M. Poche (Monsieur Poche)

Note: 2.33/5
(2.33/5 pour 3 avis)

Les mésaventures d'un petit bourgeois fort imbu de sa personne...


Les Pionniers

Monsieur Poche ?… c’est un petit bourgeois fort imbu de sa lui-même ; ventripotent, qui ne pense qu’à sa seule personne. Ce stupide personnage se croit le nombril de son entourage, décide que tout ce qu’il dit est parole d’évangile, que ses actions sont les plus mesurées qui soient. C’est qu’il a l’art de se rengorger pour un rien, Monsieur Poche. Mais forcément, les choses et les actes qu’il entreprend se retournent régulièrement contre lui car son idiotie n’a d’égale que sa suffisance. Heureusement ses rares « amis » parviennent occasionnellement à le rappeler à l’ordre ; que ce soit le kangourou Salsifis ou le jeune Ratafia…

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Février 1936
Statut histoire Strips - gags (+ Intégrale incluant des gags inédits) 4 tomes parus
Couverture de la série M. Poche (Monsieur Poche)
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

12/12/2007 | L'Ymagier
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Le genre de bande dessinée dont le principal intérêt de nos jours est son coté patrimonial et historique. C'est en effet le personnage de Monsieur Poche qui a inspiré à Greg le personnage d'Achille Talon et Alain Saint-Ogan est celui qui a modernisé la BD franco-belge dans les années 20 en introduisant les bulles et qui a inspiré Hergé. C'est donc plus lisible que toutes ces vieilles séries où le texte est sous le dessin et le trait de Saint-Ogan a un certain charme désuet, mais au niveau du scénario cela a franchement mal vieilli. L'humour est téléphoné et parfois en lisant les chutes je ne comprenais même pas pourquoi je devais rigoler ! C'est intéressant de voir le genre d'humour qui faisait rire les gens dans les années 30, mais bon ça devient rapidement indigeste, surtout que j'ai lu l'intégrale parue chez Revival qui regroupe toutes les planches de la série ! Une curiosité historique sans plus en ce qui me concerne. Au moins je suis un peu content d'avoir enfin connu l’ancêtre d'Achille Talon, une des mes séries préférées.

28/07/2019 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Généralement, je n'aime guère ces très vieilles bandes dessinées qu'on appelle aujourd'hui les pionnières, mais dans ce cas présent, j'ai eu l'occasion de lire en bibliothèque cette bande, sachant que c'était l'oeuvre d'Alain Saint-Ogan, l'un des pères de la BD, et que cette création était la plus connue après Zig et Puce. C'est assez amusant de voir ce bourgeois bedonnant au gros nez rouge, qui fait étalage de sa suffisance ; c'est surtout instructif parce que ça montre un peu les moeurs de nos arrières grands-parents. Il m'a aussitôt fait penser à Achille Talon, et je me suis rappelé que Greg avait rencontré Saint-Ogan qui lui avait donné son aval pour reprendre Zig et Puce ; en virtuose des idées lumineuses, Greg a pensé à ce moment-là à son propre personnage rondouillard et s'en est inspiré fortement en l'adaptant à son époque, celle des années 60. Les aventures de Poche, ce héros hâbleur et grotesque sont certes contées avec humour par Saint-Ogan, mais c'est justement un personnage obsolète, typique de son époque (la bande fut publiée de 1934 à 1939 dans le supplément dominical du Dimanche Illustré), qui développe un humour gentillet qui faisait rire les lecteurs des années 30, mais aujourd'hui, tout ceci est démodé et n'a plus de saveur. Même le dessin a vieilli, il est lisible mais est représentatif d'une certaine époque en BD, ce qui fait aussi son charme. C'est bien de connaître cette bande, ça fait partie du patrimoine BD, mais je doute que ça plaise au lectorat actuel.

20/10/2014 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

C’est vieux. Très vieux même... La série débute dès Octobre 1934 dans le « Dimanche illustré ». Franc succès car le lectorat de l’époque aime à s’esbaudir des revers que subit ce petit bourgeois. Monsieur Poche ?… une sorte de neu-neu qui veut que tout aille à il le souhaite. Les histoires ?… oh… plus que simples : c’est la vie de tous les jours –d’une banalité assez confondante- qu’un bourgeois ventru essaie d’épicer à sa façon. Ce qui nous donne des gags bien construits, dont on riait bien à l’époque, mais qui ne tireraient même plus l’ombre d’un sourire à un pied de chaise. Néanmoins, et avec une certaine pertinence dans la narration, Saint-Ogan (créateur de Zig et Puce) égratignait de belle façon cette petite bourgeoisie et les (petits) travers de celle-ci. Le dessin ?… un graphisme « rond », bien lisible dans une mise en page assez standard quand même. Monsieur Poche ?… Il vivra pas mal d’années au travers de nombreuses publications. Quasi complètement oublié de nos jours, il est pourtant à la base d’une des plus grandes séries de la BD française. En effet, en 1963, Greg « travaillait » sur Zig et Puce. Il avait souhaité reprendre Monsieur Poche et continuer ses histoires dans l’hebdo « Pilote ». Mais sur conseil de René Goscinny il n’en fit rien et créa… Achille Talon, une sorte de lointain cousin, avec le succès que l’on sait. Monsieur Poche ?… ce n’est plus la « BD de papa » mais plutôt celle de « papy ». Une petite brique qui a quand même permis à la BD franco-belge de devenir ce qu’elle est. Les albums ?... rares ! Edités entre 1936 et 1939 ils sont quasi introuvables, du moins en bon état.

12/12/2007 (modifier)