Chaque chose

Note: 3.29/5
(3.29/5 pour 14 avis)

Un petit garçon passe des vacances inoubliables avec son papa, qui est magicien. Des années plus tard, le papa magicien est gravement malade et le petit garçon n'en est plus un.


Enfance(s) Magiciens et Prestidigitateurs Mon père, cet inconnu

Un petit garçon passe des vacances inoubliables avec son papa, qui est magicien. Des années plus tard, le papa magicien est gravement malade et le petit garçon n'en est plus un. Les deux récits s'entremêlent, se répondent étrangement et forment une aventure dont les super-héros sont des gens ordinaires. L'enfance et la filiation dans une chronique douce-amère d'une totale originalité. Un récit subtil, entre tendresse et humour implacable. Un style neuf et efficace.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 2006
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Chaque chose
Les notes (14)
Cliquez pour lire les avis

28/11/2006 | Ro
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Chaque chose doit être à sa place, chaque chose compte disaient les anciens. Julien Neel, auteur de la série prolifique Lou ! a su trouver les mots pour retranscrire les vacances inoubliables qu'un petit garçon a passées avec son père. Le petit garçon a grandi et se trouve être au chevet d'un père mourant. On s'aperçoit que l'auteur qui change de registre a pu bien s'adapter en étant moins dans un style sucré doré. L'humour est tout de même présent à petites doses comme ce médecin qui aurait pu très bien jouer dans la planètes des singes. Le thème principal reste l'amour filial comme l'hommage d'un fils à son père. J'avoue qu'on referme cet ouvrage avec beaucoup de nostalgie. A noter également une excellente mise en scène. Bref, un auteur de talent qui promettait à l'époque et qui n'a manifestement pas déçu près d'une décennie après.

18/01/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Le dessin est différent du style habituel de Julien Neel et j'avoue que je préfère ce style. J'adore principalement la forme des personnages et le choix des couleurs. En revanche, le scénario est en-dessous des autres albums qu'il a écrits. Il y a des moments où j'ai accroché (notamment la scène avec l'auteur et Gallimard), mais la plupart du temps j'étais un peu indifférent. Ce n'est pas mauvais, mais je n'ai pas réussi à sentir les émotions des personnages et la fin tombe un peu dans le n'importe quoi (particulièrement le clin d'œil à Batman).

09/01/2012 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Je m’attendais à mieux. En fait, je trouve le début du récit très bon. Les personnages sont attachants et le ton doux amer convient bien au sujet. Il y a de beaux enchainements graphiques qui permettent de passer d’une époque à l’autre via des transitions originales. Et puis, progressivement, le récit tourne à la farce. Certes, on ne tombe pas dans la grosse comédie mais la relation père-fils s’efface devant des péripéties distrayantes (sans être hilarantes). Il n’y a pas de réel problème entre le père et le fils, pas d’incompréhension. Je dirais même qu’ils s’entendent vachement bien… et, par conséquent, je ne vois pas l’intérêt d’en parler… Le trait utilisé a son petit charme. Hormis les représentations graphiques de l’auteur, les personnages sont facilement reconnaissables d’une époque à l’autre. Les décors sont bien présents (sans être essentiels). Trait comme colorisation donnent à l’ensemble un aspect doux et fantaisiste bien sympathique. Au final, je trouve l’album agréable à lire mais pas spécialement marquant, ni touchant. Je le relirai sans doute avec un certain plaisir, raison pour laquelle je ne déconseille pas l’achat.

20/12/2011 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Pas mal cette BD parlant de l'amour filial... Je n'ai pas Lou !, la série principale de son auteur, je n'ai donc pas de points de comparaison, mais je n'ai pas non plus été transcendé par ce one shot. Certes, c'est finement raconté, les rapports père-fils sont bien décrits, et les personnages (surtout le père) ne sont pas forcément montrés avec un maximum de bienveillance, mais je ne sais pas, je n'ai pas totalement accroché. C'est dû au dessin ? Peut-être, même si dans une histoire de ce style je ne m'y attache pas forcément, du moment que cela ne m'agresse pas les yeux. Ici c'est le cas, le style est un peu "brut", mais cela ne gêne pas trop. Cela manque d'un petit quelque chose pour être incontournable à mes yeux. Pas mal, sans plus.

25/01/2010 (modifier)
Par Superjé
Note: 4/5

Une très bonne BD, qui, pourtant, ne paye pas de mine. Un bon scénario, servi par un joli dessin tout en rondeur, rempli d’ombres. Le dessin est aussi un peu plus «noir» que dans Lou !. Julien Neel réussit à faire un récit autobiographique un peu déjanté, ce que j’apprécie. Même si la fin est un peu surprenante, ça reste un très bon divertissement rempli d'émotions.

08/11/2009 (modifier)
Par cac
Note: 4/5

Je n'avais jamais rien lu de Julien Neel, jeune auteur d'une trentaine d'années, et je suis agréablement surpris par ce premier opus. Le sujet est intéressant même si pas foncièrement neuf avec cette histoire de mémoire du père au crépuscule de sa vie, c'est sensible, drôle, autobiographique. Le dessin est très bon, d'un style faussement naïf, les choix de couleurs sont de bon ton. La narration est bien pensée, la structure est faite d'alternance entre souvenir de l'auteur et temps présent. Agréables souvenirs et anecdotes face à l'angoisse du présent et la maladie. Les enchaînements et passages de l'un à l'autre sont bien vus, on ne se perd pas et au fil des pages on fait le lien entre les différents personnages du passé et ceux actuels. Bref que demande le peuple, ce one-shot est une réussite de mon point de vue.

13/04/2009 (modifier)
Par JAMES RED
Note: 4/5

Julien Neel, l’auteur de la série Lou !, tente ici le difficile travail de l’autobiographie. Il se penche sur sa relation avec son père. Néel va jusqu’à la mise en abimes car il décrit dans un passage assez drôle du livre le moment où l’éditeur Gallimard lui a fait cette commande. Bien loin cependant d’être un simple livre de commande, l’ouvrage de Julien Neel arrive à nous toucher en évoquant des thèmes douloureux : le père de Julien est mourant. Cet événement dramatique permet à Julien de se remémorer un moment capital de sa relation avec son père : quand ce dernier a été choisi par une célèbre marque de gaz pour jouer Mr Nounours. L’auteur alterne donc les passages en flash-back décrivant cet épisode fondamental dans les relations entre le père et le fils et les retours dans le présent qui montre le fils au chevet du même père malade. Cette histoire nous touche car elle parle finalement d’un sujet tellement commun : l’incommunicabilité entre deux personnes qui s’aiment. Il faut, paradoxalement, un événement dramatique pour resserrer des liens qui s’étaient quelque peu distendus… Au dessin, le travail de Néel est tout à fait remarquable, agrémenté par un fond noir qui permet de faire ressortir les planches dans toute leur expressivité. Les références sont aussi très nombreuses : à commencer par cette recherche constante du super-héros chez le jeune Julien. Batman, Robin, Superman sont quelques-uns des héros qui parsèment l’imaginaire du jeune Julien. Un ouvrage réussi, tout en finesse et qui a sans doute un petit côté universel…

10/02/2009 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Un One Shot plaisant à lire. Le scénario est bien travaillé avec l'alternance des 2 périodes pourtant bien gérées car les liaisons sont très travaillées et jamais brutales. Le récit porte sur une relation père/fils mais les personnages secondaires ne sont pas inconsistants, bien au contraire. Le dessin est simple mais agréable, j'ai surtout aimé les palettes de couleurs sublimant le trait. Note affinée : 3.5/5

15/01/2009 (modifier)
Par pol
Note: 2/5
L'avatar du posteur pol

Chaque chose est une BD pourtant sympathique. Elle raconte avec finesse 2 histoires qui semblent bien distinctes au départ. On y trouve quelques touches d’humour, sans être vraiment drôle, et aussi son lot d’émotions même si ça ne m’a pas particulièrement ému. Les 2 histoires vont finalement se rejoindre (évidemment) mais je n’ai pas plus été touché par le final. Je dirais donc que cette BD a des qualités pour plaire à pas mal de monde, mais moi je n’ai pas accroché. Et je suis sûr que dans 15 jours je n’aurai aucun souvenir de cette BD, d’où ma note un peu dure… Du même auteur j’ai largement préféré Lou !.

23/08/2007 (modifier)

Très bonne BD que voilà ! Le style sensible, profondément humain, qui oscille entre le rire et les larmes rappelle celui de Larcenet dans Le Combat ordinaire. L'autre point fort est la maîtrise de la narration par une série de flash back entre passé et présent. Des cases quasi identiques de moments temporellement séparés assurent le lien. Tout cela est bien construit et très agréable à lire. Certains moments de solitude du nounours bleu dans son camion de plexiglas sont cultes... Le seul bémol est cette fin qui me semble un peu rapide, bâclée pour tout dire. Mais bon, cela n'enlève rien au propos de l'histoire.

08/05/2007 (modifier)