L'Age des Reptiles (L'Ere des Reptiles) (Age of reptiles)

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 4 avis)

Des deinonychus (cousins des velociraptors de Jurassic Park) qui, après avoir déjoué la surveillance de T.Rex, volent la descendance du carnivore le plus dangereux de son époque vont découvrir qu'il s'agissait d'une très mauvaise idée. A voir aussi : Au temps des reptiles


BD muette Dark Horse Comics Dinosaures Semic

Des deinonychus (cousins des velociraptors de Jurassic Park) qui, après avoir déjoué la surveillance de T.Rex, volent la descendance du carnivore le plus dangereux de son époque vont découvrir qu'il s'agissait d'une très mauvaise idée. Mal leur en pris, car les parents dépossédés décident de récupérer leur progéniture et se lancent dans une chasse intelligente et impitoyable aux voleurs. Petits mais malins, les deinonychus paieront chèrement leur gourmandise. Suivi d'une histoire où un jeune tyrannosaure va se venger d'autres carnivores qui ont tué sa mère.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1996
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série L'Age des Reptiles (L'Ere des Reptiles)
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

20/05/2008 | Ro
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

L’âge des reptiles n’est en fait qu’une succession de combats assez voraces entre dinosaures les plus divers. L’absence de texte fait qu’on se plonge directement dans cette aventure animalière d’un autre âge. Il est dommage que cela ne reste que sur le plan de la chasse à la bonne viande sans prendre partie pour un vélociraptor. Certes, on pourra différencier les différentes catégories de carnivores qui se succèdent aussi bien sur terre, dans les airs que sous la mer. L’auteur a d’ailleurs composé l’un des story-boards de Jurassik Park. On reste dans la même ambiance, le parc en moins. C’est bien dessiné mais l’absence de scénario pèse lourdement sur cette œuvre pourtant très dense.

24/08/2011 (modifier)
Par Altaïr
Note: 2/5

Bon. Pour parler de cette BD il va falloir que je raconte une peu ma vie, je m'en excuse par avance, mais bon vous voilà prévenu, rien ne vous oblige à en continuer la lecture... Je dois avant toute chose vous avouer que mon mari voue depuis sa plus tendre enfance une passion sans limite aux dinosaures de tout poil écaille, et essaye par ailleurs de me persuader de l'intérêt décoratif que représenterait une reproduction de squelette de triceratops grandeur nature au milieu de notre salon. Jusqu'à présent j'ai tenu bon, mais il est perfide, le bougre (enfin, façon de parler) : utilisant sans vergogne l'argument de l'édification de nos chères têtes blondes, il garnit en douce nos étagères de livres consacrés aux susdits terrifiants reptiles, et les emmène visiter les galeries des muséums d'histoire naturelle. Je le vois venir : il espère que d'ici quelques années, la pression familiale s'accroîtra et que je finirai par céder. C'est qu'il s'y connait en plans machiavéliques le fourbe. Mais, tel le chêne inflexible face à la tempête virulente, je tiendrai bon. Où en étais-je... Ah oui, "L'age des reptiles", donc, est une des dernières acquisitions de mon cher et tendre dans cette honteuse stratégie de propagande dinosauresque. Et, bon, j'ai essayé de lire, mais cette BD n'est pas Alpha... directions, loin s'en faut. Le dessin est pas trop mal, mais l'encrage inintéressant et les couleurs photoshopesques. Sans dialogues, forcément le scénario est mince, et je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire. Bref, ce n'est pas ma tasse de thé, vous l'aurez compris. A réserver aux accros aux dinosaures :)

17/06/2010 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Mon avis rejoindra peu ou prou celui de Ro. J'ai vraiment été très impressionné par le graphisme de Ricardo Delgado. C'est bluffant de réalisme, et même si l'on en sait encore assez peu sur les dinosaures, il y a de fortes chances pour qu'ils aient ressemblé à ce qu'on voit dans cet album. Par contre, comme mon compère, je suis dubitatif sur les couleurs choisies pour différencier les individus d'une même espèce. Un peu moins de flashy n'aurait pas nui, je pense. C'est dommage, car cela gâche un chouïa la qualité du dessin, qui comme je l'ai dit est bluffant. Delgado arrive à rendre les faces des dinosaures expressifs, grâce à des différences de couleurs dans les yeux, et quelques expressions, sans toutefois verser dans la caricature, ce qui est une vraie performance. Les histoires, quant à elle, sont d'un intérêt limité. Limitées à des scènes de prédation, de dominance et de chasse. Certes, c'était probablement le lot quotidien de ces sauriens, mais ce n'est pas passionnant. Bref, c'est beau, mais c'est à peu près tout.

20/06/2008 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Par bien des aspects, cette BD rappellera Gon puisque dans les deux cas nous sommes en présence d'un récit muet mettant en scène des dinosaures dans leur règne animal et bénéficiant d'un dessin réaliste et très soigné. La ressemblance s'arrête là. Car il n'y a pas d'humour dans L'Age des Reptiles mais les sanguinaires combats de dinosaures carnivores les uns contre les autres. Les personnages sont en outre parfaitement réalistes, hormis quelques expressions un peu outrées au niveau des yeux. Nous sommes dans ici dans un récit qui ne rigole pas, qui montre l'ère des dinosaures dans ce qu'elle a de plus terrible et impitoyable. C'est avant tout le dessin qui se démarque dans cette BD. Très soigné, il présente des reptiles parfaitement détaillés et d'un réalisme excellent. Il font juste parfois preuve de comportements corporels un peu surprenants, coups de pieds et autres expressions un peu anthropomorphiques, mais qui pourra affirmer que ces créatures étaient incapables de telles attitudes à l'époque ? Les décors ne sont pas en reste, assez grandioses quoique moins détaillés que les reptiles. Certains grands espaces rappellent des images de Moebius et quelques perspectives font aussi un peu penser à du Otomo. L'ensemble est donc fort joli. Seul le choix des couleurs me trouble un peu, non pas qu'il soit laid car c'est du bon boulot, mais la colorisation manque un peu de naturel. Maintenant, passé le graphisme très intéressant, les histoires ne sont pas très captivantes. Il y en a deux. Une Guerre Tribale qui raconte une sorte de guerre de gangs entre une famille de tyrannosaures et une bande de deinonychus, sortes de raptors plus petits mais un peu plus sournois que les T.Rex. Et La Chasse qui raconte la fuite d'un jeune T.Rex poursuivi par les carnivores qui ont tué sa mère puis la vengeance sanglante de ce dernier. Ces deux scénarios se ressemblent assez dans le fond et la forme. Cela manque un peu d'originalité d'une histoire à la suivante. Mais pourquoi pas ? L'ennui, c'est que la narration muette ne m'a pas paru très intuitive. A plusieurs moments, j'ai dû me creuser l'esprit pour essayer de comprendre ce qu'il se passait, pourquoi tel dinosaure réagissait ainsi par rapport à tel autre. Ce manque de fluidité a gâché plusieurs passages de ma lecture et a réduit mon intérêt global pour les récits. D'autant plus qu'il n'est pas aisé de différencier les dinosaures les uns des autres malgré les couleurs parfois étranges dont l'auteur les affublent. Si bien qu'à plusieurs moments, je me contentais d'apprécier la beauté des images sans trop me soucier du récit. Donc au final, je ne conseillerais pas l'achat de cette BD dont le prix vaut uniquement à mes yeux pour la qualité du graphisme.

20/05/2008 (modifier)