Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Mes Copains d'autrefois

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

La vie, la vraie, avec ses coups de cœur et ses coups de gueule, ses ruptures, et ses retrouvailles.


La Boite à Bulles

Un lycée qui pourrait être celui de Royan va célébrer son centenaire. C’est une occasion pour ses anciens élèves de venir renouer avec leur passé, leurs racines. Parmi eux, trois hommes et trois femmes de quarante ans, ainsi qu’une jeune sexagénaire. Ce retour vers leur jeunesse, ces retrouvailles, plus ou moins inattendues vont être l’occasion, pour eux, de faire le point sur leur existence passée, actuelle et future. Juliette, la prof de français à la vie si bien rangée descend de Paris avec, Lucas, le bobo dont la vie sentimentale est moins brillante que la carrière…. Brigitte, la mère de ce dernier, serait une retraitée épanouie si elle ne souffrait du silence cruel de sa fille Hélène… A cette fête se rendent également Frank, l’employé de mairie encaisse mal de départ de sa femme et Marianne, une jolie fille promise à un brillant avenir qui a finalement trouvé son équilibre en devenant agricultrice… Ce qui ne manque pas d’intriguer ses ex-soupirants - en particulier Olivier, un docteur revenu s’installer en ville, qui en pince toujours pour elle… Texte : Editeur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 06 Novembre 2008
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Mes Copains d'autrefois
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

09/11/2008 | Alix
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

L'histoire de cette BD c'est en fait les retrouvailles entre plusieurs vies, plusieurs personnes qui ont en rapport le même lycée, des membres d'une même famille, d'anciens amants ou de simples camarades de classe. Ces vies toutes différentes vont pouvoir se comparer, se confronter, parfois s'aimer ou bien encore se décevoir. Malgré une narration claire et fluide, j'ai eu un peu de mal à entrer dans le récit. D'abord à cause du dessin que je trouve très moyen. Vu dans l'ensemble, il est correct et suffisamment efficace pour bien raconter son histoire. Les décors, inspirés de lieux réels, sont assez réussis. Les visages sont potables, parfois laids, mais les personnages ont souvent des postures qui manquent beaucoup de naturel à mon goût. Et je n'aime ni l'encrage brouillon ni les couleurs sans harmonie. J'ai eu aussi un peu de mal car la première moitié de l'album nous présente chaque personnage en sautant de l'un à l'autre comme autant de chapitres qui se suivent. La technique narrative est assez classique mais je m'y suis rapidement embrouillé, le dessin n'aidant pas à les différencier et leurs vies se mélangeant dans ma tête. A partir du moment où ils se retrouvent tous ensemble à la fête de leur lycée, les choses se sont un peu éclaircies et j'ai alors pu apprécier le fait d'avoir au préalable découvert leurs personnalités et les évènements qui les ont amenés à devenir qui ils étaient pour mieux comprendre leurs réactions lors de ces retrouvailles. C'est plaisant, assez crédible, assez authentique (à part la brusque amourette de la femme mariée dont je peine à comprendre les motivations). Mais l'ensemble m'a quand même paru assez plat et ne m'a guère parlé. Cela se lit bien mais ça manque de consistance. Je doute me souvenir longtemps de cette lecture.

25/02/2009 (modifier)
Par Alix
Note: 3/5
L'avatar du posteur Alix

Une histoire qui, comme souvent chez cet éditeur, titille mes états d’esprits de trentenaire. Les différents protagonistes se retrouvent lors d’une réunion d’ex-lycéens, et profitent de l’occasion pour faire le point sur leurs vies et comparer leur réussite respective. Des vieux démons refont surface (1ers amours oubliés, anciennes disputes…) et viennent compliquer les choses. Tout s’emballe le temps d’un week-end, avant se retourner à la normal, à un quotidien plus ou moins plaisant selon le point de vue, selon le personnage. La narration est à ce titre intéressante, et passe d’un personnage à un autre au gré des rencontres, sans pour autant perdre le lecteur. Je ne suis pas vraiment fan du dessin de Benjamin Bouchet, que je trouve vraiment approximatif voire laid, notamment sur les visages (franchement regardez la 3eme case de la planche dans la galerie). Heureusement que ses belles couleurs aquarelles sont là pour embellir l’ensemble. Voilà, une BD très « BoîteàBulleienne » (traduire « très humaine et ciblant les trentenaires »), qui m’a fait passer un bon moment, sans toutefois m’émouvoir plus que ça.

09/11/2008 (modifier)