Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

L'Ile au poulailler

Note: 2.6/5
(2.6/5 pour 5 avis)

2010 : Prix Artémisia (tome 1). Quand la nouvelle vague de la bande dessinée s’attaque au mythe du récit de piraterie…


Grand Prix Artemisia La BD au féminin Pirates Treize Etrange

Quand la nouvelle vague de la bande dessinée s’attaque au mythe du récit de piraterie… La piraterie est un métier simple : on localise un navire, on tue l’équipage puis on rafle le butin. Mais quand les pirates se font détrousser par d’autres pirates qui ont à leur tête une femme, la vie à bord se complique sérieusement pour notre Capitaine dont l’autorité était déjà mise à mal par l’équipage ! Piqué au vif (et poussé par ses hommes qui menacent de se mutiner), le capitaine met un point d’honneur à prendre en chasse cette piratesse qui les a volés.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Mai 2009
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série L'Ile au poulailler
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

09/11/2009 | Spooky
Modifier


Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Ben non, il n'y a vraiment pas grand chose qui trouve grâce à mes yeux dans cette BD. Je trouve le dessin moche, alors des fois je peux faire un effort mais là c'était au dessus de mes forces. Ajoutez à cela une colorisation que je trouve très, très bof, ça devient dur. Le plus dur était à venir puisqu'il faut quand même parler du scénario, enfin scénario est un bien grand mot tant j'ai trouvé que ça partait dans tous les sens, je veux bien que le non-sens puisse être drôle et il l'est parfois mais là ça n'a pas fonctionné avec moi. A vrai dire j'ai ramé pour aller jusqu'au bout. Entre sexe et plumes de poules je me suis ennuyé. Aïe, aïe, aïe.

22/03/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Si j’ai mis trois étoiles à ce diptyque, c’est essentiellement à cause de la relative originalité du traitement de cette histoire de pirates. Parce qu’en fait, je n’ai pas tant accroché que ça, et pour plusieurs raisons. D’abord le dessin, moderne, et qui change donc des canons de la piraterie en BD, mais qui n’est pas ma tasse de thé. Blain a fait dans ce domaine quelque chose de plus réussi avec son Isaac le pirate. Ajoutons à cela que la colorisation, souvent sans nuance, ne m’a pas convaincu non plus. Quant à l’intrigue, il faut dire qu’elle est squelettique, et donne très souvent dans le foutraque, l'absurde (ce qui n’est pas forcément pour me déplaire, mais là je n’y ai pas toujours trouvé mon compte). J’ai finalement suivi sans trop m’y attacher cette histoire, au verbe parfois littéraire, aux images souvent poétiques – crues ! (de nombreuses scènes nous montrent l’héroïne se ruant sur un homme pourtant censé être son ennemi…). Cet appétit sexuel à la fois sans borne et sans « raison » est surprenant, et donne du caractère à un personnage déjà atypique (une femme chef de pirates), mais ne m’a, là encore, pas convaincu. Bref, je reste circonspect après cette lecture, et ne saurait en l’état que vous conseiller une lecture en bibliothèque. Note réelle 2,5/5.

19/10/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Yannou D. Yannou

Déjà les dessins sont superbes. Ensuite j'aime bien le rythme et l'histoire où les personnages agissent un peu en fonction de ce qui se présente au moment où ça se présente. Des pirates quoi ! Enfin la passion entre les 2 personnages est super réussie ! Bref très conseillé.

06/03/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Cet album est effectivement très étrange entre un amalgame de piraterie et de sexe. C'est également un combat de pirates entre eux. On se vole le butin etc... Rien de vraiment palpitant ! On est loin du charme et de l'exotisme de la piraterie d'antan. Non, ici nous avons droit à des dialogues de charretier et une intrigue se concentrant sur un poulailler. Si c'est cela la nouvelle vague, vivement l'ancienne ! Par ailleurs, je n'ai pas du tout apprécié le dessin avec ces visages déformés et ce minimalisme de mauvais goût. Les couleurs sont ternes et cela ne rend pas un effet très agréable. Il n'y a véritablement aucune grâce, aucune fluidité du mouvement ! Et pourtant, l'auteur est bien féminine. Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences ...

03/03/2011 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Une fille qui fait de la BD, ça ne court pas les rues ; une fille qui fait une BD sur la piraterie encore moins… Laureline Mattiussi était entré en BD à la Boîte à Bulles avec un recueil d’historiettes sur les petites hontes enfantines, et ça ne s’était pas trop bien passé. Ici elle change de style pour coller de façon plus pratique au thème, celui de l’aventure dans le milieu de la piraterie. On voit un peu l’influence d’Isaac le pirate, mais Laureline s’en affranchit pour proposer sa propre lecture du mythe et, surtout, donner à son récit des tournants inattendus. Ainsi après une banale histoire de pillage entre pirates et de course-poursuite pimentée d’un peu de sexe, le récit bascule dans une sorte de non-sense, certains desdits pirates se retrouvant captifs et dans une situation pour le moins inédite. Je n’en dirai pas plus pour ne pas déflorer l’intrigue, mais sachez que ça m’a vraiment surpris, et que du coup, ma lecture s'en est trouvée relancée. dans le second tome l'intrigue avance de façon un peu plus chaotique, mais l'auteure applique à peu près les mêmes recettes que dans la première moitié du diptyque : piraterie, sexe, absurde. Un double album surprenant.

09/11/2009 (modifier)