Qui a tué l'idiot ?

Note: 3.32/5
(3.32/5 pour 31 avis)

1996 : Prix René Goscinny. Angoulême 1997 : Alph'Art du meilleur album. Au fin fond de la France des meurtres sont perpétués sans que l' on comprenne pourquoi....


Absurde Angoulême : récapitulatif des séries primées Casterman : Un monde Coupés du monde... Dumontheuil Les années (A SUIVRE) Petits villages perdus Prix René Goscinny Serial killers

Un acteur de la Capitale, Lucien Lurette, arrive dans un village au fin fond de la France. Il ne se doute pas qu' il va se trouver confronter à un tueur en série et à une logique plutôt absurde d' une population qui a peur. Lucien va mener son enquête tout en se faisant phagocyter petit à petit par le village. Il va rencontrer Monsieur le Comte, le manipulateur, le curé, qui depuis la mort de l' idiot, ne veux plus sortir de son lit. Il y a aussi Victor le colporteur.Moyennant finance, il peux raconter à la population les ragots que vous lui racontez... Et puis il y La Lison, un joli brin d' fille, peut être la plus équilibré de tous. Et puis il y a cette histoire de poème que laisse le meurtrier sur chaque corps... Lucien va t' il résoudre l' énigme où bien faire le jeu des villageois qui, il faut le dire, ne sont pas très net .

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1996
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Qui a tué l'idiot ?
Les notes (31)
Cliquez pour lire les avis

09/01/2002 | Loïc
Modifier


Par gruizzli
Note: 3/5
L'avatar du posteur gruizzli

Quel dessin ! Mais quel dessin ! C'est un style que je trouve particulièrement réussi, et ça fait plaisir à voir ! Franchement, je tiens à le souligner, mais ce dessin est vraiment une réussite totale. Je lirais d'autres BD de l'auteur, c'est certain. Rien que pour retrouver ce graphisme. Pour l'histoire, c'est plus mitigé. Les idées sont originales, c'est certain, mais ce n'est pas pour autant que je l'ai trouvé particulièrement réussi. Il y a une ambiance, certes, il y a des idées pas mal originales, mais au final, je n'ai pas trouvé que c'est une réussite indéniable. La faute, je crois, à quelques personnages qui m'ont paru un peu trop surfaits, et une morale finale qui est intéressante, mais que je n'ai pas trouvé particulièrement pertinente. C'est un sentiment tout personnel, encore une fois, mais j'ai été un peu ralenti sur quelques points. C'est pour autant quelque chose d'assez surprenant et pas très courant. Le genre, tout autant que l'histoire et les thèmes abordés. Je suis preneur d'une autre BD du style, et je garde l'auteur dans un coin de ma tête. Je crois qu'il y a des possibles surprises de sa part.

24/10/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Le dessin très chargé et tordu de Dumontheuil fait tout le charme de ses Bd, lorsqu'il adopte ce style graphique en couleur directe. Ce côté excessif avec les physionomies des personnages exagérées créent indéniablement le comique. J'aime ce style, il est drôle et donne une sorte d'âme à la Bd. Mais ce que je n'aime pas dans cette Bd, c'est son aspect trop farfelu et nosensique poussé à l'extrême. Il suffit qu'un auteur ponde une Bd au ton complètement absurde pour que les médias Bd et l'ensemble des lecteurs la hissent au sommet et trouvent ça génial. Ben non monsieur, je regrette mais moi, j'aime bien la folie et l'absurde quand il y a une sorte de crédibilité, et ici je n'en vois pas, c'est une farce complètement délirante qui n'aboutit à rien et dont il ne ressort rien. Parce que des comme ça, je peux aussi en écrire si je veux, je n'aurais du mal qu'avec la partie dessinée c'est tout.. Pourtant, ce village et ses habitants ont quelques éclairs de loufoquerie par moments, l'étude de moeurs est assez poussée, mais dans l'ensemble, c'est répétitif et ennuyeux, avec un humour à la traîne et une chute sans effet... Dans le même genre, je préfère Malentendus.

01/03/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Quelle histoire loufoque, absurde ! Mais dans laquelle on se laisse totalement emporter, « pour voir ». Le dessin est très bon je trouve, avec des personnages ressemblant parfois à celui du « Cri » de Munch, en arrondi. Dessin original, donc, mais que dire de l’intrigue ? Oui, qu’en dire en fait ? Si ce n’est qu’elle est presque inracontable. Pour ne pas dévoiler les ressorts de l’ « enquête » (car il s’agit de meurtres en séries, et de leur élucidation). Mais aussi et surtout parce que la narration de Dumontheuil, frôlant le non sens, ne se résume pas. Je comprends qu’on puisse trouver abscond ce genre d’histoire, mais je suis plutôt client. Et, après cette première lecture d’une œuvre de Dumontheuil, cela m’a donné envie d’aller en découvrir d’autres !

04/01/2014 (modifier)
Par jul
Note: 2/5

Je suis assez mitigé avec cet album car j'ai toujours été un peu partagé. D'un côté les dessins de Dumontheuil sont véritablement sublimes. Trait, couleurs... c'est vraiment maîtrisé pour un premier album ( je crois que c'était son 1er album ? ). Les gueules et le vieux village biscornus. Cela fait penser à plein d'autres choses qu'on a déjà vues ailleurs ( bd, cinéma, romans ... ). Et c'est bien ça le problème (comme dans beaucoup de BDs actuelles pourtant célébrées partout : on a déjà vu ça ailleurs). Un peu comme les films récents de Jean Pierre Jeunet ou de Tim Burton. C'est trop maîtrisé, trop "carré" dans le style pourtant très original à la base. Trop sûr de son style graphique, se reposant trop dessus et donc au final plutôt ennuyeux. Ça manque de folie. C'est assez embêtant pour une BD dans ce style. L'histoire n'est donc pas si intéressante que ça. C'est long et les pages finissent par toutes se ressembler. J'ai même eu du mal à la finir. Donc une BD qui vaut surement 3 étoiles mais pour ma part ça sera 2 en raison de la relative déception que m'a procurée sa lecture. Mais les dessins sont vraiment très très beaux.

27/05/2013 (modifier)
Par Tomeke
Note: 2/5

J'ai assez difficile à définir pourquoi je n'ai pas accroché à cet album qui présente pourtant de belles qualités. Je retiens notamment que l'ambiance du village où se déroule l'action est bien construite, mystérieuse et loufoque. Les personnages eux aussi apportent de la folie à la trame policière. Le trait quant à lui est rond, précis et regorgeant de détails. Les couleurs sont belles bien que parfois un peu tristes. Mais alors quoi? Ben j'ai trouvé que l'histoire manquait de rythme. C'est lent et par moments on s'ennuie. La sauce n'a dès lors pas pris... J'ai refermé l'album avec la même indifférence qui a caractérisé ma lecture. Essayez pour voir mais moi, je suis finalement déçu!

27/07/2012 (modifier)
Par js
Note: 4/5

J'avoue qu'il s'agit d'un album assez particulier qui m'a dans l'ensemble bien plu. J'ai hésité avec 3/5, mais j'ai mis 4/5 car l'histoire est prenante et plutôt atypique. Qui a tué l'idiot ? nous plonge dans un village fermé et étrange. L'ambiance est, dès les premières planches, plutôt glauque. Puis au fur et à mesure de l'histoire, l'auteur nous montre à quel point les habitants sont dérangés et combien leurs mœurs sont déstabilisantes. Ici, l'ambiance est bien retranscrite, la phrase que l'on répète souvent en lisant est "mais qu'est-ce que c'est que cette histoire ?!". L'auteur a su tenir le lecteur en haleine jusqu'à la dernière planche et il a su faire preuve d'ingéniosité et d'humour (le Remordingue est une pure trouvaille à mes yeux). Les personnages sont tous bien pensés et même si certains sont assez pénibles, la grande majorité est convaincante et fait mouche. L'histoire ne souffre de presque aucune longueur malgré le volume de la BD et le côté fermé du cadre spatio-temporel. Le dessin est agréable. Les personnages ont de vraies gueules de caricatures mais sans tomber dans l'excès. Mention spéciale aux couleurs qui sont variées et plaisantes. Les décors sont agréables. Une BD originale, glauque et drôle qui doit se lire sans se prendre la tête. Il faut juste se laisser guider dans ce village déroutant sans aller chercher plus loin dans l'histoire. Je conseille l'achat, mais je pense que ce genre d'ouvrage plutôt spécial mérite d'être emprunté avant pour éviter les surprises.

08/02/2012 (modifier)
Par cac
Note: 3/5

Un bon titre de près de 100 pages ce qui en fin de compte permet en un volume d'avoir une histoire étalée sur 2 tomes conventionnels. Dumontheuil lance un homme, acteur sur le retour, dans un village où le sens commun est légèrement différent du reste du monde. Le curé fait croire à son suicide car il se sent inutile pour ses ouailles dans son église à flanc de falaise. Une veuve se prend des citrouilles en pleine poire façon kermesse par les villageois qui ne veulent pas la dépouiller de l'héritage de son défunt mari. Mais un meurtrier rôde, qui est-ce ? Est-ce que le nouveau venu va permettre de le débusquer par ses talents d'acteur, ou son absence de talent en l'occurrence ? Autant dire que l'humour de l'auteur est particulier et il est compréhensible qu'il ne plaise pas à tous. Le dessin idem. Pour ma part je le trouve vraiment beau et la colorisation y joue pour beaucoup. Chaque habitant du village a une gueule très typé à la limite de la caricature à l'instar du concierge flanqué d'une tête burinée à la Jean Gabin. Ces visages ajoutent au burlesque des situations. Le rythme est plutôt rapide et fait penser à une pièce de théâtre dont le village serait la scène. Bref un album que je n'ai ni adoré ni détesté, cela reste un bon exemple d'histoire loufoque.

18/05/2010 (modifier)
Par gdev
Note: 1/5

Après tant de bonnes critiques, quelle déception ! Je me dis, "tiens, je vais essayer Dumontheuil, et je vais prendre un album qui fait l'unanimité...". Grand mal m'en a pris! Autant dire que je n'ai absolument rien compris au(x) délire(s) de l'auteur. Et pourtant, ça commence bien : l'arrivée de cet acteur des villes dans un trou paumé où il se passe de drôles de choses, des meurtres horribles : quel beau décor pour une belle histoire policière! On y fait connaissance avec les habitants, qui se voient gratifiés de tronches improbables, et certains dialogues prêtent à sourire. Mais bien vite, ça se corse, l'auteur fait basculer le récit dans une immense folie, identique à celle dont le village semble être tombé depuis bien longtemps. Cet album, c'est avant tout le délire d'un auteur sur le sentiment de culpabilité, la catharsis d'un village, le tout servi sur fonds d'intrigue policière. Je suis resté totalement hermétique à certains passages (pour ne pas dire la grande majorité) de cette histoire qui pour moi n'a ni queue ni tête : la folie grandissante de l'acteur, son interprétation du curé du village, la "mise aux enchères", la maladie mordingue, le procès,... L'ensemble est exagéré et finalement s'est avéré trop lourd pour moi... J'ai failli abandonner la lecture plusieurs fois tellement je trouvais le dessin grotesque et chargé, tellement l'histoire était empreinte d'une folie à laquelle j'ai eu peur de succomber. Je me suis accroché jusqu'au bout et finalement, c'est avec soulagement que j'ai pu refermer cet ouvrage, que j'ai pu aller prendre un grand bol d'air pour me remettre les idées en place. Car j'ai quand même trouvé une qualité à cet album : il met la tête à l'envers et en cela suscite une réaction chez le lecteur. Il n'est pas insipide. Mais je n'ai vraiment pas goûté à cette ambiance hallucinogène, je ne m'y suis pas retrouvé, et finalement, j'ai trouvé cela bien trop long. Je suis passé à côté de ce que beaucoup considèrent comme une œuvre majeure, peut-être devrais-je le relire pour affiner mon jugement... mais vous savez quoi? Je ne m'en sens ni la force ni le courage !

30/11/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Je ne vais pas faire preuve de suivisme par rapport à l'écrasante majorité d'avis positifs alors que je n'ai pas aimé ce récit. Je me suis pourtant accroché de toutes mes forces en essayant de faire preuve de beaucoup d'indulgence. Je connaissais déjà le style de Dumontheuil et je savais à quoi m'attendre. J'avoue que son dessin en style d'aquarelle avec des personnages un peu caricaturaux me plaît assez. Les dialogues font souvent mouche. Le style est inimitable avec un humour toujours noir qu'il faut savoir apprécier. Pourtant, je n'ai pas aimé l'absurdité qui se dégage de cette oeuvre. On a l'impression de pénétrer dans un village de fous. C'est réellement loufoque à souhait. Beaucoup trop à mon goût. Cela enlève toute crédibilité à l'histoire et finalement, on s'en fout de qui a tué l'idiot ! On se perd totalement dans ce récit qui part dans toutes les directions mais pas dans la bonne ! Un scénario trop déjanté qui nuit finalement à l'intérêt. Suis-je un peu trop conservateur ? Je ne le pense pas au vu de mes lectures récentes aux antipodes du conformisme. Un peu de folie est toujours un peu libérateur et même souhaitable. Pour autant, l'absurde dans toute sa splendeur me fait fuir désespérément. Pourquoi ? J'aime comprendre le sens de chaque chose dans la vie. C'est ainsi !

27/10/2009 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

Sans le macaron rouge "Alph'art du meilleur album Angoulême 1997", je serai encore passé à côté de cette petite merveille. Cette BD absurde et inclassable distille un humour acide au second voir troisième degré. L'histoire est plaisante, l'univers (ou du moins ce micro univers se résumant à un village) est original avec tous ces personnages aussi excentriques les uns que les autres. En fait, on pourrait penser qu'ils sont normaux, les traits de caractères étant seulement amplifiés. Mais la note vaut surtout pour la partie graphique : chargée mais d'une beauté peu commune dans le monde de la BD. J'ai un moment pensé à Sorel, qui est un de mes dessinateurs préférés. La lecture requière de la patience, chaque case se lit tranquillement et s'apprécie visuellement. Si l'on regarde une page en entier, ça fait certes un peu bordélique, mais en ciblant case par case, on se rend compte de la richesse visuelle de celles-ci. Cet emprunt aboutira prochainement par un achat. Quel dommage que l'auteur ait changé de style graphique depuis :-(

07/03/2008 (modifier)