Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Solo (Sternis)

Note: 3.2/5
(3.2/5 pour 5 avis)

Alain est un père de famille tiraillé par son travail dans le monde de la finance. Il a besoin de calme et de solitude alors que chez lui les voisins font du bruit et que son fils joue à sa console de jeu vidéo.


Crise de la quarantaine Marche et randonnée Séries hélas abandonnées

Il s'exile alors dans sa maison de campagne: une masure perdue dans la campagne... Il va faire une rencontre...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1994
Statut histoire Série abandonnée 1 tome paru
Couverture de la série Solo (Sternis)
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

08/09/2007 | Erik
Modifier


Par jul
Note: 2/5

Une bd sympa dans l'esprit (un cadre moyen décide de tout quitter et de prendre la route) mais qui ne m'a jamais convaincu totalement. La faute à un scénario qui paradoxalement ne sort jamais des sentiers battus, ça reste trop sage. Nous n'avons jamais droit à "l'illumination" promise par la couverture. La faute également aux couleurs assez fades par rapport, encore une fois, à celles de la couverture. C'est pas mal mais trop sage. Le héros ne s'isole pas complètement. Il rencontre trop de gens sur sa route. Il y a tromperie sur la marchandise. Il ne va pas assez loin dans sa quête spirituelle, ne reste pas vraiment en ''solo". Bref, c'est pas " into the wild" c'est plus de la rando. Après lecture des autres commentaires je me rends compte que j'ai complètement oublié l'intrigue. Les raisons de son départ ainsi que les péripéties. Je l'avais pourtant lu plusieurs fois mais cela ne m'avait pas marqué ni touché.

12/05/2013 (modifier)

J'avais découvert cette BD il y a quelques années ; coup de coeur! Un personnage principal attachant, dont seule une dépression peut expliquer l'éloignement de sa famille sans l'avoir prévenue, et que des rencontres vont permettre d'avancer. Des rencontres certes un peu "cliché" : une jeune fille en crise, une vieille dame comme dans les contes, un couple amical... Une sorte de lenteur dans le récit, un peu de dépression mais pas du désespoir, de la douceur. Ceux qui n'aiment que les BD violentes n'aimeront pas évidemment. Des personnages masculins dont le visage évoquent ceux de Tardi. Un hommage discret? Le traitement quasi cinématographique du graphisme et du récit (plans divers, champ, contre-champ, plongée, contre-plongée, "caméra" subjective, flash-back) en font une BD qui pourrait être utilisée en première année d'option cinéma. Alors... une BD pour s'exercer à différentes choses ? Ce qui expliquerait qu'il n'y a pas eu de suite? En cherchant à la commander sur l'internet, je viens de l'apprendre. Finalement, une raison de plus pour (re)commander cette BD : elle est unique. La première d'une série qui n'existera pas. A moins que les auteurs ne changent d'avis ...

27/01/2010 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Voilà une bande dessinée de bonne qualité et plutôt originale, il est dommage qu'il n'y ait pas eu de suite au seul premier tome. Certes celui-ci peut éventuellement se lire comme une histoire complète, mais sa conclusion appelle quand même une probable continuation. Il présente un quarantenaire épuisé par son boulot et par le stress qui l'entoure même à la maison qui va se ressourcer seul dans la maison de campagne familiale. Là, il fait une rencontre qui l'amène à réfléchir sur sa vie et prend la décision de partir pour ce qui s'annonce comme une longue randonnée sans but précis, sans en informer sa femme ou ses enfants dont on apprend, par la narration en flash-backs, qu'ils n'ont plus de nouvelles de sa part depuis longtemps. Le premier tome se termine ainsi, au moment où il part, et on peut supposer que les tomes suivants devaient raconter les étapes de son périple, ses réflexions et peut-être son retour. Le dessin est bon même si je trouve ses couleurs un peu arides. La narration est maîtrisée et agréable. Je ne me suis cependant pas senti très proche du personnage principal dont j'ai eu du mal à capter certains de ses silences et surtout sa décision manifeste de quitter sa famille sans les informer alors qu'il semble loin d'être en mauvais terme avec eux. Je ne partage pas sa façon de penser et du coup je n'ai pas été touché par son récit. La lecture ne manque pourtant pas d'intérêt et est plutôt agréable. Mais sans suite, je n'en suis pas satisfait.

04/05/2009 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Alors, là je râle … J’avais grandement apprécié ce premier tome d’une série prometteuse. C’était il y a … 15 ans. Depuis, la série a été abandonné, un sentiment d’abandon que je partage (Ouiiiinnn !!!) Solo, c’est l’histoire d’un français moyen qui, suite à une rencontre, décide de tout lâcher pour partir en pèlerinage. Vers où ? Pour quelle raison ? Dans quel but ? Quelles nouvelles rencontres fera-t’il ? Quel(s) secret(s) cache-t’il ? Qui est-il réellement ? Je ne le saurai sans doute jamais, et je le regrette. Car ce premier tome était prometteur. Aux commandes : - un scénariste de talent, qui parvenait ici à créer une histoire originale peuplée de personnages attachants qui, bien souvent, cachaient sous des traits fort simples des caractères plutôt complexes. Ce Solo était une très belle introduction à une aventure du quotidien. En cela, je le rapprocherais d’un Lulu Femme Nue. Les dialogues et réflexions sonnaient souvent justes et rendaient cette série très humaine. - un dessinateur de talent, qui illustrait d’une manière simple et dépouillée cette histoire de rencontre. Sternis a un style frais et lumineux qui dotait cette série d’un charme réel. Pas de grande démonstration mais une ligne soignée et lisible. Les deux nous offraient alors une introduction prometteuse à une série originale. Et puis, plus rien … Rien de rien … Sniff, ...

28/04/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est une bd assez étrange que ce cheminement qui conduit un père de famille à se retirer loin du monde dans une masure à la campagne. Il souhaite terminer un travail titanesque que lui a demandé son responsable de la Financière Lyonnaise. Il va faire la rencontre d'une jeune randonneuse en fuite. Va se nouer une curieuse relation entre les deux personnages que tout sépare. Cependant, il y a des scènes qui sont censées se passer dans le futur où on interroge son DRH, puis sa famille car ce père de famille va commettre quelque chose de grave que l'on va ignorer ("c'est une surprise ce qu'il a fait là"...). Le premier tome se referme sur une certaine logique mais on ne sera jamais ce qu'Alain a pu bien faire. La lecture m'a semblé très agréable mais je n'aime pas les histoires inachevées.

08/09/2007 (MAJ le 12/03/2008) (modifier)