Pandemonium

Note: 3.7/5
(3.7/5 pour 20 avis)

Le Waverly Hills Sanatorium fut l'un des établissements les plus réputés des Etats-Unis en matière de traitement de la tuberculose. Entre 1920 et 1960, plus de 63 000 personnes y ont trouvé la mort. Cet énorme bâtiment construit en forme d'ailes de chauve-souris, aujourd'hui en ruine, a été classé parmi les 10 endroits les plus effrayants au monde.


Bâtiments et architectures Christophe Bec École européenne supérieure de l'image L'horreur en bande dessinée Les meilleures séries terminées en 2011 Les Meilleures Trilogies Les prix lecteurs BDTheque 2007 Maladies et épidémies Soleil [USA] - Dixie, le Sud-Est des USA

Le Waverly Hills Sanatorium fut l'un des établissements les plus réputés des Etats-Unis en matière de traitement de la tuberculose. Entre 1920 et 1960, plus de 63 000 personnes y ont trouvé la mort. Cet énorme bâtiment construit en forme d'ailes de chauve-souris, aujourd'hui en ruine, a été classé parmi les 10 endroits les plus effrayants au monde. C'est dans ce décor que débute l'histoire : été 1951, Doris amène Cora, sa petite fille malade au sanatorium. Doris y avait été soignée à l'âge de 11 ans et elle a trouvé un arrangement pour y travailler en tant qu'infirmière, en échange de la prise en charge par l'hôpital des soins de Cora. Doris avait eu beaucoup de chance. Elle ne se doute pas qu'elle ne pouvait pas trouver pire endroit au monde pour faire soigner sa fille. Bienvenue à Waverly, l'antichambre de la mort !

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Février 2007
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Pandemonium
Les notes (20)
Cliquez pour lire les avis

23/02/2007 | herve
Modifier


Par Leonard
Note: 4/5

Une bonne surprise, un récit captivant dans une ambiance un peu morbide. Historiquement intéressant également. De beaux dessins.

26/11/2017 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Pas le style de dessin que je préfère mais malgré tout efficace pour cette histoire horrifique qui nous montre les dérives qui ont pu avoir lieu dans certains établissements qui se voulaient à la pointe du progrès dans le traitement ou pour la recherche médicale. Sujet rarement abordé en BD c'est pour moi un point positif même si là les auteurs rajoutent quelques fantômes (la touche fantastique!). Au final une BD bien angoissante au climat bien claustro qui se doit de figurer dans vos rayonnages.

15/08/2014 (modifier)
Par yOyO
Note: 4/5

Pandémonium fait partie des récits les plus prenants de Christophe. Une montée en puissance d'un malaise, d'un suspense et de frissons. Sur ce plan-là rien à dire, Bec fait le travail. Il utilise tous les procédés et les clichés du genre qui restent terriblement efficaces. Le contraste des personnages, leurs âges, leurs caractères donnent une puissance au récit qui nous tient en haleine de bout en bout. Le dessin de Raffaele est très bon. Rien à redire de ce côté-là. Les plans très cinématographiques, le découpage, les décors et l'ambiance huis-clos sont un modèle du genre. On regrettera peut-être des visages un peu confondus, une colorisation trop vive. A mon sens les scènes se passant dans les années 1920 auraient du être colorisées de manière plus terne. Une bonne lecture quand même, à ne pas mettre entre n'importe quelles mains.

08/02/2013 (modifier)
Par pol
Note: 4/5
L'avatar du posteur pol

Une série dans le genre thriller/ horreur qui tire particulièrement bien son épingle du lot. Le scénario est bien ficelé du premier au dernier tome. Le dessin est tout a fait à propos, il est réussi tant sur les parties classiques (décors, personnages) que sur les éléments liés au scènes "d'horreur". On ne nous cache rien et le dessinateur réussit parfaitement à faire passer au lecteur un certain malaise quand il le souhaite. C'est pas hyper bavard donc il est assez facile d’enchaîner les 3 tomes à la suite. Du coup l'intrigue se lit d'une traite et le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle est prenante. Clairement un bon triptyque qui plaira à tous les amateurs du genre.

30/07/2012 (modifier)
Par Pasukare
Note: 4/5
L'avatar du posteur Pasukare

Franchement pas mal du tout cette petite série en 3 tomes. La lecture est prenante, le scénario bien ficelé et avec une fin qui ne choisit pas la facilité et le dessin est plutôt bien réussi. Ca se lit assez vite en revanche car c'est assez peu dense avec un rythme soutenu qui fait qu'on enchaîne facilement la lecture des 3 tomes. C'est le revers de la médaille d'une histoire comme ça, on arrive vite à la fin... L'histoire est basée sur des faits réels, et de fait, les auteurs ont repris scrupuleusement la presque totalité de l'histoire du site pour construire leur scénario dessus : le projet de statue géante du Christ pour remplacer les ruines du bâtiment, le tunnel de la mort pour évacuer discrètement les victimes de la maladie, la concurrence des antibiotiques qui finira par mettre un terme à l'activité du site, la pratique de la thoracoplastie, même l'épisode sur le suicide de la chambre 502 fait partie des légendes du sanatorium de Waverly si l'on en croit la fiche Wikipedia le concernant. Graphiquement aussi les auteurs ont fidèlement reproduit le bâtiment, avec ses enfilades de lits de malades. Historiquement, cette histoire nous apprend donc aussi pas mal de choses sur cette époque, ses épidémies et ses pratiques médicales pour le moins barbares... Pas mal pour la fiction elle-même, franchement bien si l'on considère la réalité du contexte et ce qu'il nous enseigne sur ces années de lutte contre la tuberculose. Un divertissement instructif !

27/07/2012 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Le 6ème sens rencontre Shining dans un cadre historique bien documenté ayant pour élément central le Waverly Hills Sanatorium : voici résumé en gros le pitch de cette série. Et j’avoue avoir été séduit par ce scénario. Un scénario qui ne propose rien de spécialement original mais les auteurs ont réussi à doter la série d’une ambiance lourde et malsaine très prenante. J’ai enchainé les trois tomes d’autant plus facilement que ceux-ci se lisent vite et que les deux premiers se terminent sur des cliffhanger très accrocheurs. Les différents protagonistes sont bien typés (voire même stéréotypés) et les principales disposent de suffisamment de charisme pour que je m’attache à elles. Le dessin convient bien à ce genre de série. Les décors sont soignés et la présence du sanatorium pèse vraiment sur ce triptyque. L’ensemble est donc assez convenu mais diantrement efficace. Entre le « pas mal » et le « franchement bien ! » J’opte pour cette dernière cote malgré le manque d’originalité pour récompenser la fluidité et la facilité de lecture de l’ensemble.

20/02/2012 (modifier)
Par jurin
Note: 3/5

Très originale l’idée de Christophe Bec de nous relater, à travers une histoire fantastique, l’histoire du sanatorium de Waverly Hills disparu aujourd’hui. Mais ce n’est pas les histoires de fantômes qui impressionnent le plus, mais bien la triste réalité de ce type d’établissement. Christophe Bec et Stefano Raffaele nous décrivent avec beaucoup de talent l’ambiance de cet hôpital spécialisé. Ces grandes et froides salles de soins, ces interminables dortoirs ou plutôt véritables mouroirs, les traitements d’un autre âge, le manque de psychologie des médecins et j’en passe… (Bien que certains traitements actuels donneront la même impression dans quelques décennies) Mais en plus de cette atmosphère lourde et pesante il se passe des choses bizarres et terrifiantes dans cet hôpital, Pandémonium n’est-elle pas la capitale des enfers ? Pour l’instant 3 étoiles (Tome 1 & 2).

17/05/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Pandemonium ne m'a pas beaucoup enthousiasmé. Au début, j'étais un peu captivé car je voulais savoir la clé du mystère, mais je me suis vite ennuyé car il ne se passe pas grand chose dans les deux tomes. D'accord, il se passe des choses, mais qu'est-ce que c'est lent ! De plus, les auteurs ne font que reprendre tous les clichés sur les histoires de fantômes. Ça ne m'aurait pas dérangé si l'histoire m'avait intéressé (comme le dit Trondheim, c'est la façon de raconter qui importe plus que ce qui est raconté) et comme ce ne fut pas le cas vous pouvez imaginer l'ennui que j'ai eu pendant ma lecture. Je vais tout de même lire le tome 3 si un jour il me tombe sur les mains. Je vais peut-être aimer ce tome. On ne sait jamais.

13/10/2009 (modifier)

Je suis depuis quelques semaines dans une période "Bec". Je découvre pas mal de ses œuvres, et suis la plupart du temps ravi. La dernière en date est donc Pandemonium, avec ses deux premiers tomes parus chez Soleil. Première chose : les couvertures signées Olivier Peru sont magnifiques et promettent une série bien flippante. Ensuite les dessins de Raffaele, ayant déjà bien officié sur Sarah, restent globalement très classiques, mais l'ambiance rendue notamment grâce aux décors et aux regards fous de ses personnages est absolument terrifiante. Enfin, le scénario n'est évidemment pas en reste, basée sur une des histoires de fantômes les plus connues et les plus glauques aux USA. Vivement le troisième et dernier tome ! Bref, on a ici un duo scénariste/dessinateur de choc, donc j'attendrai désormais avec impatience les prochaines productions.

28/06/2009 (modifier)
Par tolllo
Note: 4/5

Pandémonium promet d’être vraiment une bonne série fantastique (et horreur ??) de Bec. Une mère et sa fille viennent dans un espèce d’hôpital pour faire soigner la fille et cette petite fille voit des mort, parle avec eux, et là on apprend que plein de chose hooooorribbbble se sont passées il y a des années… tintintin !!! Bon d’accord cela ne parait pas très original mais Bec nous fait cela très bien et partant d’un concept plutôt simple il arrive a nous raconter une très bonne histoire : prenante, intéressante et frissonnante. Le dessin est très plaisant, oppressant à souhait, tout comme dans Sarah (en effet c’est le même scénariste ET le même dessinateur). J’espère que l’on n’aura pas trop de temps à attendre pour avoir la suite des 2 histoires, pour info, Pandémonium ne sera plus édité aux Humano mais chez Soleil (tout comme Le Temps des loups) et la réédition est très belle, à savoir si vous voulez commencer la serie... J’attends le troisième et dernier tome avec impatience !!! Scénario (coefficient 2) : 17/20 Dessin : 15.5/20 Univers, atmosphère : 17/20 Développements et psychologie des personnages : 14/20 (16.3/20)

06/07/2008 (MAJ le 11/11/2008) (modifier)