Dômu - Rêves d'enfants

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 30 avis)

Dans un complexe d' immeuble, au Japon, des suicides inexpliqués mettent la police sur les dents.Les choses empirent à l' arrivée d' une petite fille dans l' immeuble...


Futabasha Les Humanoïdes Associés Les meilleurs mangas courts Manga : avant 1995, la préhistoire Seinen Suicide Super-pouvoirs

Dans un complexe d' immeuble, au Japon, des suicides inexpliqués mettent la police sur les dents. Peux-t' on parler de suicides lorsque les victimes sont apparement sans problème et qu' elles n' ont aucunes raisons de sauter du toit des immeubles? Etsuko, petite fille qui vient d' emménager, a des pouvoirs de télékinésie. Elle va se rendre compte, assez rapidement, qu' une autre personne dans les immeubles a les mêmes pouvoirs. Un petit vieux qui s' amuse à tuer sans raisons véritables. Va alors y avoir un combat entre ces êtres hors du commun qui amènera des situations bien complexes pour ces pauvres inspecteurs n' y comprenant rien. Chef d' oeuvre de la Bd japonaise, Rêvesd' enfants combine sans faille l' enquête policière, le suspense, l' angoisse et le fantastique.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1991
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Dômu - Rêves d'enfants
Les notes (30)
Cliquez pour lire les avis

08/01/2002 | Loïc
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

J’ai lu l’histoire en un volume, dans l’intégrale. Je m’y suis plongé suite aux avis sur le site, moi qui suis très réfractaire vis-à-vis des mangas, et qui en lis très peu. Alors, là, c’est sûr, je n’accroche toujours pas à certains visages, en particulier lorsqu’ils doivent véhiculer une émotion, avec des bouches et des yeux grand-ouverts. Mais pour le reste, ça passe à peu près. Otomo a fait de la cité dans laquelle se déroulent les événements un personnage à part entière, en usant des lignes géométriques (ceci est renforcé par l’usage du Noir et Blanc) : peu de décors au final, si ce n’est ce cadre froid et angoissant, impersonnel. C’en est presque un exercice de style – mais plutôt réussi, et qui participe du climat angoissant qui s’installe. Certaines planches sont réellement très belles. Le décor urbain froid, le climat angoissant, avec un mystère qui s’épaissit sont clairement les vrais atouts de cette série. L’intrigue en elle-même est moins captivante que ces « à-côté » finalement. Cela se laisse lire – rapidement même, eu égard au grand nombre de pages : beaucoup de grandes cases, sans dialogue : là aussi, l’ambiance prime sur les détails. Je reste tout de même dubitatif en ce qui concerne la fin. Je ne sais pas s’il y a quelque chose à comprendre, mais cela m’a échappé. Note réelle 3,5/5.

03/09/2017 (modifier)
Par jul
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Enfin lu cette fameuse oeuvre d'Otomo, un peu éclipsée par le monstre qu'est Akira, oeuvre maîtresse du manga s.f. et de la bd tout court. J'avais plusieurs fois feuilleté ce pavé (intégrale parue chez les Humanos). Ce qui frappe tout d'abord, c'est la modernité des cadrages et de la mise en scène (ça date de 82 tout de même !) digne des meilleurs films fantastiques et s.f. récents. Quand tu penses qu'à la même époque au cinéma c'était la guerre des étoiles tu hallucines sur le côté précurseur de ces scènes d'action, dignes de Matrix ou Inception ! Ensuite le récit est très clair et vraiment haletant. On n'a pas le temps de s'ennuyer. Cette histoire de meurtres et de suicides mystérieux dans une barre d'immeuble à Tokyo nous prend vraiment à la gorge. Que se passe-t-il dans ce paysage ordinaire apparemment hanté ? Qui est ce mystérieux petit vieillard apparemment inoffensif ? Je ne vais pas trop en dire afin de ne pas spoiler. Le récit s'attarde sur chaque protagoniste (assez nombreux) et chaque personnage est réussi. Ce récit est digne d'un excellent thriller fantastique ne lésinant pas sur la violence (quelques scènes gores sublimissimes !). Le décor a une importance capitale et préfigure la destruction à grande échelle d'Akira. Les 2 "mutants télé-kinésistes" se combattant en virevoltant dans le vide au milieu de ce décor de béton à l'aide de forces psychiques monumentales comparables à de l'énergie nucléaire ou aux héros du film " Scanners " de Cronenberg. Ces combats en lévitation au milieu de l'album sont hallucinants. Cela m'a laissé bouche-bée. Bref un chef d'oeuvre de la bd. Par contre je n'ai pas bien compris les dernières pages de l'histoire. Si quelqu'un peut éclairer ma lanterne ?

20/08/2014 (modifier)
Par Ned C.
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Un manga comme je les adore !! Une histoire relativement courte (et terminée !), des dessins hallucinants -normal c'est du Otomo- et une histoire qui tient en haleine du début à la fin. Les découpages cinématographiques sont audacieux et certaines perspectives donnent le tournis. Les scènes d'action sont utilisées avec parcimonie et sont d'une violence jusqu'au boutiste, retranscrites avec brio si bien que l'on s'y croirait. Les personnages sont intéressants, l'histoire polar/thriller/sf m'a passionné. L'ambiance est glauque et malsaine, ponctuée de scènes gore ou action franchement terribles. J'adoooore la conclusion de Dômu qui me je me souviens, à l'époque, m'avait fait dire: "WAAAAAAAAAH" à haute voix les yeux écarquillés en la découvrant.

22/07/2013 (modifier)
Par Jérem
Note: 4/5

On retrouve beaucoup d’éléments communs avec Akira : des pouvoirs psychiques, un monde urbain dense et déshumanisé, un trait et un cadrage hyper dynamiques, de l’ultra-violence mais Dômu a son propre univers. L’ambiance est géniale, très pesante du fait de cet espace urbain vertical et démesuré. Le scénario mêlant policier et fantastique est accrocheur du début à la fin. Côté dessins, c’est une fois de plus impressionnant de maîtrise et de style. Je suis impressionné par le dynamisme et la clarté de l’action. Petit bémol concernant les personnages secondaires qui sont nombreux mais souvent peu développés, ainsi que certains points de l’histoire inexpliqués. Bref, sans atteindre le niveau du cultissime Akira, Dômu est un manga qui mérite d’être (re)découvert sans attendre !

10/12/2012 (modifier)
Par Chalybs
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Afin de ne pas être taxé de chauvin indécrottable je m'en vais critiquer une BD nippone pour une fois... Et quelle BD, pardon, quel Manga ! Dans une cité dortoir, des suicidés mystérieux conduits par un instinct que personne ne prévoit, sauf le fantôme...et ses rêves d'enfants. Ca fait mystérieux n'est-ce pas ? Moi, ça m'a englouti. Je pourrais tout résumer en un seul mot : Fabuleux, mais j'ai peur que ça fasse somme toute un peu léger. J'avais déjà lu Akira avant de m'attaquer à ce manga. Certes il y a des similitudes, mais baste !, le scénario nous happe sans prévenir et malgré les légères incohérences déjà mentionnées, l'arrivée progressive du fantastique finit par l'emporter et à presque tout expliquer. Le graphisme est vraiment, vraiment impressionnant. Un sens du détail et surtout des angles de vues, des cadrages de folie. Le rendu du dessin est absolument renversant et je m'accorde avec moi même pour dire que l'ajout de couleur serait complètement superflu. Ce one shot, mesdames messieurs est LA preuve de la qualité que peut atteindre le manga. Les franchies et belgies n'ont qu'à bien s'accrocher.

16/11/2011 (modifier)
Par Tomeke
Note: 3/5

Mon impression générale est bonne, même s’il m’est apparu que le récit ne répondait pas à toutes les questions que je me suis posées. Peu importe, je ne fais pas partie de ces lecteurs (et cela n’a rien de péjoratif pour eux) qui ont besoin de connaître entièrement les tenants et aboutissants de l’histoire. Le seul danger à cela est qu’il subsiste un sentiment d’incomplet en fermeture d’album… J’ai franchement apprécié l’action dans cet album. Crescendo, l’auteur fait monter la tension jusqu’à cette terrible scène, au 8/10ème de l’album, très (très) réussie sur tous les plans. Le rythme reste relativement lent sur le reste de ce one-shot. Comme d’autres, j’ai été époustouflé par la mise en page de l’auteur. Les différentes scènes de cette histoire sont mises en valeur par un graphisme vraiment réussi. J’ai ressenti une belle angoisse à la lecture de cet album et l’auteur a su montrer à quel point il sait manier les ellipses à merveille… Au final, je ressors de cette lecture assez satisfait. Je ne regrette pas mon achat, même si je n’estime pas cet album exceptionnellement bon. J’en conseille néanmoins la lecture et l’achat, car il réserve quelques bons moments…

15/10/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Sur le plan de la technique, il n’y a rien à dire que d’applaudir des deux mains sur la virtuosité de l’auteur qui maîtrise totalement l’espace et réussit à insuffler une certaine atmosphère à son récit. C’est véritablement beau et cela donne de l’effet à la lecture. Il a certainement innové à une époque où tout cela n’existait pas c'est-à-dire à l’aube des années 80. Il y a quelque chose de véritablement dynamique qui me plaît bien dans son dessin. Au niveau de l’histoire, je serai plus mesuré voire timoré. En effet, je n’ai pas très bien compris pourquoi il y avait ce combat entre ces deux personnages mystérieux que tout semble opposer et lequel des deux était le bon ou le méchant. C’est quand même grave d’avoir une telle incompréhension de l’histoire. Après, on peut toujours faire semblant pour établir l’image de celui qui a bien compris et qui est intelligent. Cela ne sera pas mon cas en raison de la sincérité de mes sentiments face à l’abstraction pure. Je suis véritablement resté sur cette lecture où je n’ai pas trouvé de réponses à toutes mes questions légitimes. En ce qui me concerne, un maître du scénario doit fournir tous les éléments à ses lecteurs. Lorsqu’il y a incompréhension, c’est soit fait exprès pour souligner le flou ou l’imagination laissée à notre portée ce que je déplore, soit il y a un problème quelque part dans la construction même d’un scénario … Maintenant, on ne peut donner moins de 3 étoiles objectivement à cette œuvre qui aurait marqué toute une génération de lecteurs. C’est ce que je fais quelques fois sur certaines lectures qui ne m’ont pas franchement emballé mais dont on ne peut que reconnaître les qualités intrinsèques. Le cœur n’y est pas mais la raison oui.

10/03/2010 (modifier)
Par karibou
Note: 4/5

Le livre d'Otomo qui préfigure Akira : des êtres aux pouvoirs psychiques déchaînant toute leur puissance, des planches de destruction de toute beauté, ... En plus un manga proposant une intrigue digne de ce nom en one-shot, cela mérite d'être remarqué ! Et puis j'adore le détestable personnage du vieillard bardé de tout son bric-à-brac. Un bon moment de lecture, un livre pas vraiment indispensable mais que bizarrement je prends plaisir à re-feuilleter de temps en temps.

15/04/2009 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

'Dômu - Rêves d'enfants' se laisse lire et les amateurs du genre vont sans aucun doute adorer, mais pour moi ce one-shot n'est pas inoubliable. Premièrement, les personnages sont inintéressants et ils n'ont aucune profondeur. Deuxièmement, le long combat ne m'a pas du tout captivé et m'a semblé trop long. Mais ce que je n'ai pas du tout apprécié c'est qu'on ne sait toujours rien sur ce qu'il s'est passé ! L'auteur ne nous laisse même pas des indices ou des sous-entendus qui pourraient expliquer toute l'affaire. Désolé, mais je trouve que s'est carrément du foutage de gueule.

15/04/2009 (modifier)
Par mimix
Note: 4/5

Oeuvre pré-Akira, attention à ne pas la prendre pour autant pour sa petite soeur ! Domu n'est pas Akira dans l'univers, seulement dans le dessin et un tant soit peu dans la mise en scène ! Akira est lui un indispensable, Domu permet de prolonger le plaisir ou de se familiariser doucement à la mise en scène de Otomo. Question scénario, on retrouve le style du mangaka : on commence en douceur avec une mise en place de l'univers et de l'intrigue sans pour autant laisser paraitre que d'ici quelques chapitres, tout va vous péter à la gueule... on est vraiment à 100 km de s'imaginer se qu'il se passe dans ces immeubles ! Et quand viens le réel problème, c'est le suspens qui prend le pas avec une histoire bien rythmée qui donne vraiment envie de lire la suite. Je conseille donc l'achat de ce manga qui certes n'est pas au niveau d'un Akira, mais qui reste excellent pour une histoire qui tient dans un seul livre !

04/04/2009 (modifier)