Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

La Poussière des anges

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Le destin d'Anthon' et d'Anne, les héros de La Cuisine du Diable, est toujours lié à celui de la Mafia A voir aussi : La Cuisine du Diable


1930 - 1938 : De la Grande Dépression aux prémisces de la Seconde Guerre Mondiale Gangsters New York

Six ans après les événements relatés dans La Cuisine du Diable, les deux amoureux n'ont toujours pas brisé leurs chaînes. Anne est unie à la famille de Bugsy par l’enfant qu'elle a eu après un viol. Anthon' honore sa promesse de veiller sur elle : il continue à travailler pour celui qui a causé leurs malheurs, tout en guettant le moyen de les sortir de là. Mais en 1937, New York a changé. La prohibition est abolie et ses trafics aussi : désormais, le jeu est roi ! Madame Queen, la concurrente du clan de Bugsy, convoite Anthon'. Une opportunité d'obtenir sa liberté, ou le risque d'être à nouveau le jouet du destin ? Après la série La Cuisine du Diable, voici la suite du destin dramatique d'Anthon' et d'Anne. Un conte noir et parfaitement documenté, qui trouve sa conclusion en 2 tomes.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Juin 2011
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série La Poussière des anges
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

20/06/2011 | pol
Modifier


Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Ce diptyque se passe 6 ans après les évènements relatés dans La Cuisine du Diable. C'est la suite puisqu'on retrouve les mêmes personnages, mais il n'est pas nécessaire d'avoir lu la première série pour comprendre l'histoire de celle-ci. Il est facile de rentrer dans l'histoire, l'intrigue n'est pas compliquée à suivre. On trouve un mélange de personnages de fiction, à commencer par le héros, mais également quelques mafieux mythiques tel Dutch Schultz, grand manitou du trafic d'alcool pendant la prohibition. L'histoire est on ne peut plus classique. Mafia, racket, rivalités entre famille et règlements de compte : rien ne permet à cette histoire de sortir du lot et se démarquer du grand nombre d'histoire se passant dans ce milieu à cette époque. Hormis peut être les héros pour ceux qui ce seront attachés à eux dans la série originale. Sinon on à affaire à une histoire de mafieux, joliment illustrée, mais trop conventionnelle. De quoi passer un bon moment de lecture, mais rien de très marquant au final.

20/06/2011 (modifier)