Kaamelott

Note: 2.76/5
(2.76/5 pour 25 avis)

Adaptation sous la forme d'histoires médiévales-fantastiques de la série télévisée d'humour Kaamelott.


Heroic-Fantasy (pour de rire) Mythes arthuriens Parodies et pastiches Vu à la télé !

Adaptation sous la forme d'histoire médiévales-fantastiques de la série télévisée d'humour Kaamelott. Ce premier album nous permet de faire connaissance avec les personnages principaux et habituels de Kaamelott de manière à les présenter aux lecteurs non initiés tout en proposant aux inconditionnels une situation inconnue jusque là. L’Armée du Nécromant, composée de zombies, défie le Royaume d’Arthur. Après l’avoir compris, le Roi mène au combat ses chevaliers formant malgré lui sa garde rapprochée et éminemment experte en nécromancie. Joutes verbales et combats prétendument effroyables donneront lieu à des situations cocasses et loufoques avant de rentrer au Royaume fiers du travail quasi accompli. Mais à vaincre sans péril on gagne sans gloire.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 17 Novembre 2006
Statut histoire Une histoire par tome 8 tomes parus
Couverture de la série Kaamelott
Les notes (25)
Cliquez pour lire les avis

21/09/2006 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

J’ai lu les 3 premiers tomes de la série, sans trop d’a priori, n’ayant jamais vu la série télé je crois (ou alors n’en ayant gardé aucun souvenir). Ces albums se laissent lire, mais sans plus, et je ne me ruerai pas sur les suivants. Des trois que j’ai lus, c’est le deuxième tome qui m’a le plus intéressé, le troisième ne m’ayant pas franchement accroché. Le dessin est plutôt bon (meilleur que beaucoup de séries du genre), même s’il est un peu impersonnel. Les scénarios (chaque tome narre une histoire différente) jouent sur le décalage entre un monde « médiéval fantastique » et moult anachronismes. Par ailleurs, Arthur est ici entouré de chevaliers de la Table ronde ni très futés ni très courageux, et les missions qui leur échoient sont menées à bien parfois à leur corps défendant. Mais l’humour n’est pas toujours efficace, et est souvent un peu lourd. A emprunter éventuellement, mais sans en attendre trop. Note réelle 2,5/5.

06/03/2018 (modifier)
Par peckexcel
Note: 1/5

Bon j'hésite quand même entre 1 et 2. J'ai décidé d'être un peu sévère ce soir. De plus, je n'ai lu que le tome 1. Bon, côté dessin j'aime pas (au moins c'est clair comme ça). C'est pas fait à la va-vite pour autant, y a du boulot mais c'est pas mon style. Mais bon je me suis forcé (ça doit être mon côté SM). Au niveau du scénar, c'est comme la série ni plus ni moins. Moi j'aime bien Kaamelott alors au fond je trouve ça sympa. Le véritable problème, je trouve c'est Ce dessin avec Ce scénario ! Ça va pas ensemble, les dessins sont trop sérieux ou pas assez. Et c'est un peu facile, au niveau du scénar. Au final une BD quelconque, et moi j'aime pas le quelconque. Avis sur le tome 4 «Perceval et le dragon d’Airain» : On m'a toujours dit de ne pas rester bloquer sur mes premières impression : alors j'ai lu le tome 4 en me disant : "C'est vrai je suis un fan d’Alexandre Astier, alors je devrais aimer !" Avec le temps j'ai enjolivé mes souvenirs et je me suis dit, que j'étais un peu sévère tout de même. Et en fait je ne pense pas l'avoir été assez. Que c'est creux ! Que les dessins sont insipides et loin du trait des acteurs pour certains ! Même le scénario est sans saveur. Honnêtement si il n'y avait pas écrit Astier sur la couverture, jamais je ne me serais intéressé à cette BD. Et pourtant il est capable de tellement mieux. Désolé cher Alexandre Astier, mais on peut pas être doué partout, il te reste néanmoins la TV , le cinéma, le one man show, le théâtre, la musique... où tu excelles. Sans rancune.

02/08/2009 (MAJ le 08/12/2017) (modifier)
Par McClure
Note: 2/5

Je suis un très grand admirateur du talent d'Astier depuis la série éponyme. Ce gars a un humour extraordinaire, une écriture de très grande qualité et utilise toujours un décalage entre le fonds et la forme très bienvenue. Je suis un inconditionnel de la série TV, les dialogues y étant de véritables joyaux. On retrouve ici la patte du maitre. L'histoire elle, sans être inintéressante, est assez "facile" et fourre tout. Les dessins de Dupré sont de bonne qualité et s'ils ne sont pas exempts de défauts ici, ils rendent parfaitement hommage aux acteurs et décors. C'est très largement au dessus des produits dérivés habituels comme cela a déjà été dit. Mais voila, cela manque singulièrement d'originalité et c'est pour cette raison que je suis aussi critique dans la notation. Vu la (sur)production actuelle, le prix des bouquins maintenant (on arrive pas loin des 100 balles pour les vieux qui s'en souviennent) et bien ce type de produit est pour moi dispensable. Trouvez vous les DVD d'occasion, plus de plaisir pour moins cher.

19/07/2013 (modifier)
Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

Avis sur le tome 1 « L’armée du Nécromant » : Ces derniers temps, les adaptations bd de séries tv m’ont particulièrement déçu aussi bien au niveau du dessin que du scénario. Pour « Kaamelott », un feuilleton de M6 mettant en scène d’une façon satirique les aventures d’Arthur et de ses compagnons de la table ronde, Casterman et la chaîne télévisée ont fait appel à Alexandre Astier et Steven Dupré pour réaliser une bande dessinée inédite. Et franchement, le résultat est satisfaisant ! Tout d’abord, je tiens à préciser que je n’ai jamais vu « Kaamelot » en série télévisée. Il m’est donc difficile de juger les personnages et les dialogues par rapport au feuilleton. Toutefois, sachez que je n’ai eu aucun problème pour « entrer » dans l’histoire. L’absence de présentation des personnages n’est pas un handicap, l’aventure démarre pratiquement au quart de tour et le lecteur est invité à découvrir les héros au fur et à mesure. A propos, l’histoire est assez classique et se lorgne vers l’héroïc-fantasy sans que ça devienne envahissant comme dans la plupart des bd actuelles de ce genre. Les dialogues sont irrésistibles, je me suis bien marré devant les répliques comiques de cette bande de tarés composés de chevaliers plus ou moins incapables. Sincèrement, cette bd est très distrayante. Au niveau du dessin, j’avoue avoir été très agréablement surpris par la richesse des décors et le réalisme des personnages surtout par rapport aux autres dérivés bd de feuilletons télévisés. La mise en scène et le choix des cadrages sont excellents, le découpage dynamique contribue beaucoup au plaisir que j’ai pu ressentir tout au long de la lecture. Une version limitée en noir et blanc est actuellement disponible, je la conseille vivement à tous ceux qui apprécient les décors fouillis. Pour la version courante, la mise en couleurs est bonne même si j’aurais préféré qu’elle soit plus travaillée au niveau des ambiances. Ce premier tome de « Kaamelott » m’est donc apparu franchement divertissant grâce à la présence de personnages pittoresques et de dialogues délicieusement « disjonctés ». J’ai énormément apprécié le dessin de Dupré surtout dans la version limitée en n&b de cette bd. Finalement, « l’armée du Nécromant » me donne l’envie de découvrir le prochain album de la série. En attendant, je crois que je vais essayer de regarder sa version télévisée… Note finale : 3,5/5 Avis sur le tome 2 « Les sièges de transport » : A y est ! J’ai vu la série TV « Kaamelott », la chaîne M6 devrait –à mon avis- récompenser Alexandre Astier et Steven Dupré d’avoir réalisé une adaptation bd de cette série parce que je suis sûr que cela a amené de nombreux lecteurs à découvrir la version télévisuelle. Après un premier tome que j’ai hautement apprécié, je m’attendais à lire sa suite logique en lisant « Les sièges de transport ». Eh bin non ! Le lecteur y découvrira une nouvelle aventure qui n’a rien à voir avec « L’armée du Nécromant ». Dans ce nouvel album, point de créatures imaginaires mais une intrigue qui fait part belle aux objets magiques. Par contre, l’humour y est bien présent et ceux qui ont apprécié le comique du premier tome seront une nouvelle fois comblés ! Personnellement, je me suis vachement marré sur les séquences liées au déménagement du bureau du roi !… Franchement, ces scènes sont tellement délirantes et tellement absurdes que je ne suis pas prêt de les oublier ! Pour le reste, j’ai également aimé le scénario qui change énormément du premier album, je ne me suis pas ennuyé une seconde et l’ensemble m’est apparu assez original. La plupart des personnages sont pittoresques, drôles et délicieusement naïfs. Encore une fois, le dessin de Steven Dupré fait mouche, je veux dire par-là que je l’ai trouvé de nouveau excellent, très agréable à contempler… En tout cas, on est bien loin des nombreuses mauvaises adaptations bd de séries qui encombrent les étals des libraires et grandes surfaces. Je ne peux pas émettre un avis sur la mise en couleurs étant donné que je ne possède que la version limitée en noir et blanc. « Les sièges de transport » confirme tout le bien que je pensais du premier tome, j’y ai découvert une aventure assez originale, très distrayante contenant des dialogues succulents, des scènes comiques à plier en deux de rires et un dessin que j’apprécie énormément. Incontestablement, il y a de fortes chances que je suive les prochaines aventures de « Kaamelott »… longue vie aux auteurs de nous avoir créé cette série dont j’adore son humour ! Note finale : 4/5 Avis sur le tome 3 «L'Enigme du Coffre» : Encore un tome qui n’a rien à voir au niveau du scénario avec ses prédécesseurs : c’est dire l’imagination des auteurs ! Enfin, si, il y a quand même des similitudes dans ce nouvel album avec les deux premiers tomes de la série : on retrouve le même humour et surtout les mêmes protagonistes. Ce nouveau récit nous emmène au cœur d’une mime. Pourquoi ? Parce que l’or ne parvient plus à Kaamelott ! Le roi Arthur envoie ses fidèles chevaliers Perceval et Karadoc enquêter sur le pourquoi du comment… et quand on connaît le tempérament de ces deux-là, ce n’est pas gagné d’avance ! Par rapport aux deux premières aventures de « Kaamelott », « L’énigme du coffre » est plus orientée vers le fantasy et le jeu de rôles dont le scénariste Alexandre Astier était un fervent adepte. « L’énigme du coffre » m’est apparu moins hilarant que « L’armée du Nécromant » et « Les sièges de transport » mais ceci est relatif étant donné que sur ce plan les deux premiers tomes avaient –à mon avis- hissé la barre très haute ! Sur l’histoire proprement dite, je trouve que cette nouvelle aventure de « Kaamelott » est très plaisante à lire et que les différentes situations dans lesquelles sont confrontés nos héros sont assez « originales » (c'est-à-dire qu’elles sont dans le genre « irrésistiblement cocasses et improbables »). Nos protagonistes devront affronter divers pièges pour parvenir à faire revenir l’or à Kaamelott, le lecteur y découvrira donc un récit très influencé par les scénarii de jeux de rôles qui devrait réjouir les amateurs du genre. Graphiquement, je ne reviendrais pas dessus car j’aime beaucoup ce que fait Steven Dupré dans « Kaamelott ». D’ailleurs, j’ai une nette préférence pour la version limitée en noir et blanc que celle en couleurs. Donc, si vous avez les moyens (25€00 tout de même…), je conseille vivement de vous procurer cette version « collector ». Au fil des tomes, je suis devenu un inconditionnel de la série « Kaamelott » dont j’aime son humour et le dessin de Steven Dupré. Si vous avez aimé les deux premiers albums de la série, vous apprécierez sans problème « L’énigme du coffre » même si ce nouvel album m’est apparu un peu moins hilarant que les autres. Très distrayant ! Note : 3,5/5 Avis sur le tome 4 «Perceval et le dragon d’Airain» : Je suis un peu déçu par ce quatrième tome des aventures loufoques des chevaliers de la table ronde. En fait, je reproche à ce récit de ne mettre en scène que quelques protagonistes. Ces personnages, ce sont Lancelot, Perceval et Karadoc. Les autres chevaliers et le roi Arthur sont pratiquement absents de cette bd. L’humour qui était le point fort des premiers tomes m’est apparu un peu poussif par la faute d’un comique de répétition basé sur les engueulades entre Perceval et Karadoc. La présence du dragon pourrait donner l’illusion aux lecteurs que ce nouveau récit est riche en péripéties et en faits d’armes : il n’en est rien… Graphiquement, le seul bémol que j’ai trouvé dans « Perceval et le dragon d’Airain », c’est que je n’aime pas trop la représentation de cet animal mystique par Steven Dupré. Pour le reste, comme d’habitude, j’aime le coup de patte de cet auteur et je continue à préférer la version noir & blanc de cette bd à la couleur. Bref, le résultat donne un récit fantastique qui –à mon avis- ne marquera pas les fans de « Kaamelott » mais qui reste assez sympa à lire. Il faudra toutefois que les auteurs fassent preuve de plus d’inventivité au prochain tome pour que je continue à suivre cette série ! Note : 2,5/5 Avis sur le tome 5 « Le serpent géant du Lac de l'Ombre » : Le scénario de ce nouvel opus m’est apparu un peu plus intéressant que celui du quatrième tome. En fait, c’est l’originalité de son dénouement qui me l’a fait apprécier. Cette fin est –à mon avis- un gros clin d’œil à la légende du monstre du Loch Ness mais bon, je vous le laisse découvrir d’autant plus que je la trouve très sympathique. Pour le reste, scénaristiquement, la trame de ce récit reprend un peu celui de « Perceval et le dragon d’Airain ». Encore une fois, ce sont nos deux inséparables valeureux (hic !?) chevaliers Perceval et Karadoc qui sont envoyés par le roi Arthur dans un village afin d’aider ses habitants à « terrasser » une grosse bébête qui leur fait peur. Et encore une fois, c’est ce duo hors du commun qui va trouver une solution pas bébête du tout à la problématique de la présence de cette créature pour le bien être de tous… Bref, que du classique donc, car le lecteur sera encore une fois plongé dans les bavardages loufoques de nos pieux chevaliers. Bref, à défaut de me marrer franchement devant leurs pitreries, j’ai passé comme d’habitudes un bon moment de détente en feuilletant ce nouvel épisode de la saga « Kaamelot ». Pour le reste, graphiquement, il n’y a rien à redire à mon avis. J’aime toujours le coup de crayon de Steven Dupré. J’apprécie toujours sa mise en page. Bref, c’est du travail propre et convaincant qui me fait regretter encore davantage l’abandon des versions noir & blanc. Bon, pour moi, ce n’est pas le meilleur tome de « Kaamelott » mais ce récit m’est apparu encore une fois très sympathique à lire. Quant à savoir si le prochain tome vaudra le coup de le feuilleter, je vous le dis tout de suite : Oui, oui et oui ! Car il nous propose une histoire inédite de la série et parce qu’elle m’a fait bien rigoler ! A la prochaine ! To be continued… Note : 3/5 Avis sur le tome 6 « Le Duel des Mages » : Wahahahaha !!! Qu’est ce que je me suis bien marré en lisant ce sixième tome des aventures de « Kaamelot » intitulé « Le Duel des Mages » ! Je ne vais pas vous conter le scénario de cet album, le titre est suffisamment explicite pour deviner ce qui va se tramer dans le monde farfelu et délicieusement fantastique de « Kaamelot ». Le sujet de cette nouvelle aventureuse n’est pas très original mais il est inédit dans cette série ; par conséquent, ça fait un bien fou d’assister à un combat très déjanté de magiciens d’autant plus que les dialogues et les situations évoquées me sont apparus irrésistiblement drôles ! Et le dénouement de ce nouveau tome est –à mon avis- très bien amené : dans le feu de l’action, je ne m’y attendais pas du tout même si après réflexion, il est très logique. Au niveau du dessin : rien à signaler, c’est du très bon boulot ! Seul regret : pas de version noir et blanc de cet album en vente dans le commerce… Snif ! Drôle, captivant, très distrayant sont les qualificatifs qui me viennent tout de suite à l’esprit pour définir ce sixième tome des aventures de « Kaamelot ». J’y ai retrouvé l’humour bon enfant des trois premiers albums de la série qui me plaisent tant et un scénario inédit (du moins dans « Kaamelot »). Vivement le prochain tome ! Note : 4/5 Avis sur le tome 7 « Contre-attaque en Carmélide » : Eh hop, encore une aventure inédite dans la série « Kaamelot » ! Original parce que, jusqu’à maintenant, nos héros (et leurs populations) n’ont jamais réellement combattu officiellement une armée ennemie. Et là encore, le lecteur se retrouvera en train de lire des péripéties loufoques de nos pieux chevaliers, et de se marrer devant les chamailleries dignes des cours de récréation de nos petites têtes blondes et de contempler de situations improbables. Et cet humour-là, moi, j’adore ! D’autant plus que pratiquement tous les personnages de la série participent à cet épisode. Bon, il y a tout de même un hic dans cette nouvelle aventure : c’est que le dénouement demeurera sans surprise. Graphiquement, encore une fois : dommage que Casterman ne publie pas de version noir et blanc de « Kaamelot » depuis le cinquième tome de cette série. Drôle, scénario inédit dans la série et doté d’un dessin que j’apprécie, ce nouveau tome remplit parfaitement et pleinement ce que j’aime dans ce genre de bande dessinée. Vivement le prochain tome ! (Ça devient une habitude !) Note finale : 3,5/5

03/12/2006 (MAJ le 27/06/2013) (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Je n'ai jamais vu la série télé, n'ayant pas la chaine québécoise qui détient les droits de Kaamelott (la chaine Historia) et je n'ai pas trop envie d'acheter un DVD cher d'une série que je n'ai jamais vue. Il ne me restait donc que la bande dessinée. Contrairement à ce que je pensais, je ne me suis pas perdu au début à essayer de savoir qui est qui. Les personnages ne nous sont pas présentés et ils ont déjà une personnalité établie. Je dois dire que je préfère ça à tous les tomes introductifs qui montrent tous les personnages et où il ne se passe pas grand-chose. L'humour est assez bon et j'ai ri à plusieurs reprises. Les histoires ne sont pas très mémorables sauf peut-être pour le deuxième tome. C'est un divertissement sympathique et j'aime le fait que le scénariste et créateur de la série ait fait des efforts. Il respecte ses fans en faisant de son mieux pour faire une bonne bd et c'est tellement rare qu'il a toute mon admiration.

27/08/2011 (modifier)
Par maelle
Note: 4/5

Difficile pour moi de parler de cette BD sans aborder la série. BD adaptée de la série portant le même nom, écrite, réalisée, mise en musique, et jouée par Alexandre Astier. Et dont je suis une fan absolue et inconditionnelle... J'ai adoré les 6 saisons, j'irai sûrement voir les films s'ils sortent un jour. J'associe donc cette BD à la série dont elle est issue. Et j'y retrouve un peu tout ce que j'aime chez Astier : un langage commun et actuel dans la bouche de chevaliers et paysans de l'époque arthurienne, des personnages attachants et drôles, avec un Léodagan coléreux et insupportable, Perceval et Karadoc deux abrutis finis pleins de bonne volonté, un Lancelot carriériste et chevalier, et un roi Arthur entouré de chevaliers pas plus doués les uns que les autres.... Les histoires sont indépendantes, et représentent des anecdotes mentionnées dans des épisodes de la série, mais pas racontées. J'ai une préférence pour l'histoire de Perceval et du Dragon d'Airain (je n'ai pas encore lu le dernier opus, mais ca ne saurait tarder), car Perceval est pour moi un des personnages les plus attachants de l'histoire. Chaque histoire est un peu, voir complètement barrée, et j'apprécie le côté plus fantastique que prennent les BD. La seule chose que je rapproche, finalement, ce sont les dessins des personnages principaux. Ils ressemblent trop aux personnages réels de la série télévisée, plus ou moins bien réussis, et je trouve que ça gâche un peu l'ensemble. Je trouve, d'autre part, les BD en noir et blanc très réussies, avec des couvertures très sympas, et je les préfère un peu à leur soeurs en couleurs.... Je pense que c'est une très bonne série, mais c'est très subjectif. Pour les personnes qui n'ont pas aimé la série, ou qui ne la connaissent pas, je ne suis pas sûre que la sauce prenne.... En ce qui me concerne, je ne sais pas si j'aurai adhéré si il n'y avait pas une histoire derrière tout ça, si je n'avais pas vu l'avant et l'après de Kaamelott, d'Arthur "Astier" et de ses chevaliers. Mais le fait est que je connais et que j'aime cette histoire, et c'est un plaisir de lire les dialogues complètement absurdes des personnages (Ah, une bulle pleine de belles phrases de Guethenoc....)!

25/11/2010 (MAJ le 25/11/2010) (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Jouant sur le ressort parodique mais aussi, et surtout, sur l’anachronisme né du décalage entre le langage des acteurs et l’époque de l’action, cette série ne m’aura pas convaincu immédiatement. Je trouve en effet le premier tome assez pénible car franchement lourdingue. De plus le dessin de ce premier opus est trop raide à mon goût. Il faut dire que j’ai souvent des problèmes avec les caricatures qui se veulent trop réalistes, ce qui est le cas de cet album. A mes yeux, une caricature doit aller à l’essentiel (à l’essence, dirais-je même) d’un personnage, sans s’encombrer de fioritures. Vouloir être trop réaliste engendre bien souvent un dessin figé, trop proche de la photographie qui a servi à sa réalisation. Heureusement, à partir du deuxième tome, si le dessin demeure loin de mes préférés, il gagne cependant en fluidité. Mais, surtout, le scénario de cet album est bien plus convaincant. L’idée de ces sièges de transport, et son exploitation burlesque me rappelle les Monty Python (toutes proportions gardées). C’est vraiment très drôle, par moments. Le troisième tome, moins original, reste cependant d’un bon niveau, et le dessin est en constante progression, devenant de plus en plus relâché. Divertissante sans être révolutionnaire, cette série m’aura fait passer un bon moment. J’en recommande l’emprunt, mais pas l’achat. Les tomes sont de valeur trop inégale à mon goût.

28/09/2009 (modifier)
Par AqME
Note: 2/5

L'opportunité s'est présentée pour que je lise les 2 premiers tomes de Kaamelott. Étant un fan inconditionnel de la série télévisée, je suis dit que je ne perdais rien à lire cette BD. Hélas, ce fut une grosse déception. Malgré des dessins réussis avec des personnages que l'on reconnait du premier coup d'œil, on reste sur un bide scénaristique. Comment le génial Alexandre Astier a-t-il pu pondre des histoires aussi simples et bêtes? Le premier tome donne une impression de déjà-vu avec une histoire de zombies et de nécromant, mais encore, si cela ne s'arrêtait que là... Le scénario est nul (à mon sens), l'humour inexistant (pourtant si chère à la série) et on a l'impression qu'il fallait finir vite, du coup, on reste sur une phrase du style: "tout ça pour ça!" Le deuxième tome est plus intéressant mais il est remplit de planches inutiles qui ne servent pas le scénario, on sent le remplissage pour faire 48 pages... Néanmoins, l'histoire est plus intéressante et la fin est plus fidèle à la série. Bref, pas top pour une série qui l'est, c'est dommage...

14/05/2009 (modifier)
Par Blue Boy
Note: 1/5
L'avatar du posteur Blue Boy

Autant j’apprécie la mini-série sur M6, autant j’ai détesté la BD. L’humour pince-sans-rire de la série, relativement présent au début, s’efface petit à petit devant un salmigondis d’heroïc-fantasy et d’action guerrière, ce qui bien vite donne le tournis – pour exemple, les 10 dernières pages du tome 1 (car je l’avoue je n’ai pas eu envie d’acheter le 2) ne comportent quasiment aucun dialogue et mettent en scène une course-poursuite interminable où la bande du roi Arthur tente d’échapper à une armée de squelettes. Bref, on se demande ce qui s’est passé dans la tête d’Alexandre Astier pour qu’il ait eu l’idée de pondre cette horreur indigeste au scénario indigent. Pour moi, tout ça sent un peu trop l’opération marketing bien ficelée histoire d’exploiter jusqu’au bout le succès de Kaamelott à la télé…

28/03/2009 (modifier)
Par tolllo
Note: 4/5

Je ne suis pas du genre à aimer l'exploitation commerciale des "oeuvres" télévisées qu'on vous sert et ressert, jusqu’à plus soif. En général, les adaptations BD de phénomènes télévisuels sont réalisées par des dessinateurs et scénaristes qui ont besoin de mettre un peu de beurre dans leurs épinards.... On se retrouve généralement face à des albums torchés, qui ne sont qu'une pâle transposition de quelques gags parmi les plus retenus. Il n'en est rien ici : cette série BD tirée de la série télé est rudement bien faite, très loin de l'idée préconçue que je m’en faisais. Tout simplement parce que Astier s’est personnellement impliqué dans l’écriture des scénarii et que, comme à son habitude, il le fait avec brio (vive brio !). Pour un novice de "l’esprit" Kaamelott, je ne sais si l’humour tilte aussi bien, mais pour un habitué comme moi, ce qui en fait le sel, le suc, y est fidèlement retranscrit, je suis véritablement surpris ! Je connais les personnages et ce sont les même que ceux que j’aime, je les reconnais sans peine, ce qui me permet de m’en faire une représentation personnelle. Je les entends véritablement parler, avec leur phrasé, leurs expressions, leur intonations, leur côté pince-sans-rire, tout y est et cela rend certains gags vraiment excellents ! Je crois personnellement qu’une personne qui ne connaît pas la série télé peut passer totalement à côté de certains gags. J’ai succombé malgré moi à cette série suite à l’interview d’Alexandre Astier qui s’exprimait avec maestria sur sa BD. Il expliquait à quel point il s’investissait. Il m'a semblé que je devais laisser sa chance à la BD. L’histoire en elle-même est tout a fait correcte et ne fait pas penser qu’à une pâle copie, style accumulation de gags. Il y a une trame principale dans chaque tome, ici il n’est nullement question du coté "légende de la quête du Graal". Ici place à l'humour et il est plus présent et plus drôle que dans le livre 5 de la série d'origine... un comble ! On revient à la qualité des premiers livres de la série télé. L’épilogue de chaque tome arrive tout à la fin grâce à un gros coup de chance ou à un Deus Ex Machina. Cela pourrait décevoir mais du coup cela laisse plus de place à l’aventure. Que la fin ne soit qu’une pirouette de scénario n’est pas dérangeant, surtout que la dite pirouette est systématiquement bien trouvée. Gros avantage qui peut être un point faible également, il y a foison de personnages que l’on connaît fort bien, pas besoin de faire les présentations, l’action peut commencer directement. Par contre, une personne qui, encore une fois, ne connaît pas la série d’origine pourra être perdu… Un petit bémol quand même, le roi Arthur n’est pas le mieux représenté alors que dans la série d’origine il est le personnage le plus intéressant, dommage… Chose curieuse aussi, les personnages qui me sont inconnus, car tout simplement nouveaux, ne me font pas autant rire que les personnages d'origine. Je me suis demandé pourquoi et il m’est apparu que je ne connais pas leur "jeu d’acteur" et que par conséquent je ne les "entends" pas. Ils ne me parlent pas comme le font les autres... je débranche légèrement même si à priori le gag est aussi bon, il peut me passer au-dessus de la tête... Par contre Caradoc est plus drôle que dans la série télé… étrange tout de même… Un grand moment de bonheur, un étonnement que cela fonctionne aussi bien. Un challenge énorme, car il n’est pas facile de retranscrire une ambiance de cette manière, beaucoup ont essayé et à ma connaissance Kaamelott est la seule série qui peut rivaliser et égaler sa consœur. Je dis chapeau ! Si le troisième tome avait été à la hauteur des 2 premiers, j’aurais hésité un peu plus entre un 4 et un 5 étoiles. (17/20)

10/03/2009 (modifier)