Anahire

Note: 3.23/5
(3.23/5 pour 13 avis)

Anahire : une cité construite autour d'un gouffre, dont la population est régulée par de systématiques mises à mort savamment chorégraphiées.


La BD au féminin Terres de Légendes

Pendant qu’a lieu le grand recensement annuel, une fillette se rend coupable d’un acte incroyable : elle tue un homme, s’empare d’un nouveau-né, et fuit en dehors de la ville. Pris en chasse par une troupe de guerriers de la cité, Ananée et le bébé qu’elle a enlevé s'enfoncent dans la Grande Forêt. Ils y rencontrent Posis Das, l'étranger de la Cité, débarqué là après un étrange voyage en bateau. Il se propose de les cacher dans les flancs du Furieux, le volcan qui est à l'origine de ce monde déchiré. Dans la cité d’Anahire, les complots se multiplient pour la succession du Perre. Le dénouement est proche...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1996
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Anahire
Les notes (13)
Cliquez pour lire les avis

03/02/2002 | Mag
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Après avoir eu un peu de mal à entrer dans cette histoire, j’ai fini par bien l’apprécier. Le dessin est vraiment bon, avec une colorisation (qui m’avait gêné au départ, mais je m’y suis fait) très froide, « métallique ». Le dessin nous permet de découvrir agréablement un monde, qui lui est proche d’un enfer terrestre. On est brutalement lancé dans une ambiance morbide, la mort étant omniprésente, tout en étant donnée rituellement, quasi mécaniquement et de manière dépassionnée. Les trois premiers tomes sont plutôt bien fichus, autour des grains de sable qui grippent la machine froide et sanglante d’une sorte de théocratie malthusienne. Ces albums font éclore quelques personnalités dans ce petit monde mortifère qui les combat. On a envie d’en savoir plus sur le « Perre » et sur les complots dont il est l’initiateur ou la cible. J’ai par contre été moins convaincu par le quatrième et dernier tome. J’y ai trouvé le dessin un peu moins bon en général, et quelques passages – en particulier les premières images – ne sont pas très heureux je trouve. Et puis, j’ai trouvé décevante la fin de l’histoire, bâclée dans son déroulé, mais aussi trop « gentille » dans sa chute. Mais cela reste quand même une série intéressante, qui mérite un petit détour.

22/04/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Cette Bd a plusieurs points positifs qui peuvent séduire : d'abord le monde étrange crée par les auteurs est vraiment singulier, et utilise des coutumes non moins étranges et néanmoins cruelles, puisque la mort est comme banalisée dans un rituel érigé en nécessité et accepté par résignation par une frange de la population pour la survie de la cité. J'avoue que ce concept me dérange un peu, mais je fais avec. Ensuite, les personnages sont costumés de façon originale, puis le fond du sujet est intéressant, car il s'appuie sur une recherche de la liberté contre la répression dans cet univers qui ressemble fort à une sorte de totalitarisme. Malgré cette société si bien organisée et structurée, on s'aperçoit qu'il y a toujours une lutte des classes ; d'un côté les basses castes vouées à tout supporter et à mourir, de l'autre des hauts dignitaires esthètes qui ont tous les droits. Le langage est spécial et bien choisi, avec des formules originales (sexe sorti, sexe entré)... bref tout ceci constitue un ensemble intéressant mais beaucoup trop dense, très touffu et trop pesant . Le tome 1 est un peu pénible à lire, il pose les bases du récit et expose les caractères de cet univers, mais c'est un peu long. D'autre part, il n'y a pas beaucoup d'action, ça ne bouge pas assez, les dialogues sont nombreux et finissent par plomber par moments l'histoire ; les lettrages deviennent heureusement plus gros à partir du tome 3. C'est donc une heroic fantasy très spéciale à laquelle je n'ai pas trop adhéré, même si je reconnais qu'il y a de la recherche et de l'invention. D'autant plus que le dessin de Malnati est très beau, c'est une sorte de relief qui voisine avec l'hyperréalisme, et le grand soin apporté dans les décors et une multitude de détails, retarde la lecture car on scrute les cases avec intérêt. Ce dessinateur sait varier son trait, c'est différent de ses autres Bd, et ici il offre un bel exemple d'application. Mais comme je l'ai expliqué, je freine un peu sur l'histoire qui ne me convient pas vraiment. Vraie note : 2,5/5..

28/11/2015 (modifier)
Par BDenis
Note: 4/5

(Avertissement : j'accorde toujours plus d'importance au scénario qu'au dessin) Slurp, miam, slurp ! J’ai dévoré cette vraie bonne BD fantasy comme je les aime, je m’en pourlèche encore les babines ! Un univers original et exotique, accompagné de coutumes baroques, morbides, avec lesquelles le peuple autochtone doit composer en respectant la hiérarchie établie. Enfin… tout le problème est là. On a vraiment le temps, tout au long de ces quatre albums, de s’imprégner de ce monde imaginé par les auteurs, de découvrir les règles qui le régissent, d’appréhender tous les personnages qui l’alimentent. Le dessin est excellent, cela fourmille de détails, tout est à sa place, les perspectives des rues, des bâtiments sont superbes, on est dedans ! Les habits des protagonistes de l’histoire sont pleins de singularité, l’ensemble des illustrations est un véritable enchantement ! En lisant cette série j’avais l’impression de déguster goulûment un bon roman de Jack Vance, à ceci près qu’au lieu de me faire les images dans la tête je les savourais sous mes yeux. Une réussite ! 15 /20

07/09/2014 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Voilà une série très originale de par son scénario et son graphisme. Dans une cité repliée sur elle même, les habitants vivent dans un domaine de castes avec au sommet un "clergé" d'"artisans", "d'esthètes" chargés de mettre à mort tel ou tel selon un système arbitraire. Le début de 1er tome demande de s'accrocher, pas facile de s'y retrouver avec ce foisonnement de personnages. Je ne suis pas du même avis que ceux qui pensent que cette série aurait gagné à se conclure en deux tomes. Au contraire cela permet aux auteurs d'installer leur monde qui est très fouillé. Après l'histoire est bien sûr ce qu'elle est mais je n'ai pas eu l'impression que cela traînait en longueur. Au niveau du dessin, c'est vraiment magnifique. Dans les décors de la cité d'Anahire, dans les costumes tout est très travaillé. Il est d'ailleurs à regretter que le tome 4 diffère un peu des précédents, le trait devenant plus propre. Au final voilà une série qui sort de la production habituelle, aussi originale et plaisante par son histoire que par son traitement graphique. A acquérir.

22/08/2014 (modifier)

"Dans la cité d'Anahire, mourir est un acte civique, donner la mort est un art. Emmurée, isolée, Anahire ne peut survivre qu'en dévorant ses enfants. Mais n'y a-t-il pas, au delà des limites de la ville, vers le volcan, l'espoir d'échapper à la fatalité ?" Une série qui débute bien avec un scénario prometteur, mais au bout des 2 premiers tomes (les meilleurs selon moi), ça s'essouffle un peu et l'on revient au schéma de base, à savoir, le héros devant sauver sa belle des griffes du méchant. Côté dessin, personnellement je n'ai pas trop aimé l'esthétique des personnages : maquillage, costumes,... mais j'ai beaucoup apprécié les décors. Cela reste bien évidemment très subjectif. Il n'en reste pas moins que le dessin très personnel et intéressant des deux premiers tomes devient de moins en moins bon au fil de la série avec une colorisation et un trait plus conventionnels. Cela reste toutefois très correct. Au final, une petite déception, compte-tenu du potentiel de base de la série. A lire tout de même. SCENARIO (Originalité, Histoire, personnages) : 6/10 GRAPHISME (Dessin, colorisation) : 6/10 NOTE GLOBALE : 12/20

28/03/2010 (modifier)
Par kalish
Note: 4/5

Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas eu une aussi belle surprise. Cette série n’est pas parfaite, c’est certain, mais elle sort des sentiers battus de l’Heroïc fantasy. Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est qu’on ne nous mâche pas le travail. Pendant tout le tome 1, on découvre petit à petit la ville d’Anahire et son fonctionnement morbide ; les membres des sous-castes sont sacrifiés pour que les membres des hautes castes puissent survivre. Bien sûr les handicapés ou autres malades sont automatiquement éliminés par ces esthètes qui avec les artisans de la mort ont seuls le droit de tuer (n’importe qui d’ailleurs puisqu'un moureur accepte sa mort sans rechigner, pour le bien de la cité). En gros, on se croirait revenu dans les années 40, de l’autre côté du Rhin et c’est vraiment très dérangeant de voir un tel délire fasciste approuvé par tous. En tout cas, j’ai apprécié le fait que l’on ne nous balance pas tout ça de but en blanc, disons que notre réflexion est soumise à des contraintes inhabituelles. Bon après, ça devient assez simple, avec une gamine censée n’être rien, qui va tenir à la vie et à l’aide d’autres rebelles, renverser l’ordre établi. On pioche dans tous les classiques du genre ou pas du genre (Peter Pan, Star Wars… ) et on construit une bonne histoire agréable à lire. Malgré le "Happy end", j’ai passé un très bon moment. Pour ce qui est du dessin, c’est vraiment magnifique ; les couleurs des trois premiers tomes en tout cas, mettent en valeur des décors impressionnants. Pour ce qui est des personnages, c’est vraiment pas mal sauf pour les (très rares) scènes d’action où tout est figé, limite coulé dans le béton. Mais je me dis qu’on doit assister aux débuts de Malnati. A découvrir, vraiment, il est étrange qu’elle soit aussi peu avisée.

16/06/2008 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Série très agréable à lire mais pas sans défaut. Comme il est déjà indiqué dans les autres avis, 3 tomes auraient suffit. L'histoire est assez conventionnelle mais cohérente. Je suis également un peu déçu par la chute. Côté dessin, on trouve du très bon et du moins bon. Les décors sont tout simplement sublimes, les textures intéressantes mais parfois gâchées par une colorisation étrange (dure à décrire). Les personnages ne sont pas réellement bien dessinés à mon goût, il en ressort un contraste décors/personnages difficile à assimiler. Mais passer ces quelques défauts, la BD reste bonne sur l'ensemble et loin des productions "formatées" qui sortent de nos jours.

10/08/2006 (modifier)

Je suis surpris que "Anahire" est si peu d'avis, d'autant plus qu'ils ne sont pas très élogieux. J'ai trouvé cette série FANTASY très attrayante. (en tout cas beaucoup plus que de nombreuses séries qui sont lâchées au public à grand renfort de pub, et qui sont elles au ras des pâquerettes côté scénario: non non je ne les citerai pas) L'univers créé est original et les divers personnages rencontrés participent bien à son élaboration. Les dessins sont beaux (même si les personnages sont laids: disons que leur laideur est bien dessinée) et les couleurs chatoyantes des vêtements se marient bien avec les couleurs sombres des différents lieux. De plus il n'y a que 4 tomes: ce n'est ni trop court, ni trop long pour raconter une histoire passionnante: de la vrai FANTASY

16/02/2005 (modifier)
Par azazele
Note: 3/5

C'est une bd qui est trés plaisante à lire car le scénario n'est pas trop compliqué et le graphisme est quand à lui pas mal (surtout pour ce qui est de l'architecture de la cité). A mon avis, on voit arriver la fin ( un peu baclée, il faut dire) à grands pas. Pour ce qui de mon achat conseillé, il est non pas pour sa propre collection mais plutôt pour faire un p'tit cadeau sympa (4 tomes, ça va).

02/07/2003 (modifier)
Par Perle
Note: 2/5

Ca m'embête un peu de donner une note si faible car l'idée de départ est très bonne, et le graphisme impressionnant. Mais bon, après lecture des quatre tomes, une seule conclusion s'offre à moi : je suis déçue. Déçue parce que, après un début très prometteur (histoire très créative, monde imaginaire bien développé, ambiance sombre, vraies problématiques), on tombe dans une série d'aventure toute classique, avec le héros qui veut sauver sa belle, le méchant qui veut régner jusqu'au bout et assurer sa descendance, les opprimés qui se révoltent, les anciens-méchants qui prennent conscience de leur erreur et deviennent les nouveaux-gentils... Le tout emballé dans une narration assez naïve et une conclusion limite "happy-end" qui contraste désagréablement avec les débuts. De plus, comme ça a déjà été souligné, l'histoire traîne en quatre tomes qui, pour ce qu'ils racontent, pourraient aisément se condenser en deux. Bref, une série pas nulle mais très décevante.

07/05/2003 (modifier)