Uchronie[s] - New Byzance

Note: 3.45/5
(3.45/5 pour 22 avis)

Saison 1 Trois séries de trois tomes trouvant leur dénouement dans un 10e album. La nouvelle grande saga de Corbeyran.


Corbeyran Les prix lecteurs BDTheque 2008 Les Uchronies Série Uchronie[s] Utopies, Dystopies

Zack Kosinski est un prescient, capable de voir d'autres réalités par-delà la nôtre, capable de vivre sur d'autres “Terre”, parfaitement similaires à la nôtre, mais qui ont parfois évolué de manière subtilement différente... New Byzance : depuis les attentats de septembre 2001, le capitalisme a été balayé du paysage politique. Ben Laden est considéré comme un libérateur. Et ses adeptes ont installé l'Utopie fondamentalisme, qui régit depuis plus de 200 ans l'organisation des principales nations occidentales et asiatiques. Une organisation rigoriste et sévère, où les femmes n'occupent plus le moindre rôle d'importance et où la police est omniprésente. Dans ce monde verrouillé, terriblement ordonné mais paradoxalement paisible, Zack exerce ses fonctions de prescient d'une bien étrange manière... Chargé de projeter dans l'esprit de ceux qui sont soupçonnés de crime par la pensée, des rêves agissant comme une sorte d'électrochoc, il reconfigure ainsi mentalement tout contestataire de l'Utopie Fondamentaliste. Zack est donc un rouage essentiel du système. Jusqu'où jour où on lance un mandat de recherche contre lui pour une raison inconnue. Le prescient n'a alors plus qu'à se jeter sur les chemins de la clandestinité. Et pour la première fois de sa vie affronter l'inconnu...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Janvier 2008
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Uchronie[s] - New Byzance
Les notes (22)
Cliquez pour lire les avis

07/01/2008 | Alix
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

L'idée de départ me semble invraisemblable. Pourquoi les pays capitalistes ont capitulé aussi facilement ? Je sais que c'est une uchronie donc tout peut arriver, mais il m'a fallu du temps pour me faire à l'idée que c'était possible. Le scénario est pas mal. Il mélange bien les scènes d'actions et de révélations dans un dosage parfait. L'histoire est assez intrigante puisqu'elle m'a donné l'envie de lire les trois tomes d'un coup et de lire les autres séries. Cet univers est au final intéressant et m'a semblé cohérent. Toutefois, mon plaisir a été gâché par le fait que j'ai trouvé absolument invraisemblable que le héros et ses alliés réussissent à toujours s'enfuir. Ça m'énerve ! J'ai d'ailleurs trouvé le tome 3 plus faible à cause de ça et pourtant il y a des moments forts dans ce tome-là.

02/05/2012 (modifier)
Par Pasukare
Note: 4/5
L'avatar du posteur Pasukare

J'ai commencé cette série après avoir lu les deux premiers tomes de Uchronie[s] - New York et d'emblée j'ai été séduite par le dessin et les couleurs d'Eric Chabbert. Graphiquement, c'est beaucoup mieux que dans New-York, l'architecture vertigineuse et futuriste ainsi que les couleurs sont superbes, il y a du mouvement, c'est très agréable à lire et à regarder. Côté scénario, on retrouve donc quelques personnages qui sont maintenant familiers, mais dans des situations différentes. Le fondamentalisme utopique imaginé par les auteurs comme force politique dominant le monde après les attentats du 11 septembre 2001 est assez effrayant et le paradoxe temporel (les "vestiges d'avenir") de la fin du premier tome est très énigmatique. L'intrigue de cette série est de loin la plus dépaysante et la plus aboutie des 3 pour l'instant. Arrivée à la fin du tome 2, je commence à me dire que cette série, que je qualifiais a priori de prétentieuse, est en fait très ambitieuse et pourrait bien s'avérer excellente. Concernant mon option d'achat (remise à jour après lecture de l'intégralité de la série) : le "non" associé au "franchement bien" peut paraître étrange mais il faut considérer la série dans son ensemble, ces 3 tomes, les 6 des deux autres séries parallèles et l'épilogue. New Byzance a d'indéniables qualités graphiques et scénaristiques, mais elle est indissociable des autres et je pense qu'il vaut mieux dans un premier temps se contenter d'un emprunt.

09/11/2009 (MAJ le 10/08/2011) (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Je me suis enfin décidé à acquérir cette fameuse série qui débute au concept proche de celui de Voyageur chez le même éditeur. Il est vrai que cela s'avère être une saga d'une dizaine de tomes donc un investissement particulièrement onéreux à terme. En général, j'essaye d'éviter l'achat impulsif ou d'attendre qu'une telle série parvienne à maturité. L'enthousiasme étant général, je ne pouvais que succomber... Je crois que nous avons là du grand Corbeyran. Je n'ai pas toujours été tendre avec lui sur d'autres séries. Mais ici, force est de reconnaître la marque d'un grand scénario bien élaboré partant sur un postulat politique intéressant. Ce fut un réel plaisir de lecture car on peut trouver quelques consonances dans le monde actuel. On évolue dans un univers assez original d’une société à la fois intégriste et pacifique où les femmes ont toutes le visage voilée et où le capitalisme a été aboli suite aux attentats du 11 septembre 2001. C'est assez bien construit même s'il faut se dire que cela paraît une uchronie peu probable. J'ai également été très impressionné par la qualité graphique de cet album. La beauté des planches est indéniable. On apprécie également la finesse des décors architecturaux de cette ville magnifique. Il y a de belles trouvailles visuelles comme ces gratte-ciels recouverts de coupoles. Au final, on s’aperçoit que ce cycle d’Uchronie était sans aucun doute le plus intéressant car le plus dépaysant. Pour autant, on comprendra que ce n'est pas là-bas que tout va se jouer. Cela ne sera qu'une étape. A noter que la relecture de chaque cycle indépendamment nous fait mieux comprendre l'histoire générale ainsi que les enjeux. Je pense que cela a été une erreur de ne pas faire une parution par cycle mais de distiller au niveau de chacune des séries composant Uchronie(s). C'est dommage car on y a beaucoup perdu en lisibilité. Note Dessin: 4.25/5 - Note Scénario: 4.25/5 - Note Globale: 4.25/5

01/04/2008 (MAJ le 12/03/2011) (modifier)
Par Seb94
Note: 2/5 Coups de coeur expiré

Après lecture du premier tome. Cela faisait près d'un mois que cette B.D était en attente dans ma bibliothèque, je l'ai enfin lue et je dois dire que j'ai vraiment accroché à cette histoire. Cette série s'annonce très prometteuse et j'ai maintenant hâte de découvrir les deux séries parallèles que sont "New Harlem" et "New York", chacune d'elles prévues en trois tomes et devant former un tout en se rejoignant dans un dixième et dernier tome de conclusion. L'univers de "New Byzance" est vraiment captivant et riche en informations, sans toutefois être indigeste à la lecture, au contraire tout est parfaitement amené et le scénario de ce premier tome est bien maîtrisé de la première à la dernière page. La dernière page justement est plus que surprenante et donne vraiment envie de poursuivre plus loin sa lecture. Le dessin et les couleurs sont très agréables, l'architecture de la ville et les différents décors sont superbes et parfaitement rendus. Le découpage des scènes est également une franche réussite. J'espère donc de tout coeur que les deux séries parallèles et la suite de "New Byzance" seront à la hauteur des promesses de ce premier tome. - Mise à jours après lectures des 3 tomes + les deux premiers tomes de New Harlem et New York - J'ai perdu mon enthousiasme, la série m'ennuie de plus en plus, pour tout dire je suis en train de décrocher. Pas mal d'invraisemblances dans le scénario et beaucoup de redites d'une série à l'autre. Je ne suis plus très motivé pour poursuivre ma lecture. En conséquence, je baisse ma note et déconseille l'achat. Les espoirs du 1er tome n'ont pas tenu leurs promesses...

14/03/2009 (MAJ le 02/03/2011) (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Je viens de finir ce premier cycle des Uchronies de Corbeyran et il m’est difficile de parler d’une série complète. En effet, même si cette lecture m’a, dans l’ensemble, plutôt bien plu, je ne peux que la considérer comme une entrée en matière. Ce ne sera qu’après avoir lu les deux autres volets de ces uchronies (ainsi sans doute que le tome fédérateur) que je pourrai réellement me faire une opinion sur ce concept. Ceci dit, j’ai bien apprécié ce volet grâce à un scénario compréhensible malgré ses zones d’ombre, grâce à un bel équilibre entre scènes d’action et présentation d’un univers original, grâce à des personnages aux profils variés et charismatiques, et grâce au dessin élégant (à défaut de posséder une vraie personnalité) d'Eric Chabbert. Pas mal du tout mais à lire dans son ensemble pour bien saisir tous les tenants et aboutissants du concept développé par l’auteur (du moins je l’espère).

07/12/2010 (modifier)
Par kalish
Note: 2/5

Le point de départ de cette uchronie est un peu facile ; j’ai du mal à croire qu’il aurait pu se passer un changement aussi radical au cœur même du symbole du capitalisme… Comme si la Mecque pouvait être transformée en Wall Street en deux coups de cuillères à pot… N’importe quoi. Cela dit, ce postulat farfelu permet d’établir une toile de fond originale et propre à nous intriguer. Le premier tome est donc assez sympa ; on découvre le système de New Byzance avec intérêt. Cette idée d’un New York oriental permet aussi au dessinateur de s’éclater point de vue architecture, les extérieurs comme les intérieurs sont recherchés et dans chaque immeuble ou appartement, on se sent en orient. Au niveau des personnages, je le trouve beaucoup moins convaincant. Les proportions sont bonnes mais je trouve que les visages manquent de finesse et de détails. Sur certaines images, c’est vraiment flagrant : sans la couleur, on se retrouverait devant un premier jet crayonné ( pas mal fait, certes, mais quand même… ) Les deux tomes suivants sont beaucoup moins sympas, ils développent cette idée de réalités alternatives mais pas vraiment de façon surprenante, surtout si vous avez déjà commencé les deux autres séries en parallèle. La fin est quand à elle pas trop mal, assez surprenante et elle donne relativement envie de lire les autres série. Pour ce qui est du dessin ; passé la surprise architecturale du premier tome, il ne m’a plus fait aucun effet.

03/11/2010 (modifier)
Par PAco
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur PAco

Difficile de se prononcer sur cette série qui est en pleine gestation... Car de ce triptyque d'univers parallèles, je n'ai pour l'instant lu que celui-ci... D'un côté j'ai beaucoup aimé l'univers qui nous est proposé (Un monde futuriste à la Minority Report mais où l'islamisme domine et a pris le pas sur les grandes puissances mondiales suite aux attentats de 2001), de l'autre je trouve que par moment ça manque de finesse et que le scénario souffre de situations un peu trop vite absorbées par ses protagonistes... Fingers in the nose quoi, ou comment des problèmes sérieux vécus par nos héros sont vite évacués par des raccourcis ou des solutions qui laissent parfois dubitatifs ! Côté dessin, ça se tient, et plutôt bien ! Si parfois les personnages sont un peu "écorchés", et les raccourcis des corps un peu bancales, l'impression générale est plus que bonne et fait même penser à du Marini par certains aspects. Des couleurs chaudes qui collent à merveille au décor ambiant, des vues architecturales sublimes qui marient subtilement orientalisme et futurisme, et des ambiances bien senties et fouillées en fonction des quartiers traversés. Des quartiers huppés, aux bas fonds de cette cité, tout est cohérent et crédible. Alors, en attendant de découvrir les autres pans de cet univers qui semble très intéressant, je resterai pourtant sur cette appréciation modeste à cause de facilités du scénario qui m'ont un peu déçu... A suivre, donc ! ************** Je viens de finir la lecture du 3e tome de ce cycle. Meilleur que celui de "New-Harlem", "New-Byzance" m'a davantage convaincu, même si certaines scènes se résolvent un peu trop facilement à mon goût. Le dessin est également meilleur . Ce triptyque se clôt sur un épilogue un peu lourd et assez mal amené, qui tente de justifier l'Ultime tome qui clôturera les 3 cycles... Ca manque un peu de finesse tout ça ! Mais ça reste un cycle agréable à lire !

11/04/2009 (MAJ le 21/07/2010) (modifier)
Par AqME
Note: 4/5

La saga uchronie est signé par le très productif Corbeyran et est censée se terminer en 10 tomes : 3 tomes par villes et un tome final. Nous sommes ici à New Byzance, ville musulmane dans laquelle une nouvelle politique a émergé, l'utopie fondamentaliste. Derrière ce doux nom se cache en fait une politique manipulatrice et conspiratrice, qui se permet de contrôler les gens via la prescience, où l'on implante des rêves artificiels pour effrayer et adoucir les gens. Cette série montre les dérives d'une société se faisant béat devant une institution soi- disant idyllique mais qui cache en son fond une mentalité profondément nauséabonde voire fachiste. Mais fort heureusement, un réseau de rebelles se met en place pour contrer cette pensée. Donc, au niveau du scénario, c'est assez politique mais aussi avec une pincée de science-fiction puisqu'ici il est question de mondes parallèles et de différentes réalités. Tout cela peut sembler complexe mais la narration est vraiment limpide et les tomes s'enchainent sans problème, sans besoin de retour en arrière pour comprendre, et ça c'est vraiment fort. Le dessin de Chabbert est efficace avec de magnifique plan de ville, mêlant habilement architecture orientale et building occidentaux ? Certains plans donnent le vertige et l'impression de grandeur est vraiment impressionnante. Les visages et les expressions sont bien rendus et les personnages sont attachants et les méchants sont détestables. Je dirais pour finir que la fin est à la fois nihiliste mais aussi avec une bonne dose d'espoir, nous permettant de croire que rien n'est perdu et que tout acte à un prix. En bref, une bonne série, agréable et claire, mais aussi intelligente, vivement la suite et la fin !

29/03/2010 (modifier)
Par pewi
Note: 4/5

Corbeyran a une fois de plus réussi a forger une histoire pas banale avec des ressorts bien connus de la science-fiction et du roman d'aventure. Le dessin est classique et bien exécuté. Je trouve que Chabert a particulièrement bien travaillé les ambiances ainsi que les habits. Le véritable point fort de cette série (après deux tomes) réside dans le scénario cohérent à l'intérieur de ce monde qui raisonne avec l'histoire des deux autres séries triplées.

16/08/2009 (modifier)
Par Jetjet
Note: 3/5
L'avatar du posteur Jetjet

"Salut Jet, bon anniversaire, voici pour toi..." Et c'est en ces termes simples et amicaux que mes amis A. & E. m'offrirent les 5 tomes à ce jour disponibles de Uchronie[e], une oeuvre que je ne connaissais pas et dont je ne soupçonnais pas l'existence au sein même des pages du site que vous êtes en train de lire vous-même ! Ni une ni deux et renseignements pris ici même, j'apprends qu'il s'agit d'une bd des plus cotées du moment dans le cadre d'un environnement franco-belge, que la série porte sur 10 tomes dissociés en 3 séries distinctes de 3 livres chacun et dont un dixième reliant l'ensemble sortira en guise de conclusion, fort alléchant ! Profitant d'une semaine de congé (on ne se refuse rien quand on fête dignement un âge indigne d'être rapporté ici :) ) j'engloutis d'une traite la moitié de la série et donc la totalité des ouvrages en commençant par le commencement tel une belle tirade du film Matrix (ça tombe bien les sujets sont proches puisqu'on traite ici d'univers parallèles et d'anticipation new age) par... New Byzance !!!! Et déjà nait le premier paradoxe : ça se lit vite, bien trop vite mais on reste scotché par le déroulement des évènements qui défilent tel du petit lait. Il n'empêche qu'outre une colorisation informatisée qui ne me dérange pas plus que cela ainsi qu'une qualité des décors parfois majestueuses, je ressens beaucoup de mal à m'attacher à de beaux dessins me paraissant un brin "artificiels" (serions nous dans la Matrice à malice ? :) ) Et l'histoire ? Un sombre complot dans un monde oriental alternatif où Al Quaida serait devenu le nouveau messie et les crimes par la pensée reprenant au passage le concept de Minority Report sont légion et condamnables, bref une Utopie malsaine où les héros manqueraient non seulement de charisme mais également de volonté... On ressent la désagréable impression qu'ils agissent comme de vulgaires pantins désincarnés soumis à la bonne grâce du scénariste... Et pourtant il y a un réel intérêt des auteurs à voir grand et en grand... Le rythme reste soigné même si et je me répète cela se lit beaucoup trop vite mais avec un intérêt certain d'en connaitre la suite entrelacée par les connections engendrées par les deux autres séries jumelles... Mais éduqué comme il ne se devrait pas par la science fiction de Jodorowsky et d'autres sources, j'avoue être un peu méfiant quant à la suite des événements traitées malgré tout comme un vulgaire téléfilm (l'intrigue piétine parfois là où elle devrait foncer et vice versa) et dans l'attente de conclusions à la hauteur et non pas bâclées par la contrainte de l'exercice (rappelons qu'il n'y aura que 3 tomes + 1 synthèse), je me contenterai de ne pas en recommander l'achat même si j'en apprécie beaucoup encore le geste me concernant ! :)

30/05/2009 (modifier)