Jules Barigoule

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Les aventures d'un brave monsieur autoproclamé détective-amateur


Les Pionniers

Jules Brigoule est retraité du Ministère des Travaux Cubiques. Promenant sa chienne Zézette, n'aperçoit-il donc pas un mécréant poursuivi par deux agents ?... Caché au coin d'une palissade, et voulant intercepter le rustre, Monsieur Barigoule lui assène un grand coup de parapluie. Tiens, coquin !... Mais notre brave piéton s'est trompé !... Il vient d'assommer un des braves agents !... Considéré comme complice du vilain-pas-beau et s'enfuit mais -doux Jésus- renverse un autre agent à vélo. Il s'empare de l'engin et déguerpit à toute vitesse. Halala, quelle affaire !... surtout que Jules retrouve le voleur -hou, le méchant bandit, sûrement un manuel- armé d'un couteau. Et notre brave homme de décider l'attaquer avec son parapluie... "Mais..." -pense soudain notre brave Jules- "...nous pourrions nous blesser réciproquement !?!...". L'esprit chevaleresque de notre bien brave et honnête citoyen prend le dessus : il coiffe Bébert (c'est le surnom du pas-beau) d'une poêlon ; lui-même se protégeant d'un tonneau en bois. Mais... quel malheur encore : le parapluie de Jules s'accroche à une planche d'une barricade... comment va-til pouvoir se défaire de cette situation dangereuse car Bébert, le gredin, s'avance avec son couteau !?!...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1935
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Jules Barigoule
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

10/12/2006 | L'Ymagier
Modifier


Par L'Ymagier
Note: 3/5

J'espère que vous ne m'en voudrez pas, vous qui me lisez, mais je me fais un petit plaisir. Jules Barigoule ?... C'est un peu monsieur-tout-le-monde à qui il arrive des aventures aussi invraisemblables que simples. Le titre originel en est : "Les mémoires de Jules Brigoule détective amateur". C'est vieux... très vieux même... Ca date en effet de 1935. C'est ce que les grands-parents de la plupart d'entre-vous lisaient à l'époque. Lisaient... en cachette ; car, "en ce temps-là", quasi seule la BD bien pensante, d'esprit catholique, galvanisant famille, patriotisme et fierté avait -un peu- droit de cité. Malheureusement, Jules Barigoule va "sortir" en même temps que de très grandes séries "comics made in USA", avec leurs contingents de grands scénaristes, dessinateurs et -surtout- héros. Cette explosion de la BD d'aventure, souvent à l'exotisme de pacotille, va faire que "notre" Barigoule n'aura pas grand "pignon sur rue". HEUREUSEMENT : ce personnage est une création de Marijac, un des plus talentueux auteurs français "d'alors". Ce qui a permis à ce "citoyen détective" d'être encore connu... de collectionneurs. Personnellement, je ressens une certaine tendrese à l'égard de Jules Barigoule. Les scénarios ?... Simples et limpides... Le graphisme ?... certains diront que c'est très laid (avis perso : en effet !) ; mais l'ensemble a ce goût inimitable des bonnes choses du passé. Les albums : de biens solides opus agrafés, bicolores (en bleu et blanc), aux pages de format quasi carré, et chacune d'une épaisseur qui fait penser à du semi-cartonné. Jules Barigoule ?... C'est une sorte de vieille marmite... Mais n'est pas dans elles que l'on fait la meilleure soupe ?... C'est quasi introuvable sur le marché et, de plus, ne cote presque rien. Ca ne vaut que le prix d'avoir existé. Et c'est dommage. C'est un peu la mémoire de la BD qui s'en va -doucement- en s'effilochant. Les albums : Deux titres, édités chez Godinne, en 1935 et 1936. Je n'ai jamais trouvé le second. Vous allez peut-être me prendre pour un gugusse, mais cette "absence" me fait râler...

10/12/2006 (modifier)