Seven swords (prélude)

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Nous sommes en chine, au milieu du XVIIme siècle. La dynastie chinoise des Ming connaît ses derniers instannts, sur fond de crises économiques et politiques. A cette époque, l'épée est le symbole de l'arme chinoise traditionnelle. Rédemption, Infini, Transcendance... sont les noms de ces 7 épées extraordinaires, nées de l'imagination du romancier Liang Yu Sheng, en 1954, et portées à l'écran par Tsui Hark, célèbre réalisateur chinois.


1643 - 1788 : Au temps de Versailles et des Lumières Chine Collectif Manhua Xiaopan

Nous sommes en chine, au milieu du XVIIme siècle. La dynastie chinoise des Ming connaît ses derniers instannts, sur fond de crises économiques et politiques. A cette époque, l'épée est le symbole de l'arme chinoise traditionnelle. Rédemption, Infini, Transcendance... sont les noms de ces 7 épées extraordinaires, nées de l'imagination du romancier Liang Yu Sheng, en 1954, et portées à l'écran par Tsui Hark, célèbre réalisateur chinois. Et c'est avec le concours de jeunes talents asiatiques (dont Benjamin, Jian Yi, Lu Ming, Song Yang...) qu'il invente ces histoires, en marge du film. Un album témoignage de l'esprit de chevalerie chinois, superbement dessiné et mis en couleurs, publié pour la première fois hors de Chine.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 31 Octobre 2007
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Seven swords (prélude)
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

23/10/2007 | Ro
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Je n'ai pas vu le film du même nom de Tsui Hark. Je ne vais pas alors faire de comparaison, chose à laquelle je me suis malheureusement habitué. L'avantage est d'avoir alors un oeil neuf pour apprécier la qualité d'une oeuvre. Visiblement, cette bd serait une sorte de préquel au film c'est à dire un prélude. Je dois dire que j'ai été immédiatement séduit par le dessin ainsi que la colorisation. Les scènes de combat sont magnifiques. Souvent, elles m'apparaissent incohérentes. Or, ce n'est pas le cas en l'espèce. Il y a comme une harmonie du mouvement qui confère une réelle beauté. Un gros reproche cependant : la qualité ne se retrouve pas dans les différents chapitres puisque réalisés par sept auteurs différents. Pour l'histoire, nous sommes sous la dynastie chinoise des Ming au XVIIème siècle lorsque celle-ci était en perte de pouvoir. Il est question de 7 épées qui est le symbole de l'arme traditionnelle. Celles-ci possèdent un pouvoir particulier que devra maîtriser chacun des personnages. C'est intéressant de les découvrir au fil de ces 7 chapitres même si on pourra reprocher une certaine brièveté du récit.

18/05/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Publié dans la collection Grafiq de Xiaopan dédiée aux maîtres de l'illustration, cet album est une sorte d'hommage collectif au film de Tsui Hark, Seven Swords, mettant en scène ses 7 héros et leurs épées en autant d'histoires courtes, prélude et présentation de "l'âme" de chacun de ces combattants. Histoires courtes de 5 pages chacune environ, elles sont réalisées par des auteurs de BD venus de Chine, de Hong-Kong et du Japon. Ces auteurs là sont de purs graphistes. Le rendu est un peu inégal, certaines planches se contentant d'être juste pas mal quoique dotées d'une belle personnalité tandis que d'autres planches et histoires complètes sont assez époustouflantes graphiquement parlant. Certaines sont de vraies peintures, d'autres des dessins en style manga réaliste très travaillés et très beaux. Tout ne m'y a pas plu, mais il y a quelques régals pour les yeux parmi ces pages. Le souci, c'est que de bons illustrateurs ne font pas toujours de bons raconteurs d'histoire. Beaucoup de ces récits là pêchent franchement au niveau de la narration qui est confuse ou peu engageante. Et globalement, les récits sont quasiment tous trop courts pour vraiment avoir le temps de se poser et de prendre de l'intérêt. Ce sont des présentations parfois très rapides de personnages et de leurs épées et, pour qui n'a pas vu le film associé, il y a de quoi rester sur sa faim voire d'être dubitatif. J'aurais vraiment aimé voir les histoires être davantage développées ou alors ne raconter qu'une seule longue histoire avec tous ces personnages, quitte à ne plus être qu'un simple hommage au film. A savoir également que ces histoires ne remplissent que les deux tiers de l'album, le dernier tiers étant dédié à recueillir affiches du film, illustrations et croquis de design réalisés par les auteurs de l'album mais aussi par Tsui Hark lui-même. Il y a là quelques très belles illustrations une fois de plus mais aussi des dessins préparatoires du film qui parleront sans doute davantage à ceux qui l'ont vu qu'aux autres. Un album à acheter si vous êtes amateurs de beaux dessins aux styles variés et assez originaux. Si par contre vous cherchez davantage de bons récits et un scénario conséquent, ce n'est peut-être pas la peine de vous y attarder trop.

23/10/2007 (modifier)