Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

L'Ultime Chimère

Note: 2.89/5
(2.89/5 pour 9 avis)

L'objet le plus mystérieux de l'Histoire est aussi le plus secret : la flèche de Nemrod ! On dit qu'elle aurait blessé Dieu lui-même et qu'elle aurait traversé les âges... Du XXVIe siècle avant J.-C. jusqu'en 2129, partez sur les traces de la plus puissante des armes : la flèche de Nemrod !


Esotérisme

Elle a décapité des rois, maté des peuples, fait défaillir de terreur des guerriers qui se seraient pourtant damnés pour avoir l'honneur de la porter. Elle est la flèche de Nemrod. L'arme la plus puissante du monde. Dont on dit qu'elle blessa jusqu'à Dieu, qui laissa sur sa pointe une trace de son sang... XXe siècle après J.-C. Année 2129. La Terre vit un jour historique avec l'inauguration dans son orbite de la plate-forme spatiale Hadden, premier siège social de l'humanité installé dans l'espace. Arthur Witzler, l'homme le plus riche du monde, qui a financé une bonne partie de ce gigantesque projet, contemple ce qui sera vraisemblablement sa dernière grande réalisation. Car le puissant magnat, âgé de 80 ans, s'apprête à confier son empire à Olin Browne, un jeune loup prétentieux qui l'a d'ores et déjà convaincu de fermer la Fondation Witzler, une étrange organisation chargée de recenser tous les mystères de la Terre depuis l'origine des temps. Sacrifié sur l'autel de la rentabilité, la Fondation, qui n'est jamais parvenu à découvrir le moindre phénomène inexplicable à la lumière de l'intelligence humaine, s'apprête donc à vivre ses dernières heures. Jusqu'à ce qu'une jeune psychiatre suédoise la contacte pour lui parler d'un étrange patient, découvert dans les tréfonds de l'établissement spécialisé où elle travaille. L'homme, qui porte le numéro 1167, semble doté de particularités tout à fait incroyables. Il serait en effet capable de défier la marche du temps. Et serait dépositaire de bien des secrets. Des secrets autour de vieilles légendes. Où il serait question du sang de Dieu... Arthur Witzler réunit immédiatement les baroudeurs et chercheurs chevronnés qui composent sa Fondation. Une terrible et grande aventure vient de commencer...

Scénariste
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 2008
Statut histoire Série terminée 7 tomes parus
Couverture de la série L'Ultime Chimère
Les notes (9)
Cliquez pour lire les avis

19/03/2008 | chalybs
Modifier


Par Jérem
Note: 3/5

Je n’attendais pas grand-chose de cette série à concept et je dois bien reconnaitre que la lecture des sept volumes a été agréable. Côté dessins, c’est du bon boulot. La qualité du trait varie en fonction des dessinateurs mais ces derniers on réussi à garder une véritable unité graphique. Le scénario qui mélange SF et ésotérisme est assez prenant, ménageant bien le suspense. L’aller-retour permanent entre le 22ème siècle et les différentes époques historiques donnent du dynamisme et de l’ampleur à l’intrigue. Par contre, j’ai trouvé les personnages peu intéressants, sans beaucoup de charisme. La fin m’a déçu car les ultimes révélations sont assez fades. Bref, L'Ultime Chimère ne révolutionne en rien le genre mais présente tout de même une lecture agréable et divertissante.

29/11/2013 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Après lecture de la série jusqu'à sa conclusion, j'en ressors déçu. J'avais un peu tiqué sur les tous premiers tomes par quelques incohérences, facilités scénaristiques et menus défauts du dessin, mais j'étais intrigué par le caractère mystérieux et fantastique du scénario. Le principal moteur de cette série est l'envie qu'il donne au lecteur de comprendre tout ce qui se trame autour de cette étrange flèche de Nemrod, la façon dont elle impacte ceux qui sont en lien avec elle et la raison des différents éléments fantastiques qui parsèment les nombreux flash-back historiques de chacun des tomes. Le décor futuriste du 22e siècle est plausible même si les voyages dans l'espace ont l'air un peu trop monnaie courante pour être crédible. Par contre beaucoup de passages paraissent téléphonés, un peu trop simples et dotés de quelques deus ex machina trop faciles. Plus on avance dans la série moins elle parait crédible. A plusieurs reprises, je me suis demandé quel était l'intérêt de raconter telle ou telle sous-intrigue. Je me serais par exemple très nettement passé de l'histoire de l'île submergé et de son garde napoléonien que rien ne vient expliquer, et le passage avec Léonard de Vinci ne m'a guère passionné. Même l'histoire se déroulant en 1967, pour laquelle les auteurs faisaient pourtant monter le suspens depuis les premiers tomes, me parait peu intéressante et peu plausible une fois racontée. Quant au dessin, malgré les différents dessinateurs, il garde un niveau correct et aux transitions douces. Par contre, pour ce qui concerne le graphisme de la partie principale du récit, celle se déroulant dans le futur, autant elle passe bien à première vue, autant elle parait techniquement approximative quand on la regarde de près. A deux reprises par exemple, j'ai franchement tiqué sur les scènes de sexe de l'héroïne où elle parait en lévitation au milieu des cuisses de ses partenaires. C'est un détail, un peu déplacé d'ailleurs, mais c'est ce type de petits ratés et quelques incrustations informatiques visibles qui m'ont fait peu apprécier le dessin dans son ensemble. Comme je restais motivé tout au long de ma lecture par l'envie de savoir le fin mot de l'histoire, j'ai été déçu par la fin de la série qui ne vient presque rien expliquer. Je n'ai toujours pas saisi quelle était vraiment le pouvoir de la flèche et pourquoi les puissants la recherchaient. Je ne vois pas pourquoi elle avait eu cet effet là sur le berger et sur personne d'autre. Ce qu'il était arrivé pour que le soldat napoléonien devienne ainsi. Le lien entre le romancier de 1967 et Gabriel Slide et ce qu'il se passe avec le livre qui s'écrit tout seul. Les motivations des uns et des autres... Tout cela m'a paru monté de bric et de broc, souvent pour assurer simplement du grand spectacle mais de manière gratuite et artificielle. Et j'en ressors donc avec le sentiment d'avoir été un peu floué même si je n'attendais pas grand chose de cette lecture et de ce scénario au style trop stéréotypé.

29/06/2008 (MAJ le 29/09/2011) (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

L'ultime chimère part d'un concept intéressant car véritablement mystérieux. Les tomes qui se succèdent ne sont pas totalement indépendants comme j'aurais pu le croire. Il n'y a pas véritablement de thème précis comme le laissait penser la couverture mais plutôt un enchevêtrement d'histoires situées à des époques différentes à propos de la pointe d'une flèche ayant touché Dieu ou le diable lui-même. On est tout de suite happé par le récit d'autant que le dessin est agréable malgré la succession de dessinateurs. Glénat multiplie en ce moment les séries à concept un peu dans la même veine (Destins, Uchronie[s] - New Byzance, Voyageur...). J'aime bien ces concepts mais il faut avouer que c'est quand même onéreux au niveau du porte-monnaie. On doit bien avouer que l'histoire s'étire un peu artificiellement avec des épisodes un peu creux. Et puis, cette série qui n'a pas bien fonctionné commercialement parlant malgré un beau marketing est victime tout simplement de la surproduction actuelle. Les lecteurs préfèrent se rabattre sur des séries courtes ou des one-shot plutôt que de suivre de longs feuilletons. Au final, c'est pas mal mais cela aurait gagné à être plus condensé sur moins de volumes.

21/02/2011 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Dans la catégorie des séries à dessinateurs multiples du type « Le Triangle Secret », cette ultime chimère s’avère bien plaisante à suivre. L’idée de départ est originale sans être révolutionnaire. Le scénario est bien construit et chaque tome apporte son lot d’aventure et de révélations. Les dessinateurs livrent tous un travail soigné. Reste le problème récurent dans ce genre de série : l’un ou l’autre de ces illustrateurs est moins à mon goût. Mon appréciation d’ensemble fluctue donc en fonction de mes affinités avec leurs styles respectifs. L’intrigue est cependant suffisamment captivante à mes yeux pour que je lise la série sans trop m’inquiéter du style des auteurs (tant que le soin reste au rendez-vous). Pas mal du tout, en somme …

18/02/2011 (modifier)
Par dam0410
Note: 4/5

Je trouve la critique bien sévère. Cette série à parution rapide me donne après lecture des trois premiers tomes grande satisfaction. J'ai avalé les pages à toute allure et attends la suite avec impatience. Le scénario est pour le moment bien ficelé et le suspens entier. Niveau dessins, j'apprécie aussi beaucoup. Bref, une série fluide qui se lit très bien et dont j'espère le niveau ne baissera pas.

22/06/2009 (modifier)
Par cyanidrik
Note: 2/5

Tome 1 : Tome d'introduction avec un dessin plus que correct. Le scénario est plaisant et on se demande bien ce qui est arrivé à ce pauvre berger. Note : 3,5/5 Tome 2 : Premier flashback... On n'apprend pas grand chose. L'histoire reste correcte malgré tout. Note : 2,5/5 Tome 3 : Une grosse déception... Les personnages sont carrément effacés... C'est plein de flashbacks... 4 au total. On ne sait pas où l'auteur veut en venir. Je ne vois vraiment pas l'intérêt de raconter le roman de l'écrivain. Les dessins sont fades. On se perd dans l'histoire et ça sent le remplissage de pages à plein nez. Pourquoi faire 7 volumes ? Bref, je pense que je vais ranger cette série dans les collections non terminées car je n'y ai pris aucun plaisir. Note : 1/5

23/03/2009 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Un récit curieux, qui mêle assez habilement une histoire fantastique et réaliste mâtinée de politique et de science. Je me suis retrouvé catapulté en 2129 où une immense station orbitale a été mise en fonction. J’y ai rencontré le « patron » une personne âgée de 80 ans qui s’y est installée tout en contrôlant et commandant le modus vivendi d’une fondation par lui créée. Sont également –entre autres- réunis de grands chercheurs qui découvrent qu’un « patient », le n° 1167, possède quelque chose d’extraordinaire. Il serait question du sang du Christ. Grand projet que le premier opus de ce dernier car Bollée –le scénariste- prévoit 7 tomes pour cette sorte de geste cosmique. Au premier abord, c’est assez convaincant. J’ai quand même eu l’impression d’une mise en place des principaux intervenants lesquels, je crois, vont se trouver plongés dans un sacré sac de nœuds. Beau dessin au trait réaliste et expressif. Beau « nouveau » monde bien que le thème de la station orbitale de ce style ait déjà été exploité antérieurement. N’empêche, il y a de l’action et le postulat de départ –ainsi que ses premiers développements- sont annonceurs d’une série qui –à terme- pourrait bien être passionnante. J’attends la suite. Sans impatience quand même, mais notée sur mon carnet d’achats futurs.

17/06/2008 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Après la lecture du premier tome. 1 tome sur 7, c'est clairement prématuré d'en parler. Quoiqu'il en soit, j'ai vraiment accroché à cette nouvelle série, elle n'est pas vraiment originale mais se révèle être très divertissante et rythmée. On rentre dans l'histoire dès le premier tome qui nous ne se contente pas d'une introduction. Le lecteur se pose déjà pas mal de questions, mais j'imagine que chaque tome apportera son lot d'énigmes. Le dessin est très agréable. Il m'a fait penser à plusieurs séries de Delcourt (et pas les moindres ;-) ) Un bon 3,5/5. Je suivrai ce projet car lire ce genre de BD défoule.

19/05/2008 (modifier)
Par chalybs
Note: 3/5

Cette série possède à mon sens l'avantage de nous indiquer où l'on va puisque cette série est annoncée sur 7 albums. Pour le reste, je ne peux que m'appuyer sur la lecture de ce premier tome fort intéressant, principalement dans le scénario annoncé. D'entrée de jeu, le scénario nous titille. Les 3 premières planches sont remplies d'une aura indéfinissable, nous préparant à vivre en direct à la mort d'un vieillard, gardien d'un maigre troupeau au fin fond de ce qui deviendra la Syrie. Un évènement fantastique se produit, et là, notre patience est mise à rude épreuve car la solution ne nous sera sûrement donnée que dans de nombreux tomes car nous sautons quelques 47 siècles plus tard pour le véritable démarrage de l'aventure… Les personnages sont amenés de manière agréable, sans coupure et bien intégrés à l'action. Action somme toute assez réduite dans cet album qui se borne malheureusement à poser les pièces d'un drame qui s'annonce cérébral avec une bonne dose de mystique, de mythologie et de religion… Le scénario, à défaut d'être mené de manière originale, surprend cependant par le mystère qui est entretenu et par l'agréable impression de profondeur du scénario. Un nombre assez important de personnages sont introduits. Certains sont malheureusement assez caricaturaux dans la première vision qui nous est proposée, mais nous ne sommes pas à l'abri d'une bonne surprise sur le long terme. Nous avons, le milliardaire mystérieux, l'héritier de l'empire peu scrupuleux et tendance mafieux, le scientifique parfait, intelligent et doué (ah, il manque le corps d'Apollon !), la psychiatre parfaite, (au corps d'Aphrodite…), quelques secondes pièces amies des premières qui pourraient prendre de l'envergure, et enfin, le patient 1167, la source de tout. J'en oublierais presque un squelette de dinosaure australien alors qu'il n'a vécu qu'en Amérique… Une belle brochette donc, mais pas trop originale… Si ce n'est ce fameux patient ''transparent'' 1167… En fait, tout ce premier tome repose sur ses épaules et sur l'aura qui l'entoure. Je n'en dirai donc pas plus sur son compte, mais ma foi, je peux juste dire que j'ai une furieuse envie de vite lire la suite afin de comprendre ce qu'il se passe !!! Coté dessin, c'est plutôt agréable avec principalement des couleurs bien choisies qui posent bien les ambiances. Les trois premières pages en sont un joli reflet ainsi que le décalage que l'on retrouve dans une certaine boîte de nuit avec des couleurs d'un coup beaucoup plus flashies. Le trait en lui-même est fin et l'ensemble assez peu fouillé donne des cases ouvertes et claires. Peu de détails, mais un bon travail qui porte l'ouvrage plus qu'honorablement. Une nouvelle série à suivre donc, en espérant que toutes les bonnes impressions qui se dégagent de ce premier tome se confirmeront par la suite. Note réservée donc, à confirmer au tome 2 !

19/03/2008 (modifier)