Auto Bio

Note: 2.57/5
(2.57/5 pour 14 avis)

2009 : Prix Tournesol pour le tome 1 Etre un écolo militant, ce n'est pas une sinécure...


Environnement et écologie Magazine Fluide Glacial Prix Tournesol

Soyez certains que pour réaliser cette BD, aucun animal n’a été maltraité. Ou plutôt aucun autre animal que les écolos. Car, à travers cette autobiographie biologique, à mille lieux de tout politiquement correct, Pedrosa pose les problèmes qui dérangent, les questions qui tuent : comment peut-on à la fois être citadin, écolo pratiquant et avoir bonne conscience ? Comment accommoder sa « gauchitude » convaincue et le confort moderne ? To be bobo or not to be ? À travers des scènes apparemment simples de la vie quotidienne dans lesquelles tout le monde se reconnaîtra (éducation des enfants, dialectique Mac/PC…), l’auteur raille les bons sentiments avec tact et autodérision. Le dessin plein de vie au trait dynamique et personnel est superbe, l’humour est fin, le tout réjouissant. Texte : Editeur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 16 Avril 2008
Statut histoire Strips - gags 2 tomes parus
Couverture de la série Auto Bio
Les notes (14)
Cliquez pour lire les avis

26/06/2008 | Altaïr
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Mouais… Le sujet aurait sans doute pu être marrant, en caricaturant les idées et le mode de vie vaguement écolos de Cyril Pedrosa – qui se met ici en scène – et de sa famille. Mais j’avoue que je n’ai pas trouvé très réussie cette vague tentative de faire rire de certains réflexes bobos. Ce n’est en effet pas très drôle, et les historiettes – d’une page chacune la plupart du temps – se laissent lire sans trop déclencher d’intérêt. Etonnant, on est loin des pochades d’ordinaire publiées par Fluide Glacial ! Bref, le seul album que j’ai eu sous la main – le premier de la série – sera probablement le dernier…

23/12/2016 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

J'aime bien le dessin de Cyril Pedrosa et surtout les couleurs, mais son humour ne me fait absolument pas rire. Je ne trouve pas du tout ce que j'aime dans les séries Fluide Glacial, un de mes magazines de bds préférés. Donc l'humour est basé sur l'écologie et les convictions de l'auteur qui ne les respecte pas toujours. Je voudrais bien savoir si certains gags sont arrivés à l'auteur ou si tout est tiré de son imagination. En tout cas, il y a plusieurs situations que je vois bien arriver dans la vraie vie. J'ai trouvé cela sympathique au début, mais l'humour ne m'a fait sourire que quelques fois et à force de ne pas rire en lisant une série censée me faire rire, ben j'ai fini par m'ennuyer sérieusement et à trouver la série bof.

28/03/2013 (modifier)
Par Jérem
Note: 2/5

L'idée de traiter le thème de l'écologie dans la vie quotidienne d'une famille est intéressante, surtout sur le ton de l'humour. Malheureusement, je n'ai jamais accroché. Les gags ne m'ont jamais fait beaucoup rire. Graphiquement, Pedrosa ne s'est pas surpassé : c'est simple et peu détaillé. Au final, Auto Bio se révèle être pour moi une déception.

02/12/2011 (modifier)
Par pewi
Note: 3/5

J'ai adoré la couverture du premier tome, bien qu'elle ne reflète pas vraiment le contenu de la bd. Le premier tome est très divertissant. Il évoque des biais et des traits de caractères que j'ai ou que je connais bien, ce qui rend les gags encore plus amusants. J'ai beaucoup aimé les jeux de couleurs pour leur efficacité et leur importance scénaristique. Le second tome pêche par quelques répétitions notamment par le dispositif de références (explicites ou implicites) au premier tome.

13/09/2010 (modifier)
Par pol
Note: 2/5
L'avatar du posteur pol

La plupart des gags sont basés sur les contradictions des écolos, et surtout celles de l'auteur qui livre ici un album inspiré de ses convictions, son mode de vie et donc ses propres contradictions. Pour caricaturer, en gros c'est oui je ne mange que des légumes ultra bio que je vais chercher directement chez un petit producteur. Mais bon il habite à 60 bornes de chez moi et je fais l'aller retour deux fois par semaine avec ma veille voiture diesel toute pourrie. Deux choses : un, ces strips abusent du même mécanisme, alors ca marche une fois ou deux, mais globalement ils ne m'ont pas fait rire. Deux, la plupart des gens que je connais et qui se disent écolos fonctionnent tous comme ça. Donc je ne suis ni choqué, ni amusé par ces petites scènes. Bien qu'il y ait une belle petite touche d'originalité dans le dessin, avec la mise en lumière de certains détails, je n'ai pas trop apprécié le trait, bien moins précis que dans Ring Circus par exemple. Bref, déception et je vais m'arrêter au tome 1.

03/02/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

J'avoue ne pas avoir été franchement emballé par la lecture de cette bd qu'on m'impose gentiment pour la retenir le cas échéant dans une sélection de bd au titre d'un concours organisé par les comités d'entreprise. Il est vrai que le bio est à la mode de nos jours. Il y a même un marché bio dans mon village tous les 15 jours où l'on peut croiser de jolies femmes sveltes. Non, je rigole ! Le discours écologiste est également de bon ton chez les bobos. Oui, mais voilà, faire une série sur cette nouvelle façon de vivre et de penser pourrait apparaître comme anecdotique dans quelques années. Mais qu'importe le futur ! Nous devons vivre et juger le présent qui n'est pas toujours rose. Cette série prend l'air du temps et en fait une analyse parfois déroutante mais toujours intelligente. Je dois bien avouer qu'il y a des réflexions tout à fait intéressantes si on passe sur les critiques liées au fait que le bio, c'est plutôt onéreux et ce n'est pas à la portée de toutes les bourses. Et puis, ce n'est pas toujours du meilleur goût gastronomiquement parlant... C'est également une nouvelle façon de penser (ou plutôt un remixage de la sauce hippie). Je connais même des gens qui privent leurs enfants de consoles de jeux vidéos comme c'est évoqué dans la série. C'est franchement horrible comme attitude rétrograde digne d'un autre temps. Pardon si j'ose exprimer mon fond de pensée. Chacun fait ce qu'il veut au fond dans la manière d'éduquer ses enfants. Cette bd m'a permis de voir que l'auteur, bien que sensible à ces idées là, n'en demeure pas moins un être humain doué d'une ouverture d'esprit qui ne rejette pas tout catégoriquement. Il est d'ailleurs prouvé que les jeux vidéos éveillent nos enfants à plus de conscience et de vivacité d'esprit. Ceci est un autre débat, je l'admets. Pour en revenir à la bd, l'auteur va découvrir avec son épouse les joies d'une soirée jeux vidéos à gogo. Bref, il y a pas mal de situations qui sont renversées à la fin. En fait, j'ai bien aimé toutes ces nuances qu'il apporte au fil de tous ces gags. C'est clair que cela ne sera pas la franche rigolade mais plutôt des idées marrantes sur un sujet porteur. La réflexion est de mise également et ce n'est pas pour me déplaire. Bon, c'est quand que je retourne dans un marché bio ? ;)

11/01/2010 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

Un peu comme Spooky je n'ai pas trouvé que l'humour soit vraiment décapant, j'ai juste ri de bon cœur peut-être deux fois et un peu souri de temps en temps sans plus. D'autant qu'avec tous les discours écolos qu'on nous ressasse constamment je trouve que cela manque de mordant et de cynisme, un peu trop gentillet et les deux gamins un peu trop énervants. Le dessin par contre m'a beaucoup plu, il est assez original avec ses cases hyper colorées et très contrastées, c'est très gai mais l'humour n'y étant pas à mon goût cela reste une petite déception.

11/08/2008 (MAJ le 04/09/2009) (modifier)
Par Ems
Note: 1/5

J'ai du mal à croire que ça a été édité par Fluide Glacial et que l'auteur soit Pedrosa. J'ai failli refermer la BD au bout de 10 pages, le contenu ressemblant à tant de prospectus trouvés dans la boîte aux lettres. Il y avait certainement matière à faire rire mais je pense qu'il faut ne pas être dans ce mouvement écolo pour en voir les travers. Je crois surtout que ce que j'ai détesté dans cette BD, c'est l'accumulation de clichés ridicules. Pourquoi décrire un provincial comme un gros bourrin inculte et réfractaire à l'art ! Je ne suis pas contre l'écologie mais il faut encore qu'elle ait un sens. L'écologie sera mondiale ou ne sera pas. Les conséquences passent les frontières... On ne va pas nous refaire le coup de Tchernobyl avec son nuage. Du coup je trouve assez limité de se contenter de comparer les écolos et les non écolos sur des choses parfois insignifiantes. Je m'écarte du sujet mais je suis très déçu par cette BD qui n'a que la partie graphique de bonne. Le sujet, trop vaste et complexe, aboutit sur des strips à l'humour ultra light.

10/04/2009 (modifier)
Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Encore une BD qui surfe sur la vague écolo du moment et juste bonne pour le recyclage papier ? Et bien non. "Auto Bio" trouve sa place dans le cercle des BD humoristiques sympas et innovantes, même si j'aurai quelques reproches à lui faire. Pourtant plus convainquant qu'un Grenelle de l'environnement, il manque tout de même le petit "plus" qui fait toute la différence... On sourit, on rit même des gags que Pedrosa nous expose, mais je suis resté un peu sur ma faim, attendant plus de cet auteur qui m'avait tellement marqué avec Trois ombres. Mais bon, on est plus dans le même registre. On notera quand même des personnages truculents (surtout les mômes !) et biens sentis. Côté graphique, j'ai trouvé ça frais, d'une colorisation audacieuse, en parfaite harmonie avec le sujet, et j'aime toujours autant le coup de patte si particulier de Pedrosa, même s'il n'est pas aussi tranché, rond et marqué que dans Trois ombres (oui, bon je sais, encore à comparer les deux, mais que voulez-vous :p ). Bref, au final, une BD fraiche et dans l'air du temps qui mérite peut-être encore un peu de maturation pour être servie dans mon 4 étoiles.

27/02/2009 (modifier)
Par Tetsuo
Note: 3/5

Sympathique à lire, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. A quelques passages très bien sentis succèdent d'autres moins convaincants. Pedrosa instaure toujours une petite distance, n'assène pas de discours pompeux ou moralisateurs. Je trouve tout de même qu'il exprime parfaitement le paradoxe d'être écolo tout en vivant dans un monde qui prône les avancées technologiques. Ou plutôt la difficulté d'allier ses convictions à la réalisation concrète... C'est une perpétuelle remise en question de tous les actes qu'il produit, du simple achat d'une conserve à l'utilisation qu'on pourrait faire de la boîte en tant que déchet... et parfois ce serait tellement plus simple de ne pas s'ennuyer avec ces idées... Ses personnages ne sont pas caricaturaux, le ton est un appuyé certes mais jamais dans le mauvais sens, il exacerbe les petits défauts de chacun et les réactions vis à vis de ce thème de l'écologie. Souvent son ton est juste et sincère, Pedrosa instaurant une galerie de personnages farfelus auxquels on s'attache vite, il n'en épargne quasiment aucun. Le dessin est bon, coloré, Pedrosa a un sens inné du bon déroulement de ces scènes pour que tout s'imbrique parfaitement. C'est simple mais efficace. Son dessin met en valeur le texte mais ne participe pas principalement aux gags. Ce sont les répliques ou les chutes qui amènent les rires ou sourires. Voilà une petite idée de ce qu'on peut trouver et des répliques qui parsèment l'album : "Faites place nette pour la planète !! La pollution ? Faut la faire reculer Sinon mon pote on va se faire enc...[le prof coupe] : Merci Hugo... très beau slam ! Très fort !" Bref, un moment de détente sur un thème d'actualité.

30/08/2008 (modifier)