Château l'Attente (Castle Waiting)

Note: 3.12/5
(3.12/5 pour 17 avis)

Will Eisner Award 1998 : Best New Series Il était une fois… Château l'Attente est l'histoire d'un château isolé, abandonné, et de ses excentriques habitants qui vont lui redonner vie. Le récit commence avec une version revisitée de La Belle au Bois dormant. Après le départ de celle-ci avec son Prince Charmant, le château laissé à l'abandon devient un havre de paix pour les parias et les exclus…


Comix Contes de fées revisités Coupés du monde... Gros albums Will Eisner Awards

Il était une fois… Château l'Attente est l'histoire d'un château isolé, abandonné, et de ses excentriques habitants qui vont lui redonner vie. Le récit commence avec une version revisitée de La Belle au Bois dormant. Après le départ de celle-ci avec son Prince Charmant, le château laissé à l'abandon devient un havre de paix pour les parias et les exclus… Dame Jaine, une femme battue par son mari s'enfuit alors qu'elle est enceinte pour trouver refuge au château et découvre ses habitants: Rackham, l'intendant du château, un gentilhomme à tête de cigogne, qui passe son temps à affronter les innombrables esprits farceurs qui peuplent le château, Sir Chess, chevalier à tête de cheval qui se repose au château entre deux aventures, Soeur Paix, une nonne à barbe, ou encore les trois anciennes dames de compagnie de la Belle au Bois dormant, jusqu'alors bien désoeuvrées et dont l'unique préoccupation devient de s'occuper de Jaine et de son futur bébé. Linda Medley se concentre sur la vie quotidienne de ces personnages de contes, sur l'après "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants". Elle s'attarde longuement sur des personnages d'ordinaire secondaires pour faire découvrir au lecteur leurs histoires singulières. L'auteur revisite ainsi les contes traditionnels en leur donnant un point de vue humaniste, voire féministe sans être militant, mais en mettant l'accent sur les nombreux personnages féminins du livre. Bien que Château l’Attente jouisse d’une fin qui se suffit à elle-même, le rendez-vous est pris avec deux autres volumes programmés pour 2009 et 2012.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 16 Novembre 2007
Statut histoire Série terminée (Le volume 2 est séparé en 2 ouvrages) 3 tomes parus
Couverture de la série Château l'Attente
Les notes (17)
Cliquez pour lire les avis

25/11/2007 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Je n’ai lu que le premier tome – il est vrai déjà un pavé – de cette série, mais je vais m’arrêter là, car j’ai fini cet album pas mal à reculons. Et je reste du coup très étonné par le fait que cette série ait été primée aux Will Eisner Awards ! En effet, je n’ai trouvé rien d’extraordinaire – ni même de franchement intéressant, à cette histoire qui revisite certains contes (essentiellement celui de La Belle au bois dormant au début) et utilise certains des personnages de ces histoires bien connues de tous, dans un moyen-âge de pacotille. Le problème, c’est que Linda Medley – qui, pour le coup, porte bien son nom !, au point que j’ai un instant cru à un pseudonyme – n’apporte rien de nouveau et d’original à l’univers qu’elle réutilise. Et que la lecture est franchement lassante, ennuyeuse. Il ne se passe rien, et je tournais les pages en attendant – vainement hélas – un quelconque changement de perspective qui me permettrait d’avoir envie d’aller jusqu’au bout. Une fois cet épais album fini et refermé, j’avais déjà oublié une bonne partie de ce que je venais de lire. Et sans regret.

26/10/2016 (modifier)
Par sloane
Note: 1/5
L'avatar du posteur sloane

Je lis que le vénérable "Times" a comparé cette histoire au fabuleux "Seigneur des Anneaux", z'avaient mis un truc dans leur thé les critiques. Mais avant d'aller plus loin une précision s'impose. Oui, j'aime la Fantasy et même lorsqu'elle se qualifie d'Héroic; mais je ne suis pas pour autant un bourrin qui est limite en transe quand il voit une épée, une scène de bataille ou tout autres faits inhérents au genre. Je sais apprécier des choses plus soft qui décrivent des quotidiens plus banals mais pas forcément ennuyeux. Sans jeux de mots aucun, ici, j'ai attendu qu'une histoire démarre, plusieurs trames narratives arrivent mais le plus souvent elles ne restent qu'à l'état d'ébauches. En fait j'ai eu l'impression qu'il ne se passait pas grand chose, l'auteure se bornant à faire moult références à des contes populaires mais sans arriver à trouver une unité quelconque à l'ensemble. Suis je niais, limité ? Y'a rien de plus chiant que de tomber sur une histoire dont on ne comprends pas quel est le but de l'auteur. Les images et les idées qui sont véhiculées ici sont finalement assez rétrogrades pour ne pas dire carrément puantes. Mesdames vous avez du vous marrer jaune!! Allez pas d'accablement intempestif, mais juste un dernier mot pour parler du dessin, certains avis font référence pour parler du style aux enluminures des livres d'heures, ça leur rappelle les vieux grimoires d'antan. Ben y peuvent rappeler, et fort, parce que là on est quand même loin du compte. C'est plat, figé de plus je n'oserais pas le prêter à mon petit neveu tellement c'est niaiseux, quoique ça lui ferait un super livre de coloriage. Je sais c'est un peu méchant, mais autant être honnête! Je me suis arrêté à la page 354, épuisé, et ne me dites pas que tout s'éclairait ensuite je ne vous croirais pas!

27/10/2015 (modifier)
Par Edzard
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Alors cette série est mon coup de coeur du moment... On commence sur un conte quasi-classique de type Perrault ou Grimm, mais des variations apparaissent rapidement. Rien que cela m'a attiré dans la suite du livre, car lisant très régulièrement des contes et des albums pour enfants, avoir une histoire qui semble comme les autres, mais qui changent après quelques pages est quelque chose de bien sympathique. Rien que la chanson sur la Reine au bain (j'essaie de ne pas spoiler l'histoire) est quelque chose de bien amusant. La suite peut sembler déroutante avec cette attente et l'histoire de quelques uns des personnes de ce Château l'Attente, mais le dessin que je trouve superbe et ces ''tranches de vie'' fantastiques qui se déroulent dans cette univers se suffisent à elles-mêmes pour nous emporter dans cette histoire. De plus l'édition de cette série sous la forme d'un livre "ancienne génération" avec sa grosse couverture, ses pages bien épaisses, rend la lecture encore plus sympathique car on a l'impression de tenir quelque chose entre ses mains. Par contre, je ne mets que 4/5, car je suis en attente d'une suite de ce niveau. Alors wait and see... Edzard - Espère avoir su passer ce qu'il cherchait à dire...

10/12/2009 (modifier)
Par Miranda
Note: 1/5

L'auteure a mis 15 ans à écrire Ça !? … Ils ont comparé Ça au Seigneur des anneaux !? … Ça a reçu le prix Will Eisner Award 1998 !? … Trois questions dont je ne comprendrai sans doute jamais les réponses, d'une subtilité qui n'est pas à ma portée. Pour ma part Ça me fout les boules. C'est mou et contemplatif, c'est l'attente d'un événement qui n'arrive jamais ; Ça manque cruellement d'imagination et en plus Ça n'a pas même pas de couleurs et c'est totalement fade, Ça n'est même pas beau à regarder. Ça est à mi-chemin entre le manuel Comment tenir une ferme et la Bible, si vous vouliez changer de métier, curé, nonne ou fermier, c'est le livre idéal. Quand je lis de telles histoires une montée de sadisme me parcourt l'échine, une envie de plonger mes mains dans leurs entrailles et leur arracher les tripes. L'introduction, avec la reprise de La Belle au Bois Dormant, n'est qu'un prétexte pour faire disposer du château à une tripotée de personnages plus mièvres les uns que les autres et dont les histoires personnelles racontées au petit bonheur la chance sont excessivement simplettes. Le scénario se gâte tout de suite avec l'arrivée au château d'une gentille fille enceinte jusqu'aux yeux, à partir d'ici et pendant plus de la moitié de l'ouvrage les habitants du château ne font que bricoler, nettoyer, cuisiner, cultiver, manger, coudre, rire, faire les courses, papoter, etc., bizarrement la seule chose qu'ils ne font jamais c'est caca. Dans le tas de toutes ces activités ô combien passionnantes la gentille fille met au monde son lardon et tout le monde est en extase devant le poupon tout vilain. C'est pas un scénario béton Ça ? 276 pages de vide intersidéral. La seule intrigue réside dans la bibliothèque et son fantôme, mais leur histoire est passée à la trappe. Après toutes ces bonnes réjouissances ménagères, l'auteure passe du coq à l'âne et se lance dans un récit relatant la vie communautaire de femmes à barbe, sans oublier leurs sempiternelles corvées. Le tout est saturé de religiosité poussée à l'extrême et qui en devient débile avec une femme à barbe qui se fait crucifier. Si la première partie est gentillette et très niaise, à partir de là Ça devient carrément liquide, Ça déborde de bons sentiments, de prêchi-prêcha exaspérant, de leçons de vie, de moralité à trois sous, et Ça devient aussi poisseux et collant qu'une giclée de sperme. Un zeste d'amour prude vient embraser l'histoire - que d'excitation ! - et lorsque le beau gosse embrasse sa barbue, moi ça me fait penser à ça, chaud ! Je ressens le besoin urgent d'un petit remontant, une lecture bien couillue, avec des mecs bien virils aux commandes, passer un petit moment avec Spider Jerusalem ou Ghorghor Bey par exemple.

24/08/2009 (modifier)
Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Encore une BD qui fait son petit effet ! Tout d'abord, l'objet en lui même est une réussite. Une très belle édition pour ce pavé de plus de 450 pages, qui fait un brin grimoire avec le petit plus du marque page tissu rouge intégré :) Côté contenu, là aussi, on se fait surprendre. C'est bien de la Fantasy, mais celle-ci se fait prendre à rebrousse poil. Fi des sanguinolents combats et autres quêtes initiatiques ! Là on est plus dans le contemplatifs, dans la quiétude apportée par ce havre que constitue Château l'Attente et ses hôtes. Car passé une introduction reprenant le thème de la Belle au Bois Dormant revue et corrigée, c'est l'histoire de chaque protagoniste qui va peu à peu nous être révélée. Et ça fonctionne ! Malgré une certaine réserve en me lançant dans cette aventure, je me suis laissé happer par la qualité de conteuse de Linda Medley. On est vraiment dans du Perrault. Ou du moins, dans ces images que l'on se fait enfant en écoutant ces contes et qui restent gravés dans votre mémoire. Le dessin de Linda Medley y participe également pour beaucoup. Un trait simple, fin, peut-être parfois un peu rigide, mais emprunt de la délicatesse de son récit. Au final, c'est une BD originale tant sur le fond que la forme et de très grande qualité. Laissez-vous charmer par la magie simple et efficace du Conte que vous raconte ce château...

18/04/2009 (modifier)
Par cac
Note: 4/5

Au départ, on peut être quelque peu effrayé de s'attaquer à un pavé de plus de 450 pages, dans une très belle édition, on se dit qu'on va y passer plusieurs soirées. Au final ça se lit assez bien et "vite" relativement à ce nombre de pages élevé. Avec un format de 3 bandes par planche, la narration et le rythme imposé par l'auteur conduisent à un tournage de page coulé, pas trop de texte et essentiellement des dialogues. Le type de dessin et même l'univers développé est semblable à celui de Bone, un trait en noir et blanc simple et efficace. On commence par revisiter le conte de la belle au bois dormant qui se piqua sur un rouet pour dormir 100 ans dans ce "Château l'Attente". Et on poursuit sur différents personnages humains ou humanisés comme "Dubec" qui vivent dans une joyeuse et paisible vie. Ensuite l'une de ses habitantes du château prénommée Paix raconte sur au moins 6 chapitres sa vie en tant que soeur Sollicitine, un ordre de femmes à barbe. Et on a ensuite l'histoire dans l'histoire avec la mère supérieure qui raconte à son tour sa vie. Cette cascade de points de vue et d'anecdotes sortent de l'imagination fertile et non dénuée d'humour de Linda Medley. On vient à se plaire dans cette grande saga même si en fin de compte peu de choses du présent sont évoqués. Si l'auteur narre la vie de chacun de ses petits personnages, elle peut encore écrire des pages au kilomètre sur ce schéma et l'épopée Castle Waiting a encore de beaux jours devant elle. Un album qui se lit avec plaisir, et j'apprécierai bien une suite du même niveau.

14/12/2008 (modifier)
Par Tomeke
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Coup de cœur pour cette petite (mais imposante) merveille ! Premièrement, la qualité d’édition tient toutes ses promesses. L’objet en tant que tel est magnifique ; un puissant « ouaw ! » précède l’ouverture impatiente de l’album. L’histoire ensuite m’a, pour ma part, complètement charmé, envouté et transporté dans cette sérénité gentille, dans cette paix communicative, dans cet humour à la fois léger et dosé, dans cette fantaisie si particulière, dans cet univers enfantin mais recherché à la fois… Les personnages sont attachants, et la magie du récit fait le reste ! Les dessins sont à l’image de la construction du récit : simples mais magiques ! Je peux cependant reconnaître que certaines planches et personnages semblent figés. Qu’à cela ne tienne, le charme de l’ensemble opère. En conclusion, je suis d’ores et déjà impatient de découvrir la suite. Cet album est un condensé (de 457 planches tout de même) de simplicité, de paix, de joie, d’aventure et de fantaisie. N’hésitez pas, plongez dans cet univers ; la lecture de cet album est simplement un moment de détente remarquable !

27/09/2008 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Remarquable. Ce livre est remarquable. N'en déplaise à ceux qui ont décroché en cours de route, moi j'ai carrément accroché à partir du moment où Soeur Paix raconte son histoire. Jusqu'alors, c'était un aimable roman graphique se passant dans un cadre de light fantasy. Et puis après ça devient carrément très bon, Linda Medlay parsemant son récit d'une multitude de détails sympathiques, parfois drôles, parfois très spirituels, au sens positif du terme. Son inventivité est enthousiasmante. On est loin du Seigneur des Anneaux, bien sûr, mais quel talent ! Elle prend le temps de développer ses personnages, ils ont tous une forte personnalité, et c'est là qu'on reconnaît un grand auteur. Son dessin est très agréable, fort lisible, et chacun le rapprochera d'un auteur ou d'un style connus ; moi j'ai pensé à ce qu'a fait Lereculey dans Arthur. La faute aux barbes, sans doute. L'ensemble dégage une atmosphère de paix, de bonheur, de bienveillance. Certains parleront de "cucul", cette appréciation étant souvent soumise à partialité, je n'accablerai pas ceux qui l'utilisent. Pour ma part j'ai adoré. Ce classique sort de nulle part, faites comme lui, passez un moment de paix au Château l'Attente, qui occupe une place de choix sur vos rayonnages.

19/09/2008 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

Après la lecture du tome 1 Je suis tombé sous le charme de cette BD qui se lit avec délectation. Certes les débuts sont hésitants et les multiples personnages font que l'on s'y perd un peu par moment. Il faut une lecture fractionnée pour digérer ce pavé. Les 7 derniers chapitres (7 parties de l'ordre des sollicitines) méritent même un 5/5. Le dessin noir et blanc est exemplaire de justesse. Il est fin, limite enfantin mais pourtant détaillé. L'objet en lui-même est de toute beauté mais j'aurais préféré un "découpage" en plusieurs volumes car quand on lit allongé il finit pas peser son poids. La narration est fluide et rythmée. Le scénario est cohérent de bout en bout, l'auteur déborde d'imagination même si l'on retrouve des références non cachées. Il ne reste plus qu'à attendre la suite...

15/06/2008 (modifier)
Par ulys31
Note: 3/5

On m’a gentiment offert cette BD et donc j’ai fait l’effort de la lire. C’est un sacré pavé, et avec autant de pages de dessins pareils ça me semblait un peu vache comme cadeau… Mais finalement ça passe tout seul. Le dessin est gentillet, certes, mais assez dans l’esprit de la BD. Les multiples reproches techniques qu’on pourrait faire s’estompent au fil des pages et finalement le seul aspect sur lequel je coince est le noir et blanc qui n’est pas vraiment traité comme tel, si bien que le dessin se cantonne un peu à son rôle explicatif. Enfin, je reconnais qu’avec autant de petites cases cela a le mérite de ne pas alourdir la narration. Bref malgré le dessin qui pourrait encore progresser la BD a de nombreuses qualités : d’abord la narration naturelle et agréable, ensuite et surtout les situations bien imaginées et savoureuses ainsi que les personnages auxquels on ne manque pas de s’attacher. Le ton est léger, les multiples pointes d’humour agréables, l’histoire semble suivre le fil des digressions de l’auteur ce qui contribue à nous plonger dans une atmosphère de rêverie. C’est fait un peu comme une chronique avec les petites histoires de chacun, mais surtout c'est fait avec talent. Une lecture très agréable, originale, touchante, avec certainement un petit côté féministe, et qui vaut d’être découverte pour ses innombrables qualités. C’est plus que pas mal.

25/05/2008 (modifier)