Histoire des Provinces de France

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

En matière de bandes dessinées, la première initiative de transposition de l'Histoire de chacune des provinces de France digne de ce nom, de façon thématique, organisée et tout simplement chronologique, revient tout naturellement aux éditions Larousse.


A travers les âges BD régionale BDs éducatives

1- Nice et son Comté, 1981 (P. Watrin) 2- L'Alsace en Bandes Dessinées, 1981 (Philippe Watrin) 3 - La Bretagne en Bandes Dessinées, 1982 (P. Watrin) 4 - L'Aquitaine en Bandes Dessinées, 1983 (Brice Gœpfert)

Scénaristes
Dessinateurs
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1981
Statut histoire Une histoire par tome 4 tomes parus
Couverture de la série Histoire des Provinces de France © Larousse 1981

28/06/2008 | Erik
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Je n'ai que 2 volumes de cette collection : L'Aquitaine et la Bretagne. Ces albums retracent scrupuleusement l'histoire des régions en suivant au mieux les événements historiques qui s'y sont déroulés, en évitant la formule trop didactique qu'on rencontre dans ce type d'exercice, et en adoptant une certaine liberté d'interprétation. L'histoire de la région se mêle toujours à l'Histoire de France dans son ensemble. Mais cet exercice n'est pas toujours aisé, la narration est ici simplifiée et ne met pas toujours en valeur par l'image certains grands événements ; ainsi pour l'Aquitaine, la bataille de Castillon en 1453 qui mit fin à la guerre de Cent Ans et à la suprématie anglaise, n'est pas imagée à sa juste valeur, de même que le Traité des Pyrénées en 1659 est ignoré. Et l'album aurait pu se refermer sur Chaban-Delmas qui fut un grand maire de Bordeaux après la guerre, et un personnage historique. Sinon, la province est plutôt bien évoquée, c'est une province immense constituée de plusieurs comtés et vicomtés (Armagnac, Lomagne, Marsan, Béarn, Bigorre, Comminge, Tursan, Périgord, Gascogne, Poitou, Saintonge, Angoumois...) qui fut "le pays de l'homme" (en Périgord) et qui fut malmenée au cours des siècles par tant de conflits et de guerres, souvent insoumise et révoltée (sous Aliénor d'Aquitaine), puis anglaise (sous l'administration du Prince Noir qui tenait sa cour à Bordeaux), mais qui fut en même temps un puissant duché ; déjà sous les Romains, ceux-ci s'en méfiaient. Même chose pour la Bretagne, cette grande province restée longtemps insoumise, fut courtisée par les royaumes de France et d'Angleterre (pendant longtemps les 2 plus grandes puissances d'Europe), devint elle aussi un puissant duché et finit par être absorbée par la France sous François Ier. On y apprend que les ducs de Bretagne administraient leur duché depuis le vaste château de Nantes et que sa dernière duchesse Anne de Bretagne défendit farouchement son particularisme, d'où cette culture cabocharde, opiniâtre et à l'âme celtique toujours défendue et revendiquée aujourd'hui par les Bretons. Mais ironie du sort, lors du partage des régions administratives réalisé en 1964 par des technocrates crétins et ignorants, la Loire-Atlantique et Nantes ne figuraient plus dans la Bretagne ! La petite duchesse a dû se retourner dans son tombeau.. D'ailleurs, il faut bien faire la différence entre région, province et pays. Une région administrative comprend des départements depuis le découpage de 1964, mais ne tient pas toujours compte des anciennes provinces, d'où une disparité éhontée. Une province est un territoire formé par les rois et les nobles qui ont gouverné la France. Le cas hérétique de la Bretagne qui s'est retrouvée séparée de la Loire-Atlantique n'est pas le seul, bien des régions ont été formées de façon complètement anarchique : la Normandie a été coupée en 2, le Midi-Pyrénées englobe des anciennes provinces de l'Aquitaine (comme le Quercy et la Gascogne), le Languedoc-Roussillon a récupéré des provinces qui appartenait à l'Auvergne (le Gévaudan), et des régions sans unité ont été fabriquées de toute pièce (Centre ou Pays de la Loire) en accolant entre eux des départements n'ayant aucune affinité (la Vendée, ancien territoire du Poitou englobé dans Pays de la Loire). Le cas des pays est différent : c'était de petites entités déterminant une contrée plus typée, formée sur les anciens pagus romains, au sein des provinces ; des exemples ? le Pays Basque en Aquitaine, ou encore dans les Charentes : Jonzacais, Pontois (pour la Saintonge), Pays Surgérien, Pays Rochefortais (pour l'Aunis), Barbezilien, Cognaçais (pour l'Angoumois). Cette notion de pays est revenue en force grâce à l'essor du tourisme. Mais trève de leçon géographique, tout ceci éclatera lors de la réforme territoriale.. Au niveau du dessin, c'est pas trop mal, très classique ; je précise que le dessin pour l'Aquitaine n'est pas de Pierre Watrin mais de Brice Goepfert, dont le trait encore peu assuré, laisse voir toutefois son style futur ; à cette époque en 1983, il dessinait beaucoup de bandes historiques régionales et éducatives. J'apprends par le posteur précédent que cette collection s'est hélas arrêtée après 4 tomes ; quel dommage en effet que Larousse n'ait pu mener à bien cette entreprise (trop ambitieuse ?) qui rappelait pourtant sa légendaire Histoire de France en Bandes Dessinées, même si le côté qualitatif et graphique n'étaient pas aussi poussés, mais c'est sympa tout de même.

05/01/2015 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Les auteurs ont respecté le déroulement des événements historiques tout en se permettant une liberté d'interprétation lorsqu'il s'agissait de rapporter certains dires ou actions. C'est rigoureux au point où cela pourrait servir de support à un manuel scolaire. Des faits, encore des faits et des dates... On en attendait pas moins des Editions Larousse qui a été la première maison à transposer l'histoire de France sur le support de la bd à la fin des années 70 pour enchaîner par la suite sur l'histoire des régions. Cependant, les enchaînements se déroulent très bien et sans artifice. J'émettrai juste un petit reproche concernant simplement le fait que l'Histoire est souvent analysée au point de vue plus général que la région concernée pour expliquer le contexte. Je voulais à titre personnel lire une véritable bd qui retrace l'Histoire mouvementée de l'Alsace. Je tiens à rappeler à juste titre qu' Histoire d'Alsace n'est pas une bande dessinée au sens propre du terme mais bel et bien un recueil illustré par Jacques Martin. Cette collection devait théoriquement couvrir la vingtaine de nos provinces mais s'est arrêtée subitement au bout de 4 tomes. Attention: une province n'est pas nécessairement une région (qui est avant tout un découpage administratif). On regrettera simplement l'arrêt de cette série qui avait le mérite de rendre intéressantes des choses peut-être rédhibitoires pour la plupart.

28/06/2008 (modifier)