futés sont dirigés par un jeune mousse facétieux, le capitaine ayant le mal de mer.. Le dessin présenté ici dans la galerie date du tout premier récit et n'est pas représentatif, le graphisme de Mitteï ayant vite évolué, tel qu'on peut le voir dans L'Indésirable Désiré ou Modeste et Pompon. 3 autres récits complets publiés dans Tintin entre 1970 et 1971, soit plus de 10 ans après la création, reprennent le personnage dans un graphisme plus affiné. Il faut dire que Mitteï avait délaissé son héros avec le succès de Désiré et une spécialité proposée par le journal Tintin : il sera le dessinateur des contes de Noël en récits complets de 4 ou 5 pages, dont certains étaient mignons tout plein, tels Les Trois messes basses (d'après Daudet), Noël à la Dickens (d'après Monsieur Scrooge) ou encore Le Sapin Rouge.... de jolis petits récits que je relis toujours avec un mélange de rire et de larme. Pour l'achat de Rouly, je ne le conseille pas vraiment, c'est du dessin à l'ancienne qui peut ne pas plaire, sauf à des nostalgiques comme moi.

14/08/2013 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 2/5

Mwouais… j’avoue que je n’aimais pas trop la série pourtant réalisée par deux « pointures » (à noter que Chappuis remplace Greg pour la seconde histoire). Rouly ?… c’est le temps des flibustiers vu sous l’angle de l’humour... Et de l’humour, il y en a. Seulement voilà : l’alchimie –avis perso- ne fonctionne pas trop entre le scénariste et le dessinateur. J’aime bien Mitteï MAIS son style graphique est « gentil », trop gentil je pense pour l’imagination débordante –et aussi acerbe- de Greg. J’ai imaginé ces histoires dessinées par Gotlib. C’eut été autre chose !… J’ai aussi eu affaire à une BD où c’est un gamin qui « dirige la manœuvre », se retrouve meneur d’un équipage (faut dire aussi que les autres sont tellement cons !..) et à une sorte de comportement « m’as tu vu » et moralisateur que je n’aime pas trop. Ceci dit, l’ensemble –pour l’époque- était bien drôle et fit les beaux jours de l’hebdo Tintin. Pas récent non plus, l’air de rien. Rouly débute en effet sa carrière en 1959 et la terminera en 1971. Sa vie sur papier ?… deux grandes aventures et trois récits complets. Une série dont pas mal de lecteurs d’alors se souviennent encore. Moi aussi… mais un peu négativement.

23/01/2009 (modifier)