Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

The Nam ('Nam)

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 4 avis)

Le bourbier du Vietnam comme si vous y étiez...


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Indochine Les Guerres d'Indochine et du Vietnam Marvel

Nous sommes en 1966… Et la guerre du Vietnam est déjà un sale bourbier… Lui s’appelle Ed Marks. Il est jeune. Il va être incorporé dans l’armée américaine… Et Ed, comme nombre de jeunes américains, va se trouver plongé dans l’enfer… un enfer où nombre « d’enfants de l’Amérique » de cette génération ne reviendront pas au pays. Au jour le jour, Ed et les siens –dont de rares amis- vont essayer de survivre, faire le coup de feu, flinguer aussi à tort et à travers… Car pour eux, et ils vont vite s’en rendre compte, il n’existe qu’une seule vraie mission : sauver sa peau… De jour comme de nuit, cette troupe au départ disciplinée, sûre d’elle, conquérante, va devoir subir de véritables affronts. Mais c’est souvent dans ces moments là que l’on découvre petit à petit l’homme qui grandit en soi. Un homme qui, parfois, n’est aussi qu’un animal...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1988
Statut histoire Série abandonnée (série originale US beaucoup plus longue) 1 tome paru
Couverture de la série The Nam

15/12/2007 | L'Ymagier
Modifier


Par jul
Note: 1/5

Fortement déçu par cette bd que j'ai achetée vraiment pas cher ( 50 cm; échange d'une bd à 2,50. + 0,50 = 3 euros la bd, faut dire que je n'avais pas vraiment le choix avec le peu de bds à 3 euros. Donc j'ai pris The nam, bd que j'avais aperçue il y a longtemps dans un magazine). Bref The nam est une bd américaine éditée chez Delcourt. Une bd sur la guerre du Vietnam. Les pages d'introduction sont plutôt engageantes. Retraçant les débuts du conflit et présentant les personnages, elles donnent envie de s'intéresser à ce qui va suivre. On s'attend à un truc un peu comme Platoon ou Full metal jacket. Or ce qui suit n'est vraiment pas terrible. Certaines cases (ou plutôt certains personnages) sont assez bien dessinés. Mais c'est plutôt aléatoire niveau qualité. De plus le récit n'est pas vraiment intéressant. On nage en plein cliché type guerre du Vietnam. La bande de troufions, l'amitié virile pour dézinguer du viet. De plus, les scènes d'action ne sont pas claires. On ne comprend rien (les lieux, les explosions... ). On ne voit même pas les vietnamiens. C'est limite raciste. Bref une bd vraiment pas terrible.

13/11/2015 (modifier)
Par fab11
Note: 3/5

Quel dommage! Voilà ce que j'ai ressenti en terminant la lecture du seul et unique exemplaire français de cette agréable série. Il est bien dommage que Delcourt n'ait pas continué à éditer la suite. D'ailleurs des fois je ne comprends pas ces éditeurs qui abandonnent des séries qui ont un potentiel intéressant et qui font tout pour terminer des séries médiocres tout ça car les ventes ont été correctes, mais bon c'est comme ça. J'aurais adoré lire la suite des aventures de ces soldats impliqués dans un conflit qui les dépassait et qui n'avaient qu'un seul but, survivre. Cet unique album nous permet de suivre la vie quotidienne des G.I. durant les patrouilles interminables, mais aussi à l'intérieur de leur camp de base. Le scénariste réussit à nous plonger dans ce conflit en nous montrant le quotidien de ces soldats souvent confrontés à la mort. Il nous détaille les multiples façons de mourir des soldats américains et vietnamiens. J'ai trouvé intéressant le fait d'utiliser le langage des soldats de l'époque en traduisant systématiquement chaque terme spécial. Cet unique tome m'a fait penser à la très sympathique série télévisée des années 90 L'Enfer du Devoir qui elle aussi nous faisait suivre le quotidien des G.I, en abordant dans chaque épisode un aspect peu glorieux de cette guerre, la drogue et le soldat américain par exemple, mais aussi les dérapages de ces soldats (exécutions sommaires d'ennemis, de villageois etc..). Le dessin est agréable, même si parfois comme l'a signalé L'Ymagier on tombe dans un style caricatural. Alors oui je le répète je suis déçu que cette série ait été abandonnée, sinon je me serais empressé de lire la suite.

17/08/2013 (modifier)
Par JJJ
Note: 3/5

Seulement un tome de cette série Marvel est paru chez Delcourt, difficile donc d'apprécier cette série en l'état, car ce que l'on découvre est aussi sympathique qu'anecdotique. L'auteur décrit la vie d'une Base pendant cette guerre, le contexte, il explique ce qu'est la technique de combat Search & Destroy, montre quels sont les pièges auxquels font face les marines etc. C'est bien fait sans être plus développé que cela. Quelques personnages hauts en couleurs sont dans ces pages, à travers eux nous suivons l'histoire, les pages de la Bd sont très pourvues en diverses notes explicatives sur les lieux et situations ce qui renforce la crédibilité. Les dessins de Michael Golden sont très bons, même si il force parfois un peu les traits de ces personnages. Les planches sont travaillées, un souci du détail permanent est présent dans les cases. A noter que cette BD est en noir et blanc à l'origine ce qui est rare pour une série Marvel, la version Delcourt a été mise en couleurs par Olivier Vatine, c’est bien fait mais j'aurai personnellement préféré une version en noir et blanc. Dommage que Delcourt n'ai pas continué à éditer quelques épisodes de cette série, car un seul album, bien que dense en évènements, n'en présente que trop peu. JJJ

20/04/2008 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Cette série démarre aux Etats-Unis dans le fascicule « Savage Tales » n° 1 de Novembre 1985. Proposée ensuite dans son propre fascicule éponyme, elle se terminera en Septembre 1993. Spéciale comme série. En effet, pendant cette guerre –de bien triste mémoire pour les combattants américains qui durent subir revers sur revers- elle fut souvent reprise en BD d’une façon idéaliste (les braves GI’s qui vont combattre les méchants communistes). A la fin du conflit, en 1974, les choses vont changer. « On » ne parlera plus de cette guerre et les BD seront plutôt axées sur la seconde guerre mondiale. Petit à petit, pourtant, ce ‘Nam refera surface et le lectorat US découvrira ce qu’a été ce véritable merdier. The Nam ?… c’est la vie de tous les jours, sans concessions, avec ses joies, ses peines, ses patrouilles, ses combats… et cette peur permanente quasi palpable. Curieusement, et c’est –je pense- ce qui en fait l’attrait, le style graphique réaliste est assez caricatural (un peu comme Buddy Longway à ses débuts). The Nam ?… des histoires précises, sensées, bien développées (le scénariste a été soldat au Vietnam), équilibrées. Une série qui pose des questions, en répond à certaines, mais laisse aussi au lecteur de décider de son choix, de sa réponse. Peu connue en francophonie, elle aura –pendant son existence- bénéficié du concours d’autres scénaristes et dessinateurs et fera l’objet d’un bon succès aux States. The Nam ?… le quotidien de la guerre du Vietnam avec ses bons jours… et aussi ses mauvais.

15/12/2007 (modifier)