Coursensac et Baladin

Note: 3.25/5
(3.25/5 pour 4 avis)

Une des toutes premières œuvres d’Hislaire...


Hislaire / Yslaire Péchés de jeunesse

Il y a déjà tout Bernard Hislaire dans cette fantaisie moyenâgeuse parue dans "Spirou" à la fin des années 70 : gentillesse tempérée de force contenue, humour introspectif. Tout se passe comme si le futur créateur de "Sambre" avait tenu la plume du scénariste Jean-Marie Brouyère, connu principalement pour des aventures musclées, ce qui est injuste, car on lui doit aussi des textes pleins de sensibilité. Avec "Baladin et Coursensac", Hislaire fait un galop d'essai avant d'aborder "Bidouille et Violette", saga adolescente jamais égalée en bande dessinée. Textes de l'Editeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2002
Statut histoire Une histoire par tome (Série abandonnée) 1 tome paru
Couverture de la série Coursensac et Baladin
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

20/08/2007 | Pierig
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Une œuvre de jeunesse de Bernard Hislaire. J'ai bien aimé son dessin en noir et blanc et j'avoue que je préfère ce style au style qu'il a actuellement. J'aime surtout comment il dessine la vilaine sorcière. Sinon, le scénario est correct, mais sans plus. Le problème, c'est que l'histoire peut se diviser en deux histoires distinctes : Coursensac et Baladin se promènent et les deux méchants veulent faire quelque chose pour emmener le malheur dans la ville. Ça ne m'est pas apparu être une mauvaise idée, mais ces deux intrigues ne se rencontrent que vers la fin et le dénouement arrive rapidement. Rien n'est donc vraiment développé et j'ai eu l'impression de lire un récit qui n'était pas destiné à devenir un album et qui existait uniquement comme banc d'essai pour un jeune dessinateur.

13/03/2012 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Sympathique cet album, mais sans plus. En effet on y retrouve un peu l'atmosphère qui a fait le charme et le succès de séries comme Hugo et Percevan... l'âme et l'ampleur en moins. Je trouve le scénario de Brouyère un peu brouillon, pas vraiment sympa. Et les personnages mal développés. Heureusement le dessin d'Hislaire -alors débutant- apporte un cachet à la fois "gros nez" et dynamique à l'ensemble. Une série sympathique, mais un peu mineure à mon avis.

25/05/2008 (MAJ le 25/05/2008) (modifier)
Par klod
Note: 3/5

Wadidon !! J'avais complètement oublié cette série (ou plutôt cet album). Encore un que j'ai découvert lors de sa prépublication, semaine après semaine, dans le journal de Spirou. Aaaahh, nostalgie.... Alors je découvre avec (bonne) surprise que c'est enfin édité en album. Donc, bien que je n'ai plus qu'un souvenir très vague de l'histoire, mais un souvenir de plaisir, je tiens à y mettre un avis plutôt favorable (3 car je le répète, mon souvenir en est vague). Surtout pour inciter ceux qui ne connaissent pas cette petite perle à y jeter un oeil.

20/08/2007 (modifier)
Par Pierig
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Pierig

Voici une des toutes premières bds d’Hislaire. Cet album constituait le premier tome d’une série qui ne sera jamais poursuivie, l’auteur étant alors totalement accaparé par le succès de Bidouille et Violette. Néanmoins, ce tome forme une histoire complète et fort intéressante qui plus est ! Graphiquement, c’est superbe ! Les planches en N&B d’Hislaire sont un régal pour les yeux. Le trait est souple et précis avec un encrage des plus soigneux. Mais l’histoire n’est pas en reste. Brouyère a concocté un récit bien charpenté où l’aventure côtoie le fantastique (un peu comme avec la fabuleuse série Hugo). Certes, on pourrait lui reprocher un certain conventionnalisme mais cela ne grève nullement la qualité intrinsèque du scénario. Pour celles et ceux qui ont été charmés par Hugo, "Coursensac et Baladin" ne les décevra point !

20/08/2007 (modifier)