Bébé Cyanure

Note: 1.5/5
(1.5/5 pour 2 avis)

Une balade déjantée dans un univers qui ne l'est pas moins...


Nous sommes au 33ème siècle... La planète Vénus possède plusieurs grandes capitales dont Scolopendra... Y vivent Bébé Cyanure et son jeune frère, Môme. Elle ne le sait pas, mais Bébé Cyanure ressemble à s'y méprendre à Gypsie-Yoyo. Gypsie-Yoyo ?... une jeune orpheline de la tribu des Zargazoum qui avait été recueillie par un couple de tziganes. Recueillie par amour ?... plutôt par un fort intérêt mercantile car Gypsie était porteuse du "signe" : un coeur qui -selon la tradition des romanichels- indique qu'elle est l'héritière du "coffre-gouffre", un objet vraiment fabuleux. Bébé Cyanure et Môme vont alors se balader entre Vénus et Saturne avant de se rendre sur la planète Swift où ils doivent normalement trouver le fameux "coffre-gouffre"...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1975
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Bébé Cyanure
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

05/09/2007 | L'Ymagier
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Je n'ai jamais été fan de Forest et ce n'est pas avec ce genre de bande que ça va changer, seule la curiosité m'a poussé à cette lecture. Il n'y a que le dessin qui me convient ici, je le trouve plus joli et plus travaillé que sur Hypocrite et largement supérieur à celui de Barbarella. Mais côté scénario, ça ne peut que me rebuter parce que je n'aime pas le surréalisme et la propension qu' a Forest a emmener le lecteur dans le grand n'importe quoi. Comme je l'ai indiqué dans mon avis sur Hypocrite, on dirait qu'il n'a pas d'histoire pré-établie, tout a l'air d'être balancé sur le papier au coup par coup, c'est comme le principe de l'écriture automatique, c'est ça le surréalisme, faut être client, et moi je n'en suis pas, ou disons que ça va bien un moment. Ici, une adorable gamine brune se balade entre Saturne et Vénus en 3250, à bord d'un curieux engin spatial, elle rencontre des personnages tous plus étranges les uns que les autres et se retrouve confrontée à toutes sortes de péripéties. C'est une histoire rocambolesque, complètement délirante qui à première vue, lue comme ça, aurait pu présenter de l'intérêt, mais c'est encore pire que dans Hypocrite, il n'y a donc rien à comprendre car c'est du Forest... On peut trouver étrange qu'il crée ce personnage 2 ans après celui de Hypocrite qui reprend certaines situations et qui sont en quelque sorte des clones déguisés de Barbarella, surtout Bébé Cyanure, celle-ci n'a d'ailleurs pas une longue carrière puisqu'elle est apparue dans le n°1 de l'éphémère Chouchou en 1964, pour en disparaitre 1 an plus tard avec la fin de ce magazine.

28/05/2017 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 1/5

Désolé, mais non. Que tout cela est fort alambiqué. Forest a une imagination vraiment débordante mais ici, avis personnel, trop c'est trop dans le sens cette histoire n'a vraiment ni queue ni tête. Elle débute dans le n°1 de l'hebdo "Chouchou" du 12 Novembre 1964. J'en ai trouvé dans les années 80. J'ai paginé et ai essayé de "décoder" cette BD. Vraiment difficile. C'est vrai, c'est un véritable délire scénaristique mais personnellement peu attirant dans son postulat et ses développements. Le dessin ?... c'est du Forest. Vous remplacez Cyanure par Hypocrite (du même auteur) et vous ne verrez pas beaucoup de différence. Maintenant, je n'ai pas à juger. Mais à constater. Et, tout simple lecteur que je suis, j'ai constaté que Cyanure n'a eu que la vie d'un seul album. Désintérêt du lectorat ou Forest trop en avance sur son temps ?... Je ne sais. J'ai l'album. Je l'ai lu -du moins, essayé- il y a longtemps. Il est là, classé. Il ne m'inspire toujours pas. Désolé si je ne l'ai pas compris.

05/09/2007 (modifier)