Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Partie de plaisir

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Un inspecteur à la recherche d'une vie "meilleure"...


L'Amérique puritaine des années 50... Matt est un jeune inspecteur à la Food and Drug Administration. Marié à Carol, sa vie s'installe dans la monotonie : boulot routinier, désir sexuel qui s'amenuise, angoisses nocturnes... Une enquête va pourtant bouleverser son existence... Avec son collègue Dennis, il doit saisir tous les livres et travaux d'un certain Wilhelm Reich, théoricien de l'orgasme et inventeur des accumulateurs d'orgone. Et il va vite découvrir que la vie possède plusieurs façons d'être vécue...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2006
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Partie de plaisir

21/01/2007 | L'Ymagier
Modifier


Mon impression globale est que cette BD n'a pas vraiment d'utilité en tant que tel... Elle sert uniquement pour l'auteur à faire connaitre les travaux d'un scientifique allemand sur l'énergie sexuelle, au cours des années 50. Le scénario parait séduisant au début, mais en fait, il ne se passe rien... On attend désespérément une chute qui ne vient pas. Si l'auteur n'annoncait pas clairement ses intentions à la fin, on pourrait penser qu'il existe une suite, mais non !! Les dessins sont assez moyens je trouve, avec des visages parfois un peu figés voire "copiés-collés", et des couleurs un peu ratées à l'occasion... Je ne compte pas la relire au cours des prochaines années... Heureusement que je l'ai eue au rabais ! ( 18 )

19/04/2011 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 2/5

Le postulat est inspiré de l'histoire réelle du professeur Reich et de ses théories "subversives" (pour l'époque). Le scénario de Delperdange ne fait qu'effleurer ces mystérieuses inventions et avoue lui-même espérer que le lecteur se documentera à son tour sur le sujet. Ben voyons, j'ai que ça à faire !.. Beaucoup moins allusifs sont les passages consacrés aux ébats amoureux des protagonistes (pour attirer le lectorat masculin ?...). Ce qui ne suffit évidemment pas à sauver la mise. Le graphisme est personnellement peu attirant. Il me fait parfois penser au trait de certaines BD des années 30 (style Harold Foster)... mais à part ça... Ca se lit, comme je l'ai fait. Mais je n'en ai pas retenu grand chose...

21/01/2007 (modifier)