Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Cancer de Maman (Mom's Cancer)

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 6 avis)

Le Cancer de Maman est le journal de Brian Fies, un journaliste scientifique, dont la mère manifeste un jour des symptômes préoccupants.


Autobiographie BD-Blogs Cà et Là Douleurs intimes Format à l’italienne Maladies et épidémies

Le Cancer de Maman est le journal de Brian Fies, un journaliste scientifique, dont la mère manifeste un jour des symptômes préoccupants. Le diagnostique est rapide: elle a un cancer des poumons métastasé et une tumeur au cerveau. Le journal suit l'évolution du cancer de cette femme de 60 ans, sans pathos ni exhibitionnisme, et décrit le quotidien de la maladie, les angoisses et interrogations de la malade et de sa famille dont la cohésion est mise à l'épreuve. L'auteur pointe le discours parfois hésitant voire incohérent des médecins, les méandres du suivi médical et des procédures tâtonnantes. Au delà d'une expérience cathartique, Brian Fies a une véritable volonté d'informer et de sensibiliser, ce qui fait la force de ce témoignage.

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 17 Février 2007
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Cancer de Maman
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

12/02/2007 | Alix
Modifier


Par gruizzli
Note: 2/5
L'avatar du posteur gruizzli

Avec la flopée de BD que je me suis acheté récemment, j'ai découvert une série de BD traitant du cancer et de son impact sur les gens, la famille et le corps. C'était d'autant plus étonnant pour moi que je ne m'en suis pas rendu compte avant de lire la plupart de ces BD. Tout ceci m'a amené à un regard assez critique sur celle-ci, et je me permet donc de le signaler. Parce qu'en effet, j'ai moins été touché par cette BD que par d'autres sur le même thème. La faute en incombe, pour moi, à la distance qu'il y a dans le traitement du sujet. Durant un long moment, j'étais assez peu sensible à ce qui se passait, et avant qu'il n'arrive une scène en particulier, il se dégageait du livre une impression de froideur dans les réactions face à ce cancer. C'est surtout que j'ai trouvé moins d'impact émotionnel que dans La parenthèse ou Paul à Québec que j'ai lus dans la même semaine, et qui m'ont fait réellement sentir tout le côté implacable de cette maladie. Du coup, je suis moins rentré dans l'histoire et je l'ai surtout trouvée factuelle sur le cancer. C'est plus précis sur les conséquences, les causes etc ... mais moins humain. Et pour le coup, ça m'intéresse bien moins alors. La scène où l'auteur met en scène les tensions qui naissent dans la famille du fait du cancer m'a peu touché par la façon de le représenter. Et surtout elle n'apparait qu'à un moment et ces tensions ne seront plus mentionnées ensuite. Et je trouve ça dommage. Niveau dessin, l'auteur sait s'y faire, il n'y a pas de doute. C'est très clair et dépouillé, ce qui convient au ton du récit. Mon souci est vraiment cette implication que je n'ai pas eu, et la petite frustration de ne pas voir certains points personnels plus développés (comme l'idée que l'auteur a du tabac suite à cette épreuve, par exemple). J'ai vu mieux sur le sujet, tant pis pour celle-ci !

08/11/2019 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Le Cancer de Maman... Voilà un titre et un sujet qui ne me donnaient pas envie... J'ai lu cet album car ma bibliothèque municipale me l'a permis mais je ne serais pas allé vers lui autrement. Concrètement, cet ouvrage atteint son but, celui d'informer sur la maladie, son traitement, le parcours médical à suivre et les implications que cela a sur la famille et notamment les enfants. Ce fut instructif pour moi. Par contre, je n'ai presque rien ressenti à la lecture de cet album. L'auteur n'a su me transmettre aucune émotion, juste des informations sur son état d'esprit, à lui, à ses soeurs et un peu à sa mère. Froidement, j'ai trouvé ça instructif une fois de plus mais sans pour autant ressentir d'empathie pour eux et leur situation. J'ai eu ce à quoi je m'attendais avec cet album. Un récit qui n'est pas ennuyeux grâce à une structure en courts chapitres, plutôt agréablement dessiné et qui m'a appris des choses. Hormis cela, et hormis une fin qui m'a un peu surpris car je n'attendais pas un tel résultat suite au traitement subi par la mère de l'auteur, c'est un ouvrage dont je ne déconseille pas la lecture mais que je n'achèterai pas personnellement.

12/09/2011 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

Je ne vais pas épiloguer sur cette BD. Tout est dit dans le titre. Le sujet est admirablement traité et ce, de façon objective. On suit l'auteur et sa famille depuis la détection du mal jusqu'à sa rémission. L'ensemble s'approche d'un documentaire. Sur le fond je le rapprocherais de Pilules bleues de Peeters. A découvrir, on en ressort plus ouvert et "intelligent". Le difficile sujet du cancer est abordé de façon pédagogique et humaine.

29/03/2009 (modifier)
Par cac
Note: 3/5

Je ne peux pas dire que lire une bande dessinée qui parle du cancer d'une personne soit très engageant, et je ne suis pas sûr que c'est le premier truc que je recommanderai façon "tiens je connais une super bd qui parle de cancer...". Sur un format à l'italienne et par courtes histoires, souvent sur un évènement où il y a matière à raconter, l'auteur nous parle de la maladie de sa mère, son évolution, qu'on voit d'ailleurs sur la couverture, et tout le cadre qu'il y a autour de façon instructive : le milieu médical, les diagnostics etc. Le dessin est simple et efficace, ça fait penser à du Scott McCloud. Finalement ça se lit sans joie, mais ce n'est pas larmoyant, c'est plutôt distant et factuel et l'auteur ne s'épanche pas outre mesure.

23/11/2008 (modifier)
Par Tetsuo
Note: 4/5

Petit album qui traite d'un sujet difficile : le cancer. Et cette maladie touche une personne très proche de l'auteur, puisqu'il s'agit de sa mère (toujours nommée maman dans cette histoire). On retrouve peu de personnages mais ils sont facilement repérables : Maman, Soeur infirmière, Petite soeur et moi (l'auteur). La famille s'embarque donc dans un difficile combat contre ce cancer. On suit par chapitres les épisodes du cancer : du diagnostic au traitement. Véritables tranches de vie d'une femme atteinte d'une maladie grave, l'auteur dévoile avec finesse les hauts, les bas, les difficultés rencontrées, les moments de doutes et de désespoir,... Avec beaucoup de finesse mais également avec un recul surprenant, comme s'il écrivait son histoire 10 ans après les faits, alors qu'il la racontait quasiment au jour le jour ! C'est touchant de sincérité et notre point de vue se place exclusivement du côté du narrateur qui essaye de rester optimiste face à l'adversité. Il angoisse, se pose une multitude de questions et surtout se sent souvent impuissant pour soulager ou aider sa mère. Souvenirs d'enfance, passages oniriques, passages rocambolesques dédramatisent des situations poignantes et tragiques. L'album est séquencé par des petits chapitres de quelques pages qui dévoilent un aspect de cette maladie. Un beau récit, difficile, servi par un dessin très simple mais peu réaliste. Le graphisme fait décalé par rapport au sujet, mais s'il semble étrange au début, il s'adapte parfaitement à ce type de récit et complète de singulière façon le scénario. Pas de chichis, juste un ton qui sonne réel. Pour finir, la dernière phrase de la préface résume admirablement l'ensemble de l'ouvrage : "Le Cancer de Maman est l'honnête et sincère tentative de transformer un évènement négatif en une expérience positive. Bien que je me méfie des histoires à leçons, en voici une : personne ne prendra mieux soin de votre vie que vous, et personne n'est plus qualifié que vous pour décider de votre avenir. L'expert, c'est vous."

05/02/2008 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Le cancer de maman rejoint pour moins le club très fermé des œuvres autobiographiques traitant de la maladie avec justesse, sans verser dans le larmoyant (dans le genre on peut aussi citer Pilules bleues et L'Ascension du Haut Mal). L’histoire avait d’abord été publiée sur le blog de l’auteur, et a gagné le 1er Eisner Award de la nouvelle catégorie « BD numérique », en 2005. Et c’est selon moi mérité… C’est touchant sans trop en faire, instructif et intéressant sans verser dans le voyeurisme, et surtout, c’est d’un optimisme inébranlable, même dans les moments les plus difficiles… Il y a même quelques touches d’humour aussi inattendues que bienvenues… A lire si le sujet vous intéresse.

12/02/2007 (MAJ le 23/10/2007) (modifier)